Le jeu vidéo, bien plus quune simple tendance

Du 30 novembre au 3 décembre prochain, le parc des expositions de la Porte de Versailles accueillera la dixième édition de la Paris Games Week, le désormais célèbre salon annuel du jeu vidéo. Et pour cette édition anniversaire symbolique, le salon se veut désormais tourné vers tous, loin de l’habituel cliché de l’entre-soi geek des gamers.

En effet, l’édition de cette année se veut ouverte à toutes et tous, seul, en famille, français ou étrangers. Emmanuel Martin, Délégué Général au SELL — Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs — affirmait clairement cette direction en déclarant « qu’il y a une volonté de continuité, d’être le plus bienveillant, d’accueillir le plus de monde possible ». Logique, diront certains, pour un secteur qui rassemble en 2 018, 500 millions de fans et engrange 1,5 milliard d’euros de recette, et qui ne peut donc plus être pris pour une simple tendance ou un petit microcosme.

Le monde vidéo-ludique est présent partout aujourd’hui, dans toutes les sphères d’âge ou de culture, y compris au niveau national, et l’on peut désormais le retrouver du GameLab du Centre Pompidou à celui de la BNF, en passant même par l’Accor Hotels Arena, qui ouvrira ses 16 000 places le 10 novembre prochain pour la finale d’un grand tournoi d’esport autour du jeu MOBA — en anglais, multiplayer online battle arena — League Of Legends.

Au programme : personne nest oublié  

Parmi les 71 % de français qui se déclarent comme joueurs au moins occasionnels, ceux qui se rendront au salon sauront à coup sûr trouver leur bonheur parmi presque 200 exposants avec pléthore d’activités pour tous les gouts, et de nombreux jeux à venir qui débarqueront par la suite sur nos écrans.


Anastore.com

Sans dresser de liste exhaustive, on pourrait notamment citer les prochains volets des bien connus Call of Duty, les prochaines aventures des petits monstres de Pokémon, le prochain opus mettant en scène les deux frères Mario et Luigi, ainsi que d’autres jeux plus adultes comme Death Stranding ou le dernier volet de la série Watch Dogs.

La volonté pour cette année est de ne laisser aucun public sur le côté, en partant du principe que tout le monde peut, s’il le souhaite, devenir joueur. Il est clair qu’aucun public ne sera ignoré ou oublié, et l’on pourra ainsi découvrir l’espace de talents féminins Women In Games, de même que le grand espace Africa Corner qui présentera ses initiatives pour transformer l’industrie du jeu vidéo en Afrique pour éduquer et divertir la jeunesse africaine.

L’accent sera aussi mis sur les familles, lesquelles pourront se retrouver dans différentes activités adaptées et pensées pour eux, telles que des « adults-sitters » qui accompagneront les parents dans un hall spécialement dédié à un public en découverte, des ateliers, créations de cosplay, et beaucoup d’autres animations.

Olivier Gérard, responsable du projet PedagoJeux, insiste sur cette volonté d’inclusion des parents et déclarait que « Beaucoup d’entre eux sont inquiets et perdus, on veut mettre en place une pratique positive et équilibrée. Il faut que les parents deviennent actifs ». Qui dit famille dit aussi senior, qui pourront compter sur la présence de l’association Silver Geek, qui s’est donnée en 2010 la mission de créer du lien social et de l’intégration pour les plus âgés par les jeux-vidéos, et présentera des ateliers durant le salon.

Les gamers pro ou aspirant ne seront évidemment pas lésés, et seront attendus dans le hall 1 pour les différentes compétitions esport du Weekend. Bref, vous l’aurez compris, que vous ayez ou non déjà tâté une manette dans votre vie, vous êtes attendus à la Paris Games Week du 30/10 au 3/11 pour vivre la passion du gaming en public !

Adrien Alves