Hand – Les tops et les flops de Bourg-de-Péage vs Dijon (31-24)

Bourg-de-Péage Dijon tops flops – Les Drômoises ont surclassé les Dijonnaises en 8e de finale de la coupe de France. Pour accéder en quart
Bourg-de-Péage Dijon tops flops - Les Drômoises ont surclassé les Dijonnaises en 8e de finale de la coupe de France. Pour accéder en quart
Bourg-de-Péage Dijon tops flops – Les Drômoises ont surclassé les Dijonnaises en 8e de finale de la coupe de France. Pour accéder en quart

Bourg-de-Péage Dijon tops flops – Les Drômoises ont surclassé les Dijonnaises en 16e de finale de la coupe de France (31-24). Pour accéder en 8e

Crédit : LBE/Icon Sport

TOPS

L’accélération de Bourg-de-Péage dans les dix dernières minutes

Au moment d’aborder la 21e minute, le score était de 9-8. Dijon résistait parfaitement aux Drômoises, les faisant même plus que douter. Bourg-de-Péage avait réussi un début de match solide, avant de coincer et de retomber dans certains travers. Mais les dix dernières minutes ont été remarquables pour les deuxièmes du championnat. Collectivement, elles ont été portées par leur demi-centre Léna Grandveau, auteur de 4 buts et de trois passes décisives sur la première période et qui a parfaitement orienté le jeu de son équipe, avec des passes remarquables.

Résultat, les Drômoises ont pris le large. De 9-7, 21e à 16-9, 27e. Un écart qui s’est accentué au fil des minutes et des Dijonnaises qui ont pris la foudre durant les dix dernières minutes de ce premier acte. Pour basculer avec un bel écart de six buts en première mi-temps. Et Bourg a pu capitaliser sur cette accélération pour casser le moral à Dijon, avec un écart qui s’est accentué petit à petit dans la seconde période.

Bourg-de-Péage Dijon tops flops – La réussite de Bourg-de-Péage

17 buts en 20 tirs tentés. La réussite de Bourg-de-Péage est totalement insolente dans ce premier acte (85%). Les Drômoises ont totalement éteinte Marie Lachat, la gardienne dijonnaise. C’est vraiment ce qui a fait la différence entre Bourg et une équipe de Dijon qui a davantage souffert dans cette première mi-temps dans ce domaine. C’est sans doute la clé de cette première mi-temps beaucoup plus équilibrée que ce que le score voulait bien nous le montrer. L’efficacité, c’est aussi la marque de fabrique de cette équipe de Bourg, qui n’est pas la plus flamboyante dans le jeu, mais qui sait assassiner son adversaire, quand ce dernier à des temps faibles.

La réussite est également “collective”, puisque, au-delà d’Alexandra Nascimento qui termine meilleure buteuse de son équipe, il y a 7 joueuses qui ont marqué au moins deux buts dans la rencontre et même 5 à plus de trois buts.

FLOPS

Bourg-de-Péage Dijon tops flops – Les échecs aux tirs dijonnais

La première mi-temps pourra laisser des regrets aux Dijonnaises. Dans le jeu, elles ont largement regardé Bourg-de-Péage dans les yeux. Proposant un handball au moins aussi complet que leurs adversaires. A la (grande) différence que les Dijonnaises ont fait preuve d’une immense insuffisance aux tirs. Avec 15 tirs ratés pour 11 buts marqués, la réussite aux tirs est largement insuffisante pour une équipe qui aspire à remporter un match face à une des grosses formation françaises. Parmi ces échecs, il y a eu énormément de tirs hors cadre, puisque les gardiennes de Bourg-de-Péage ont effectué 7 arrêts à elles-deux. Des tirs hors-cadre qui sont parfois intervenus alors que les tireuses dijonnaises étaient en position préférentiel de tir.

Avec cette balle tirée dans le pied, Dijon n’a jamais su revenir dans la rencontre et l’écart a toujours oscillé entre 6 et 10 buts dans cette deuxième mi-temps. La marche était forcément trop haute, même si Dijon a fait preuve de beaucoup de courage pour ne pas sombrer et tomber avec les honneurs.

Etienne GOURSAUD

Total
1
Shares
Related Posts