FOOT : NOTES DORTMUND CITY – CITY FAIT LE TRAVAIL (1-2/2-4)

Notes Dortmund City : Après la victoire 2-1 des Citizens au match aller, Manchester City se déplace au Signal-Iduna-Park, toujours sans spectateur. Une simple victoire 1-0 ce soir, réussirait à qualifier Dortmund, toujours privé de sa pépite anglaise Jadon Sancho. Le club allemand doit jouer avec le jeune Ansgar Knauff, âgé de 19 ans, sur l’aile droite. Le Norvégien Erling Haaland est déterminé ce soir à sortir de sa disette, lui qui n’a plus marqué depuis 6 matchs ! Côté Skyblues, Guardiola a choisi d’aligner Bernardo Silva en pointe, à la place de Gabriel Jesus : un choix plutôt étonnant sur le papier… À noter que l’équipe qui se qualifiera ce soir, rencontrera le PSG en ½ finale de la compétition.

1-0 pour le Borussia Dortmund qui a fait une première période de très grande intensité. Beaucoup de courses, de pressing, d’impact. Le bloc défensif est très compact et c’est très dur de trouver les espaces pour City. Les Citizens ont la possession, mais une possession stérile… Trop peu d’actions créées, une 1ère MT décevante de l’équipe de Guardiola.

En 2nde période, Emre Can touche le ballon de la main, dans la surface. Mahrez se charge de transformer le pénalty. City monte en puissance, la domination des Skyblues est nette dans cette MT. Foden marque un très beau but à la 75ème minute. Et à partir de là, Dortmund devait marquer 3 buts pour se qualifier… Même Tom Cruise n’aurait pas trouvé de scénario pour inverser la tendance, autant dire que c’était Mission Impossible ! Retrouvez les notes Dortmund City :

Notes Dortmund (4-3-3)

Hitz (6,5/10) : Le gardien suisse a réalisé des bonnes parades, comme à la 31ème minute ou à la 37ème minute. Il part du bon côté pour sortir le pénalty de Mahrez, mais la frappe est trop puissante. Il ne peut rien faire. Un match bon, malgré les 2 buts, où il n’est pas responsable.

Morey (5/10) : L’Espagnol a dégagé quelques ballons chauds, notamment un sauvetage très important, devant sa ligne de but, puisqu’il a permis à son équipe de conserver le 1-0 en début de match. Il a réalisé quelques minutes plus tard une perte de balle, à la 24ème minute, qui aurait pu coûter très cher à son équipe, puisque City trouve la transversale juste sur la récupération. Un super état d’esprit, il a donné tout ce qu’il pouvait, ce soir, même s’il a fait des erreurs techniques qui n’ont, heureusement pour lui, pas été fatales. Il n’est pas monté en puissance et laisse trop d’espace sur son côté en 2nde période. Il a fait ce qu’il a pu. Remplacé par Tigges à la 81ème.

Un Hummels solide !

Akanji (5/10) : Le Suisse n’a pas de problème à monter le ballon quand il peut le faire. Un bon jeu de tête. Il n’a pas eu plus de travail que cela (quand même très bien aidé par ses coéquipiers), mais il l’a plutôt bien fait.

Hummels (6,5/10) : Très autoritaire dans ses interventions. Calme, serein, le défenseur dicte sa loi dans la surface du Borussia. Toujours bien placé, il sort tous les ballons de la zone dangereuse ! L’Allemand passe même à quelques cm de marquer un but de la tête sur un coup-franc de Reus, à la 68ème minute. Mais il reste humain et se fait enrhumer à la 74ème minute par De Bruyne. City marque sur le corner qui suit.

Guerreiro (4/10) : Le défenseur portugais n’hésite pas à monter pour apporter le surnombre sur l’aile gauche. Ses coups de pied arrêtés sont bien tirés. Sa prestation face à Riyad Mahrez est très mitigé, mais ce n’est pas simple quand on connaît les qualités de 1 contre 1 de l’Algérien. Il a perdu quelques ballons, qui a mis son équipe en difficulté.

Notes Dortmund City : Une 1ère MT XXL, une 2nde L.

