Foot – La Superleague s’écroule !

La SuperLeague, c’est déjà fini ! Manchester City et 8 autres clubs ont annoncé quitter le projet. Et cela ravit les amoureux du football…
La SuperLeague s’écroule

Le projet « SuperLeague » n’aura pas tenu longtemps… Après avoir été critiqué (à juste titre) par la quasi-totalité du monde du football, les clubs fondateurs de la SuperLeague ont vu leur solidarité s’ébrécher petit à petit. Manchester City et 8 autres clubs ont annoncé quitter le projet. C’est la fin de la SuperLeague, et cela ravit les amoureux du football…

Les clubs anglais quittent le projet

Manchester City a été le premier club fondateur de la SuperLeague à annoncer sa volonté de se retirer du projet. Cette annonce a été faite autour de 22h20. Un communiqué très simple, de 3 phrases : « Manchester City peut confirmer qu’il a formellement entamé les procédures de retrait avec le groupe développant les plans pour une Super League européenne. »

Il n’en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres… Derrière, les autres clubs n’ont fait que suivre les Citizens. Manchester United, à 22h55, publie sur son site officiel : « Nous ne participerons pas à la SuperLeague Européenne. Nous avons écouté attentivement la réaction de nos fans, du gouvernement britannique et d’autres parties prenantes clés. »

Vient aux tours d’Arsenal, Tottenham et Liverpool de quitter le projet, peu avant minuit. Arsenal a posté ce message sur Twitter : « En raison de votre écoute et de celle de la communauté du football au sens large, ces derniers jours, nous nous retirons de la Super League proposée. Nous avons commis une erreur et nous nous en excusons. »

Le président de Tottenham, Daniel Levy a déclaré : « Nous regrettons l’angoisse et le bouleversement causés par la proposition de SuperLeague. Nous avons estimé qu’il était important que notre club participe au développement d’une éventuelle nouvelle structure qui vise à mieux garantir le fair-play financier. »

Le dernier club anglais encore inscrit dans le projet, Chelsea, a finalement annoncé son retrait, à 1h40 du matin : « Ayant rejoint le groupe à la fin de la semaine dernière, nous avons maintenant eu le temps d’examiner la question à fond et avons décidé que notre participation ne serait pas dans le meilleur intérêt du club, de nos supporters ou de la communauté du football au sens large. »

Les clubs italiens et espagnols suivent

Ce mercredi, aux alentours de midi, l’Atlético Madrid et l’Inter Milan ont également annoncé officiellement que leur club ne faisait plus partie des clubs fondateurs de la SuperLeague.

Enfin, le dernier club à lâcher le projet SuperLeague est l’AC Milan, qui l’a confirmé sur son site officiel en début d’après-midi.

La fin de la SuperLeague !

A cette heure, il ne reste que le Réal Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin. Tous les autres clubs ont quitté le projet ! Le président de l’UEFA salue le retour à la raison de ceux ayant quitté la SuperLeague, notamment Manchester City : « Je suis ravi d’accueillir à nouveau Manchester City dans la famille du football européen. Ils ont fait preuve d’une grande intelligence en écoutant les nombreuses voix, principalement de leurs fans. Cela demande du courage d’admettre une erreur. […] Ces clubs sont de retour au bercail et je sais qu’ils ont beaucoup à offrir, non seulement à nos compétitions, mais à l’ensemble de l’Europe. L’important est que nous passions à autre chose et que nous reconstruisions l’unité dont jouissait le foot avant cela. »

La Juventus, sans souligner son retrait, a déclaré : « Nous estimons que le projet a actuellement peu de chance d’être réalisé sous la forme dans lequel il a été initialement conçu ». La preuve que le bateau a bel et bien coulé !

L’organisation SuperLeague indique « étudier les mesures les plus appropriées afin de remodeler le projet ». Cette annonce de SuperLeague aura ridiculisé de bout en bout Florentino Perez et Andrea Agnelli, présidents du Réal Madrid et de la Juventus de Turin… Et c’est bien fait !

