Les Champions de la Paix

Réunis dans un collectif de plus de 100 sportifs de haut niveau engagés personnellement en faveur du mouvement de la paix par le sport, les « Champions de la Paix » constituent un des piliers fondamentaux de Peace and Sport.
Ils œuvrent pour faire du sport un outil de dialogue et de cohésion sociale.
Modèles, héros et source d’inspiration pour les jeunes du monde entier, ils mettent leur temps, leur notoriété, leur expérience d’athlètes au service de projets utilisant le sport en réponse à des enjeux sociaux.

Crédits Photos : DR

À 29 ans, le sport est quelque chose qui m’a déjà apporté énormément. Sans ça, aujourd’hui, je ne serais rien, dans le sens où tout ce que j’ai connu jusqu’à présent l’a été grâce au sport. C’est toute ma vie.

Je suis conscient de la chance que j’ai, de vivre de cette passion, et je suis conscient de ce qu’elle m’a permis de découvrir et obtenir, à travers nos voyages, notre vie en club, notre situation confortable.

Le but est donc de rendre la pareil avec ces jeunes en leur transmettant les valeurs que j’ai pu apprendre à l’école de rugby. Je pratique un sport dans lequel celles-ci sont primordiales. Dès le plus jeune âge, on nous les inculque : le respect de l’adversaire, de l’arbitre, la solidarité, le partage.

Les bienfaits sont nombreux. Ça peut leur donner de la confiance, des amis, ou même du bien être au niveau physique et mental. On sait que c’est bénéfique pour la santé, pour rester en forme mais c’est aussi un moyen de se défouler, de s’aérer l’esprit et de tout oublier le moment d’une séance. Notamment pour ces enfants en situation délicate dans les pays où agit Peace and Sport. Pour beaucoup, ces petites améliorations du quotidien grâce au sport ne sont rien, mais dans des contrées ou vous ne mangez pas à votre faim, ou vos droits ne sont pas respectées, ou tout simplement parce que vous souffrez, ce sont de petites victoires essentielles pour se construire. Il faut leur montrer que le sport peut les emmener partout, c’est quelque chose d’universel et d’accessible à tous.

On le voit dans leur yeux, les regards changent dès qu’on se met à faire des activités. Le fait d’avoir des athlètes, les champions de la paix, pour animer ces activités est également quelque chose qui fait la différence auprès des jeunes. J’ai de nombreux souvenirs d’enfance à ce sujet, j’étais toujours émerveillé de rencontrer des sportifs pros.

Je suis encore en activité donc il est difficile pour moi de me déplacer vraiment sur le terrain. Cette action à Monaco en décembre à l’occasion du 10ème anniversaire du club de Champions de la Paix, m’a donner goût et j’espère pouvoir participer à d’autres actions comme celle-ci avec les enfants. J’aurais sans doute plus de temps dans quelques années après la fin de carrière mais je suis déjà très heureux de pouvoir contribuer à Peace and Sport dès que l’occasion se présente. J’ai pu entendre d’anciens athlètes me raconter les actions qu’ils ont pu mené, cela m’inspire pour la suite.

HUGO