Foot – Un énorme réseau de pédophiles au sein de la fédération gabonaise !?

Un ancien sélectionneur gabonais des -17 ans aurait abusé sexuellement de centaines de jeunes garçons dans le cadre de ses différentes fonctions.
Foot Gabon
Foot Gabon

Un article publié sur le quotidien britannique The Guardian révèle que Patrick Assoumou Eyi, ancien sélectionneur gabonais des -17 ans, aurait abusé sexuellement de centaines de jeunes garçons dans le cadre de ses différentes fonctions d’encadreur de football. Un scandale sur lequel a travaillé le journaliste d’investigation Romain Molina pendant 2 ans et demie… Et qui, selon lui, ne serait que la partie (enfin) visible d’un véritable réseau de pédophiles au sein de la Fédération Gabonaise de football !

Un scandale sexuel touche le monde du foot au Gabon !

A la suite de l’article du quotidien The Guardian, publié ce jeudi, le ministre des sports gabonais a fait une déclaration pour condamner les actes de Patrick Assoumou Eyi. Il est écrit que plusieurs mesures ont été prises à l’encontre de ce dernier, notamment l’interdiction à titre provisoire de toute activité liée au football.

Patrick Assoumou Eyi, surnommé « coach Capello » était, jusqu’à ce vendredi, encore en poste dans le football gabonais. Il officiait en tant que directeur technique de la Ligue de l’Estuaire et était ainsi rattaché directement à la direction technique nationale et à la FEGAFOOT.

Romain Molina s’est exprimé sur France 24, pour évoquer ce sujet et apporter plus de précisions. “Coach Capello”, qui a abusé de plusieurs centaines de garçons, ne serait pas le seul à abuser de jeunes gabonais : « Il aurait d’ailleurs fourni d’autres joueurs mineurs à des personnalités du football gabonais. […] Dans ce réseau, d’après notre enquête, il y a plus de 15 personnes concernés. »

Il évoque les monstruosités commises par ces dirigeants, qui jouent de leur fonction pour « faire chanter » leurs victimes : « On te fait comprendre que tu n’as pas le choix et si tu refuses : tu es écarté. Patrick Assoumou Eyi, et d’autres allaient réclamer auprès des jeunes une masturbation, une fellation ou un rapport sexuel »

Ce scandale éclate aux yeux du monde, ce jeudi, mais il ne serait pas inconnu au sein même de la fédération gabonaise…

Un secret de polichinelle ?

Selon Romain Molina, la fédération gabonaise avait connaissance de tous ces chantages sexuels, mais elle aurait préférée cacher ces scandales :

« Tout le monde est au courant, c’est un secret de polichinelle au Gabon. D’ailleurs, en 2018, le président de la fédération actuelle avait évoqué le problème de la pédophilie dans le football gabonais. La fédération avait promis des enquêtes, qui n’ont pas eu lieu, et il faut se demander pourquoi elle avait tant à cacher ces affaires de pédophilie… »

Si Patrick Assoumou Eyi est au cœur du scandale, d’autres dirigeants de la FEGAFOOT pourraient « tomber » dans les prochains mois, selon Molina, car le cas de “coach Capello” n’était pas isolé et il s’avérerait qu’un vrai réseau de pédophiles empoisonne la fédération.

Cette affaire de pédophilie dans le foot au Gabon est l’un des plus gros scandales au sein d’une fédération sportive. C’est le courage des victimes qui permettra petit à petit de venir à bout de tous ces prédateurs sexuels qui détruisent la vie des jeunes sportifs.

Total
36
Shares
Related Posts