Bellingham (7,5/10) : Omniprésent dans le milieu du Borussia, le jeune anglais multiplie les récupérations de balle dès les premières minutes de jeu. Pied droit, pied gauche, on sent que Bellingham est très à l’aise techniquement avec le ballon. Il effectue beaucoup de courses à haute intensité, il met vraiment de l’impact dans le jeu. La pépite anglaise marque un but exceptionnel : une frappe enveloppée du pied droit, pleine lucarne, qui contourne Dias… Magnifique. L’anglais aide beaucoup ses coéquipiers en défense, il fait un pressing systématique sur le porteur du ballon. Il sauve son équipe sur la frappe de Mahrez à la 31ème minute où l’Anglais vient mettre le pied pour contrer le ballon. En plus de tout cela, il a un super jeu de passe. Le milieu de terrain est tellement agressif sur le porteur qu’il s’est pris un carton jaune dès la 39ème minute de jeu… Mais il est indéniablement l’homme de cette 1ère MT. Une 2nde période plutôt bonne, même si elle est moins bonne que la première. Petit point noir : il tarde à sortir sur le but de Foden. Remplacé par Brandt à la 81ème.

Une faute de main qui gâche la fête

Can (5/10) : L’Allemand vient beaucoup aider sa défense centrale et remonte le ballon comme il faut. Il est le point d’ancrage de son équipe, quasiment tous les ballons passent par lui. Son état d’esprit de guerrier influe sur ses coéquipiers. Il faisait un match solide… Mais coup de tonnerre ! Une erreur de main de Can donne un pénalty à Manchester City. Le tournant du match ! Après cela, l’Allemand n’a plus été le même.

Dahoud (6/10) : Une très grosse frappe de balle, le milieu de terrain met beaucoup d’intensité dans le pressing. Bon travail de Dahoud sur le premier but, malgré qu’il ait beaucoup de réussite. Le milieu de terrain apporte beaucoup offensivement, ce qui ne l’empêche pas de bien revenir en défense quand il le faut. Beaucoup de dégagements pour éloigner le ballon : des fois efficaces et des fois moins nécessaires… Mais un bon match de l’Allemand, dans l’ensemble. Même si, comme tous ses coéquipiers, il a baissé de régime en 2nde MT… Sûrement la fatigue ! Remplacé par Hazard à la 81ème.

Une attaque très décevante !

Knauff (3/10) : L’attaquant allemand fait un énorme travail défensif pour venir aider Morey sur chaque offensive des Citizens. Offensivement, il apporte peu. Il court beaucoup mais ne trouve pas vraiment sa place dans le jeu offensif. Il n’aura clairement pas marqué le match de son empreinte ! Mais on ne va pas lui tirer dessus, ce n’est pas lui que l’on attendait décisif, ce soir. Remplacé par Reyna à la 68ème minute.

Haaland (3/10) : Invisible en 1ère MT, mis à part un bon jeu en pivot pour reprendre les ballons aériens, sur les dégagements du gardien ou des défenseurs. Il joue de sa taille pour dégager tous les ballons sur les corners défensifs. Le Norvégien ne s’est créé aucune occasion hormis une frappe de loin qui est partie dans les nuages. Haaland touche beaucoup trop peu de ballons ! Match très décevant !

Reus (4,5/10) : Le maestro allemand parvient à trouver des passes intéressantes, dans la profondeur, notamment 2 à la demi-heure de jeu pour Knauff. Bon dans le repli défensif. Un bon coup-franc qui aurait pu être décisif. Mais insuffisant. On en attendait plus du capitaine !

Notes City (4-3-3) – Zinchenko sobre et efficace 

Ederson (6/10) : Bien vigilant (7e, 17e). Entre-temps, il prend un but sur lequel il ne peut rien. Il n’a pas eu beaucoup de travail par la suite. On retiendra ses deux arrêts qui ont compté. Parfois un peu en difficulté au pied

Oleksandr Zinchenko (7/10) : Un premier acte où il est monté en puissance. Cela a commencé par une perte de balle qui amène la première frappe de Dortmund (7e). Il a bien senti le coup sur une intervention au dernier moment sur Haaland (27e). A partir de la demi-heure de jeu, il a commencé à monter et à apporter offensivement. Il peut mieux faire sur sa tête (37e). On peut lui reprocher de ne pas assez jouer en première intention. Mais un match plein ce soir. Le meilleur du secteur défensif et de loin.


Une charnière d’abord fébrile puis bien mieux, le PSG est prévenu.

