Foot – Russie France débrief de la victoire des Bleuets (0-2)

Russie France notes : Après une énorme parade de Lafont en début de match, les Bleus ont pris la mesure des Russes. Et c’est rapidement une affaire de penalty. Odsonne Edouard obtient le premier qu’il transforme dans la foulée (15e), pour le premier but de la compétition pour les Bleuets. Moins de 10 minutes plus tard, la frappe de Gouiri est touchée de la main par un Russe, dans la surface. Cette fois-ci c’est Ikoné qui le transforme tout en malice, d’une panenka (0-2, 25e). Les Bleus, plus efficaces et surtout plus séduisant que contre les Danois, ont basculé à la pause avec des deux buts d’avance.

La deuxième mi-temps a été un peu plus poussive mais les Bleuets ont assuré l’essentiel et se relance, après la défaite inaugurale contre le Danemark…

Russie France notes : Lafont déterminant

Alban Lafont (7/10) : Décisif d’entrée devant Zakhazyan (5e). Une nouvelle fois très très précieux (35e). En une mi-temps, le Nantais frustré contre le Danemark, s’est montré solide. Même s’il nous a parfois fait peur sur ses relances au pied. Une sortie importante dans les pieds (60e). Des interventions précieuses, surtout la première, quand il y avait encore 0-0.

Colin Dagba (6/10) : Une prestation sobre et sérieuse. Au début, les Russes sont beaucoup passé de son côté, mais il a faut preuve de solidité. Il s’est ensuite lâché dans le le jeu, apportant son grain de sel sur le plan offensif. Quand les Russes ont eu leur temps fort, dans le second acte, il a reculé, mais a une nouvelle fois fait preuve

Jules Koundé (6,5/10) : Sa glissade aurait pu couter bien plus cher aux siens, mais il a pu compter sur un excellent Lafont pour rattraper le coup. Bien revenu sur le rush de Chalov (18e). Sa science du placement a ensuite été très importante dans ce premier acte.

Ibrahima Konaté (5/10) : Il a un peu souffert en début de rencontre, avec quelques mauvais choix de placement. Sur le début de second acte, son ballon perdu proche de sa surface aurait pu avoir des conséquences plus graves. Sans doute le Bleuet le plus dans le dur, même si sans conséquence.

Un milieu de terrain très inspiré !

Adrien Truffert (6,5/10) : Il s’est signalé par pas mal de montée, à l’instar de ce qu’on a vu contre le Danemark. Avec plus ou moins d’efficacité, sur un jeu qui a plus penché à droite. Il a été sérieux sur le plan défensif. Avec de belles couvertures et une énorme activité, multipliant les aller retours. Remplacé par Maoussa (78e)

Boubakary Soumaré (6/10) : D’une grande aisance technique pour son registre, même si parfois un poil gourmand. Il a surtout gratté un grand nombre de ballons qui se sont parfois transformés en vraies situations de contre pour les Bleuets

Jonathan Ikoné (6,5/10) : Le Lillois a pas mal percuté en début de rencontre, même si on peut lui reprocher de parfois en faire trop et de ne pas lâcher le ballon assez vite. Il est à l’origine du second penalty de par sa belle passe en retrait. Qu’il transforme d’une panenka (24e).

Aurélien Tchouaméni (6/10) : Il a mis constamment son équipe dans l’avancée, en ne perdant que très peu de ballons dans le premier acte. Un peu moins présent dans le second acte, ou le milieu de terrain russe a été plus costaud et a pris le contrôle.

Russie France notes : Edouard buteur et détonateur

Amine Gouiri (6/10) : Il provoque le second penalty de cette rencontre, sur une magnifique frappe contrée de la main et qui semblait se diriger vers le but. Mis à part cela, il a été plutôt discret dans le premier acte, dans un jeu qui a davantage penché à droite, contrairement au match contre le Danemark. A la réception d’un coup franc dégagé, il arme une frappe qui a flirté avec le poteau (57e). Remplacé par Cavaminga (69e)

Odsonne Edouard (7,5/10) : Un beau déboulé dans la surface qui amène le penalty (14e), qu’il transforme tout en maîtrise dans la foulée. Il laisse astucieusement filer le ballon pour Gouiri, qui provoque un penalty. Il s’est procuré une énorme occasion (70e). Où il a manqué un peu de précision. Remplacé par Kolo-Mouani (77e)

Romain Faivre (6,5/10) : Une première belle percussion (3e), qui donne le tempo d’une partie bien plus intéressante que contre le Danemark. Le Brestois s’est montré disponible, percutant et dangereux dès qu’il était ballon au pied ! Un match vraiment intéressant Remplacé par Claude-Maurice (69e)

Etienne GOURSAUD

Les notes du match contre le Danemark ICI :