L’humeur de Sans Filtre – La douce extase de l’athlétisme

Tous les lundi, l’Humeur de Sans Filtre revient sur un ou plusieurs faits d’actualité. Aujourd’hui, un fantastique week-end d’athlétisme tricolore.

Crédit : DR

Ils s’appellent Renaud, Wilhem, Orlane ou encore Jimmy et Hugo ! Ce sont eux qui incarnent l’athlétisme français. Ils incarnent ce pourquoi chaque passionné, où même curieux de ce sport universel, se masse devant les ordi, sur Facebook ou sur Youtube, pour ne rater aucune miette de spectacle. Ce week-end, on a été servi de Karlsruhe à Tourcoing, en passant par Mondeville, à chaque jour, son meeting en direct. A chaque jour, son lot d’émotions ! Et la bonne nouvelle ? Ce sont des Français qui nous ont fait vibrer !

Wilhem Belocian ? Devant tout le monde ! Jimmy Gressier ? Il montre qu’il sera capable de rivaliser avec les meilleurs fondeurs de la planète. Orlane Ombissa ? De retour à son top niveau, après des mois gâchés par des blessures à répétition. Thomas Jordier ? A son meilleur niveau au bout de deux courses. On ne parle pas encore de Renaud Lavillenie, pour lui le meilleur est encore à venir. Samedi ? C’est Hugo Hay qui a enflammé Mondeville, au prix d’un dernier kilomètre de folie. Il découvrira à 23 ans sa première grande compétition en sénior.

Et quelle apothéose ! Dimanche, Renaud Lavillenie a définitivement ressuscité de ses cendres. Un bond à 6,02 pour enflammer la salle de Tourcoing. Cinq ans que le Français n’avait pas effacé la barre mythique des 6m ! Imaginez un instant la performance de Renaud Lavillenie dans une salle archi comble ! A défaut de public, on vibre derrière nos écrans, pour ce sport qu’on aime toujours autant et qui est capable de nous procurer des émotions venues d’ailleurs. Vive l’athlétisme !

Et quand c’est fini il y en a encore ! Rendez-vous à Rouen ce samedi. Pour un “truel” Lavillenie, Kendricks, Duplantis qui promet d’être brulant ! Quand l’athlétisme est accessible à tous et bien retransmis, ça donne envie de suivre et de s’y intéresser. On espère que certains l’auront compris !

Etienne GOURSAUD

Retrouvez ICI l’humeur de Sans Filtre de la semaine dernière