Ruben Dias (6/10) : Très malheureux sur le but de Bellingham, même si après son renvoi involontaire, il a manqué de promptitude pour sortir sur le jeune anglais. Parfois en difficulté sur ses relances, au plus fort du pressing de Dortmund. Quand son équipe est remontée sur le terrain, il a connu des moments plus tranquilles. Difficile d’évaluer sa deuxième mi-temps, tant il n’a eu rien à faire. On exagère un peu car que ce soit lui ou Stones, ils ont réussi à museler la menace Haaland. Quand on connaît la dangerosité du Norvégien, le voir si inoffensif en deuxième mi-temps relève de l’exploit.

John Stones (6/10) : Lui aussi a eu des soucis de relance et a pris la marée jaune dans les 25 premières minutes. Un match relativement analogue à son compère de l’axe, avec davantage de tranquillité dans le second acte. Il a contribué au grand grand échec de Haaland ce soir.

Kyle Walker (5/10) : Une première mi-temps bien compliquée. Dominé par Haaland sur la première action chaude et également pas impérial sur l’ouverture du score allemande, il a souffert défensivement et on ne l’a que très peu vu prendre son couloir pour apporter le danger. Il a connu une deuxième mi-temps plus tranquille, même s’il a été à deux doigts de concéder un penalty. Il n’a été que très peu inquiété. Mais on ne peut pas dire qu’il ait convaincu ce soir. 


Notes Dortmund City : Une nouvelle partition de grande classe pour De Bruyne


Rodri Hernandez (6/10) : Deux mi-temps totalement contrastées. Il a énormément souffert en première mi-temps, quand Dortmund avait la mainmise sur le match. L’Espagnol a peiné à récupérer des ballons et a semblé dépassé. Il a mis plus de temps que ses coéquipiers pour refaire surface. Avant de vraiment monter en puissance. C’est lui qui a contribué à faire monter son bloc. Précieux dans une superbe compensation défensive (60e)

Ilkay Gundogan (6/10) : Il a eu du mal à entrer dans son match, le milieu allemand ayant pris le dessus sur City. Mais, à partir de la demi-heure de jeu, il a émergé en commençant à bien orienter le jeu. Distribuant à droite à gauche avec efficience et précision. Sans chichis, mais en ayant toujours le geste juste. Au milieu de terrain c’est précieux.

Kevin De Bruyne (7,5/10) : Le Citizen qui est le mieux entré dans le match. Actif, disponible,avec une palette technique toujours aussi variée. Sa merveille de frappe termine sur l’équerre. Il avait auparavant un gros pressing (25e). Paradoxalement un peu moins en vue, quand son équipe a repris le contrôle de la fin de la première mi-temps. Tout proche d’un but fantastique, après une chevauchée de près de 40m (74e). Il est remonté en puissance à partir de l’heure de jeu, en offrant une nouvelle fois une prestation et un volume de jeu remarquable. Vraiment le joueur clé de cet effectif


Notes Dortmund City – Ryad Mahrez en sauveur de la maison


Ryad Mahrez (7/10) : Il a mis une bonne vingtaine de minutes à rentrer dans son match. Avant de faire parler sa technique. Il est tout proche d’ouvrir le score, sur sa frappe sauvée par Bellingham (31e). Il transforme plein de sang-froid, le penalty (55e). Un but qui vient valider sa grande activité sur le front de l’attaque, où il a fait souffrir ses vis-à-vis. Au fil du temps, c’est devenu un joueur quasi-indispensable à Guardiola et ce soir on a encore compris pourquoi.

Phil Foden (6,5/10) : Paradoxal. Il n’a pas été si en vue que cela, mais il a quasiment transformé en or tout ce qu’il a touché.Tout proche de délivrer un fantastique caviar, sur un centre exceptionnel en déséquilibre pour Mahrez. Après un contrôle tout aussi exceptionnel. Un deuxième éclair de génie, pour trouver la faille et définitivement propulser son équipe en quart de finale. Une lourde frappe au premier poteau (75e). Un retour également remarquable sur la droite (83e).

Bernardo Silva (5/10) : Dans un poste qu’il n’aime pas trop, l’ex-Monégasque a souffert. Lui, habitué à toucher beaucoup de ballons, en a été totalement sevré dans le premier acte. On l’a davantage retrouvé à son aise en début de seconde mi-temps. Mais sa production globale reste assez fragile. Mais n’étant pas à son poste, c’est difficile de lui en vouloir.

Retrouvez les notes du match PSG-Bayern ici :

Nicolas PARANT et Etienne GOURSAUD