Foot – Notes AS Monaco / OM (2/3) : Marseille renversant !

L’OM s’impose au bout du suspense face à l’AS Monaco. Marseille renversant et ultra-réaliste. Notes Monaco OM :
Notes Monaco OM
Notes Monaco OM

Les Marseillais étaient en déplacement à Monaco dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1. Les joueurs d’Igor Tudor se sont imposés au bout du suspense. Ils ont marqué 3 buts sur leurs 3 seuls tirs cadrés de la rencontre. Réalistes ! L’OM reprend la 4e place du championnat. Notes Monaco OM :

OM (3-4-3)

Pau Lopez (5/10) : Le portier marseillais a fait son match. Il a été bon dans les sorties, notamment pour couper les centres. Il encaisse un but sur pénalty (une panenka) et un deuxième sur un 1 contre 1 face à Volland. Difficile d’intervenir dans les 2 cas.

Mbemba (6/10) : Match sérieux du défenseur le plus fiable du début de saison marseillais. On a encore pu voir ses projections offensives.

Balerdi (3/10) : Il provoque un pénalty en faisant faute sur Diatta (43’) : son intervention de A à Z est catastrophique. Il défend également très mal sur le 2nd but, où il est en retard sur Volland. En étant impliqué sur les 2 buts qui amènent la défaite de son équipe, il ne peut qu’avoir une mauvaise note.

Gigot (5,5/10) : Il n’a pas été mauvais, il a répondu présent dans les duels. Il n’est pas responsable des 2 buts concédés par son équipe. Remplacé par Kolasinac (90+7’) : c’est lui qui délivre l’OM en marquant le but du 3-2.

Notes Monaco / OM : Veretout, le sauveur de l’OM !

Clauss (5/10) : Celui qui jouait sa place pour le Mondial aurait pu être décisif à 2-3 reprises dans la première demi-heure. Malheureusement, l’OM n’a pas eu de réussite. Il réalise 2 centres parfaits qui auraient dû amener un but mais Nuno Tavares (2’) et Guendouzi (8’) n’ont tous deux pas cadré. Lui-même a manqué le cadre en croisant trop sa frappe à la 25e minute. En 2nde période, comme le reste de son équipe (sauf à la fin), c’était beaucoup moins bien. Il aurait eu plus si il avait été décisif. Remplacé par Dieng (74′).

Rongier (5,5/10) : Le soldat Rongier a fait un match sobre. Plus de 70 ballons touchés, 98% de passes réussies. Une présence précieuse défensivement. Point noir : il n’est pas impérial sur le but de Volland, où il ne parvient pas à intercepter la passe. C’est dommage. Remplacé par Gueye (83’).

Veretout (7/10) : Le milieu marseillais qui jouera le Mondial a montré son état d’esprit de guerrier, ce soir. C’est lui qui égalise en fin de match (84’) d’une superbe frappe pied gauche. Avant cela, il avait tenté sa chance en 1ère période suite à une belle projection dans la surface adverse (20’). Le sauveur marseillais !

Nuno Tavares (4,5/10) : Il gâche en tout début de match une énorme occasion de but, en ratant sa reprise à bout portant (2’). Suite à cela, il a été très intéressant : il a bien exploité le couloir et il a souvent bien lancé Harit en profondeur (8’, 15’). On a vu une belle complicité entre les 2 hommes. C’est un joueur qui tente beaucoup (passes, centres, tirs) alors il a énormément de déchet. Mais sa générosité est toujours appréciable. Défensivement, c’était moyen. Comme Clauss, si sa première période est plutôt bonne, sa deuxième est bien moins convaincante.

Notes Monaco / OM : Sanchez buteur !

Guendouzi (4/10) : Match moyen de Guendouzi. On retiendra son gros raté de la tête sur une offrande de Clauss (8’). On a eu du mal à comprendre son placement et son rôle dans le système de Tudor. Remplacé par Ünder (74′).

Sanchez (7/10) : Bon match du Chilien, qui a été à l’origine de la grosse majorité des actions marseillaises. Il a été excellent dans les remises en une ou deux touches. Toujours bien placé, dans le tempo, il sait quand rester en pointe et quand dézoner. C’est lui qui ouvre le score sur un magnifique coup-franc (35’) qu’il était lui-même allé provoquer (dans un duel avec Badiashile). Il a bien raté quelques gestes, mais ça restera anecdotique… Son apport et son importance dans le jeu est indéniable.

Harit (5/10) : Il a été plutôt fin techniquement durant les 60 minutes qu’il a passé sur la pelouse. Le côté droit a amené un danger énorme sur les buts monégasques avant la pause, et il n’en est pas pour rien. Il sort sur civière, à moins de 30 minutes de la trêve, il ne jouera donc pas la Coupe du Monde. Terrible ! Remplacé par Payet (62’). Très bonne entrée de Payet, double-passeur décisif pour Veretout et Kolasinac.

Total
1
Shares
Related Posts