Rétro 2020 : La prise de pouvoir de la jeunesse (1/4)

Retro 2020 : Sans Filtre revient sur la prise de pouvoir de la jeunesse en 2020. Aujourd’hui, Armand Duplantis qui a explosé les standards de la perche.

Rétro 2020 : Armand Duplantis a ringardisé le record du monde de la perche.

Si jeune et déjà si impressionnant. La tornade Armand Duplantis a balayé tous les concours auxquels il a participé l’hiver dernier. Personne ne parlait alors de ce satané Covid qui allait ensuite paralyser une bonne partie de la saison estivale. Et retarder le sacre olympique du jeune Suédois (20 ans l’hiver dernier). La planète athlé n’avait alors que les yeux braqués sur le prodige. Dès sa rentrée, il annonce la couleur. Premier concours à Düsseldorf, premier saut à plus de 6m, première tentative de record du monde. Echoué de peu. Renaud Lavillenie, le Français toujours sur le circuit mondial, à tremblé. Quatre jour plus tard, le Clermontois sera dépossédé de sa marque mythique. Ebullition à Torun où un jeune gamin à chauffé la salle à blanc. A une époque où celles-ci pouvaient encore être pleines.

10 concours et 14 sauts à 6m ou plus en 2020. Aussi bien que Bubka.

Un bond d’une aisance déconcertante, comme si cette barre si mythique devenait tout d’un coup si anodine, face à ce jeune effronté qui semble n’avoir que le ciel comme seule limite. Un bond vers l’histoire et une confirmation qui ne se fait pas attendre. Une semaine plus tard, “In the place to be” c’est Glasgow. Un centimètre de gagné pour faire grimper sa légende. Une nouvelle fois en laissant une marge entre lui et la barre, comme un coup de poing sur la table. Désormais une seul question à chaque sortie d’Armand Duplantis : “Est-ce qu’il va une nouvelle fois battre le record du monde”. Le mythe est désormais tellement loin… Malgré quelques concours hors-normes, dont celui de Liévin, le Suédois ne récidivera pas. Partie remise, sans aucun doute.

Malgré le coronavirus et le confinement qui a suivi, bien que les mesures aient été moins drastiques en Suède, Armand Duplantis a confirmé durant la saison estivale. Cinq concours de rang à 6m ou plus. Dont le dernier à Rome, où il raye définitivement Sergueï Bubka des dernières tablettes de l’athlétisme. Un saut à 6,15m pour devenir le meilleur performeur mondial de tous les temps en plein air. Une régularité à plus de 6m, tout au long de l’année, encore meilleure qu’un Renaud Lavillenie et l’égal de Sergueï Bubka. A 20 ans seulement, on le rappelle ! 10 concours à plus de 6m. Aussi bien que le Tsar ! (Source Vincent Guyot)

Rétro 2020 : Armand Duplantis sur le toit du monde
Retro 2020 : Armand Duplantis à son essai à 5,75m, lors de son second record du monde le 15 février dernier à Glasgow. [Crédit : DR]

Rétro 2020 : La suite ?

Plus jeune sauteur à franchir la barre mythique des 6m (6,05m en finale des Europe de Berlin), Armand Duplantis semble avoir une marge encore grande, comme il le montre sur ses record du monde. Sa capacité à sauter haut et être régulier en plein air, font de lui le favori naturel des Jeux de Tokyo, malgré un Sam Kendricks également régulier dans des hautes sphères. Son avènement peut être une bouffée d’air frais dans un sport marqué par les scandales de dopage, de chaussures qui font aller plus vite. Un sport également en mal de stars depuis la retraite du roi Usain Bolt. Son aisance, sa décontraction au moment d’aborder les courses, font écho au jeune prodige Suédois. Alors peut-être ?

Etienne GOURSAUD