Ski Alpin – Alexis Pinturault 6e du dernier géant de la saison

Alexis Pinturault s’est adjugé la sixième place du dernier géant de la saison de Coupe du monde, remporté par l’intouchable Marco Odermatt.
Alexis Pinturault

Alexis Pinturault s’est adjugé la sixième place du dernier géant de la saison de Coupe du monde, remporté par l’intouchable Marco Odermatt.

Alexis Pinturault dans le tempo, mais pas tout en haut

Il n’y aura très probablement pas de succès d’Alexis Pinturault cette saison. Sixième du slalom géant des finales de Courchevel-Méribel, le tenant du titre du gros globe de cristal n’a plus que le slalom de demain – une discipline qui lui sied, mais où il semble moins à l’aise depuis quelques mois. Le skieur de Courchevel a rencontré cette saison le contrecoup de son titre de l’hiver passé, épuisé physiquement et mentalement. Avec un objectif olympique qui continuait de le motiver, il n’a pas relâché les efforts. Mais il est revenu bredouille de Pékin.

De retour à la compétition pour la fin de saison, il avait retrouvé un peu d’entrain en réalisant le meilleur temps de la première manche du premier géant de Kransjka Gora. Mais la suite fut plus terne (16e). Ce matin, il a réalisé un premier passage propre, avec notamment une section intermédiaire très incisive dans la forêt. Sixième à près de 7/10e de Marco Odermatt, il était dans le coup pour aller chercher le podium. Malgré une deuxième manche encore plutôt solide, Alexis Pinturault n’a pas pu bouleverser le classement, et a du se contenter de la sixième place. Lui, le spécialiste de la discipline (4 succès la saison passée), n’aura pu obtenir mieux qu’une 3e place lors du géant d’Adelboden.

Odermatt fête son globe en champion

Alors que l’an dernier, Alexis Pinturault avait célébré le gain de son gros globe de cristal en remportant le slalom géant au nez et à la barbe de Marco Odermatt, chez l’helvète qui plus est (à Lenzerheide), c’est Odermatt qui a pris sa revanche aujourd’hui. Le suisse, vainqueur du gros globe et du petit de la spécialité, a encore dominé le géant. Sa sixième victoire de l’hiver entre les portes serrées, lui qui décrocha le titre olympique (sa seule médaille) à Pékin. Un temps menacé par le norvégien Lucas Braathen, auteur d’un excellent second run, Odermatt a finalement parfaitement géré son passage. Il fermait le portillon, après avoir déjà dominé la première manche.

Loic Meillard, décidément en grande forme cette saison, et particulièrement depuis le retour des Jeux, décroche une belle troisième position. Le classement complet à retrouver ICI

Total
16
Shares
Related Posts