Football : Finale HISTORIQUE pour le PSG – Les notes des Parisiens

Crédit photo : Le Parisien

Sergio Rico (6/10) : Il n’a pas touché un “vrai ballon” de la première mi-temps. Preuve de la domination de Paris. Et sur les ballons qu’il a eu à négocier en seconde mi-temps il a été solide. Une bonne doublure !

Juan Bernat (7/10) : Du Juan Bernat, assez inspiré pour apporter le surnombre, mais beaucoup moins pour défendre. Mais au final, Bernat marque dans les grands matchs. Du Juan Bernat on vous à dit. Rien que pour cela, match énorme de l’Espagnol !

Thiago Silva (7/10) : Pas facile de noter le Brésilien. Mais un défenseur qui ne concède que peu d’occasions est un défenseur qui a fait un bon match. Calme et serein. Solide et un mental qui semble au top. Il va s’offrir une finale de Ligue des Champions. Pour une dernière on a vu pire.

Presnel Kimpembe (8,5/10) : De la solidité, une certaine parole rassurante pour ses coéquipiers de défense. Il semble avoir franchi un cap pour le moment dans ce fameux final 8. Il a également sacrément progressé dans sa relance, où il pêchait parfois. A confirmer avec de la régularité. Ce qui lui a manqué jusque-là. Il va devenir un candidat crédible à un poste de titulaire en équipe de France.

Thilo Kehrer (3/10) : Décidément le défenseur allemand est en souffrance. En difficulté sur son coté où c’est beaucoup passé. Toujours aussi frileux sur le plan offensif. Encore le maillon faible du PSG ce soir. Mais cette fois-ci sans conséquence, ce qui ne fut pas toujours le cas. LE POINT NOIR de ce PSG version dream-team. Et dire que Thomas Meunier est parti…

Marquinhos (7/10) : Le futur capitaine courage a encore montré le chemin à ses coéquipiers en ouvrant le score. Mine de rien, au delà de son rôle précieux, il score énormément dans les matchs clé en Ligue des Champions. Encore un match convainquant du Brésilien à un poste qui semble devenir de plus en plus le sien.

Ander Herrera (6/10) : Idrissa Gueye étant un peu en dessous ces derniers temps, il était légitime que l’ancien Mancunien soit appelé. Il n’a rien lâché dans les duels, chose importante dans un poste comme le lien. En définitif, il fait le match qu’aurait dû faire un très bon Idrissa Gueye. Mine de rien le PSG a désormais de la profondeur de banc en milieu de terrain. Et c’est nouveau !

Léandro Paredes (5,5/10) : Le plus discret au milieu de terrain, malgré une activité évidente. Une énorme frappe qui aurait pu faire mouche et donne le 4-0.

Angel Di Maria (6,5/10) : Assez discret jusqu’à son but, l’Argentin a fait preuve d’un gros sang froid pour ajuster le 2-0. Mais voilà, même discret, Di Maria avait offert une merveille de passe pour Marquinhos. On aimerait tous pouvoir en dire autant. Une deuxième mi-temps où il est encore monté en puissance en étant impliqué sur les trois buts

Kylian Mbappe (6/10) : Dans l’ombre du Brésilien, il n’a pas eu tant de ballons que cela à jouer, bien (trop) marqué par la défense allemande. Mais il loupe une énorme occasion de 2-0. Il aurait pu faire ouvrir le score à son compère de l’attaque sur une merveille de passe. Son marquage strict fait par Leipzig aura ouvert des espaces considérables à ses partenaires. On peut regretter ses occasions ratés, preuve du travail qui peut rester au prodige.

Neymar (7,5/10) : Une énorme occasion d’entrée… sur le poteau. Symbole d’une maladresse similaire que face à l’Atalanta. Il a obtenu des fautes dans ce premier acte, symbole du danger qu’il représente. Il aurait pu marquer un but magique sur un coup franc-exentré. Quelle première mi-temps ! Conclue par cette passe magique pour Di Maria. Un peu moins flamboyant dans une seconde période ou son équipe a davantage géré. Mais malgré tout, le fait qu’il ne marque pas ce soir est à la fois anormal et problématique.

Rendez vous en finale !

Etienne GOURSAUD