L’humeur de Sans Filtre : Le handball, ce sport universel

Tous les lundi, l’Humeur de Sans Filtre revient sur un ou plusieurs faits d’actualité. Aujourd’hui, le handball qui montre qu’il est universel.

Crédit : Stéphane Pillaud

Celui qui aime le handball a au moins une fois entendu cette remarque dans sa vie : “Ouais le handball c’est nul, faut relativiser la victoire des Bleus, c’est toujours les mêmes qui gagnent”. Si vous êtes pointu des statistiques, vous pouvez rétorquer qu’il y a plus de champions du monde différents en handball qu’en football. Si vous n’êtes pas point de statistiques, montrez les matchs de ce 27e mondial.

Les coups de cœur sont nombreux ! On peut évoquer cette équipe de Suisse, invitée de dernière minute suite au forfait des USA et qui est en passe de terminer entre la 12e et la 16e place. Avec trois victoires à la clé et deux prestations d’envergure face à la France et la Norvège. Deux mastodontes du handball international. On peut évoquer aussi l’Argentine, certes nation importante de l’Amérique du Sud. Mais qui est peut-être en passe d’éliminer la grande Croatie, après le succès retentissant samedi. Cette Croatie qui avait déjà eu du mal contre le Japon, qui enchante et qui a posé tant de soucis à l’immense Danemark, champion du monde en titre.

Quid du CIO

Même si l’aventure s’est terminée en eau de boudin, comment ne pas évoquer le Portugal, cette nation émergente qui a réalisé des progrès considérables depuis trois ans. Oui, les Portugais auront leur heure de gloire s’ils continuent sur cette voie-là ! Peut-être même plus rapidement qu’on ne le pense. Comment ne pas évoquer cette magnifique équipe de la République Démocratique du Congo. Qui a remporté son match et qui a fait bonne figure comme contre l’Argentine. L’Argentine qui a ensuite mis la Croatie à l’éteignoir, on le rappelle.

N’en déplaise aux grincheux, le handball a montré sa force universelle avec un niveau relativement homogène dans cette compétition, à l’exception de quelques rencontres. Surtout, au crépuscule du tour principal, bien malin sera celui capable de donner le dernier carré.

On espère que le CIO regarde cette compétition. L’institution qui veut supprimer le hand de son programme olympique, au nom d’un sport qui ne serait pas assez universel. Les handballeurs du monde entier sont en train de mettre une vraie claque aux idées reçues.

Etienne GOURSAUD

Retrouvez ICI l’humeur de Sans Filtre de la semaine dernière