La Résistance face à ce coup d’état « SuperLeague »

Si la SuperLeague a disparu aussi vite qu’elle n’est apparue, c’est grâce à plusieurs acteurs du monde du football. Les supporters, notamment des clubs anglais, sont à saluer ! Les fans de Liverpool avaient été les premiers à faire entendre leur voix et à poser des banderoles de protestation, à Anfield. Dans la journée de mardi, ce sont les supporters de Chelsea qui ont manifesté contre l’adhésion de leur club à ce projet. « La trahison ultime ! », « Le football nous appartient », « Nous voulons nos nuits froides à Stoke » … Voilà le genre de panneaux que l’on pouvait retrouver, hier, dans les rues de Londres. Et cette pression collective de la part de ceux qui font vivre le football a considérablement influencé la décision des clubs anglais de quitter la SuperLeague.

Nasser Al-Khelaïfi et Karl-Heinz Rummenigge ont toujours soutenu l’UEFA et ce sont sûrement les 2 grands gagnants de ce fiasco SuperLeague. Les présidents du PSG et du Bayern Munich ont directement donné leur refus clair et total à ce projet élitiste de SuperLeague. Nasser est devenu le nouveau président de l’Association européenne des clubs (ECA), puisque le poste était laissé vacant depuis la démission d’Andrea Agnelli, le président de la Juventus, il y a quelques jours. Et Rummenigge a été nommé représentant de l’ECA au sein du conseil exécutif de l’UEFA, et ce jusqu’en 2024…

Alexander Ceferin, président de l’UEFA, tient à remercier particulièrement le président du PSG : « Nasser Al-Khelaïfi, merci du fond du cœur. Vous avez montré que vous étiez un grand homme et que vous respectiez le football et ses valeurs. J’ai beaucoup appris de vous. Vos supporters ont de la chance de vous avoir. »

Pep Guardiola : un grand entraîneur et un grand homme

L’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a été l’un des rares salariés d’un des clubs fondateurs à prendre ouvertement la parole et à exprimer clairement son opinion sur le sujet « SuperLeague ».

« Le sport n’est pas du sport si la relation entre l’effort et le succès n’existe plus. Ce n’est pas du sport si ça ne change rien si vous perdez, si vous êtes mauvais mais que vous êtes qualifiés chaque saison… Les responsables doivent s’expliquer. Ils en ont l’obligation, le devoir, le plus vite possible : aujourd’hui plutôt que demain ! Parlez ! C’est une question planétaire. Clarifiez la situation : pourquoi ces équipes ont décidé qu’elles joueront cette compétition et pas d’autres ? Pourquoi l’Ajax qui a remporté 4 Ligue des Champions n’est pas là ? Ils doivent nous le dire, à tous… »

C’est très courageux de la part du tacticien espagnol, de jouer de son influence pour défendre sa conception du foot. D’autres n’ont pas souhaité exprimer publiquement leur opinion, comme le coach français du Réal, Zinedine Zidane.

On peut également saluer les joueurs de Liverpool, dont le capitaine Jordan Henderson et James Milner, qui ont publié le message suivant : « Nous n’aimons pas ça et nous ne voulons pas que cela arrive. Notre engagement envers ce club et ses supporters est absolu et inconditionnel. »

Une nouvelle qui fait sourire

La fin de la SuperLeague est un soulagement pour tous. Notamment pour le 1er ministre britannique Boris Johnson : « Je salue l’annonce d’hier soir. C’est le bon résultat pour les fans de football, les clubs, et nous devons continuer de protéger notre sport national chéri. »

Boris Johnson a eu son rôle à jouer (et pas des moindres) dans cette histoire, puisque le gouvernement britannique avait un moyen de pression sur les clubs anglais : celui de ne pas donner de contrat de travail aux joueurs étrangers susceptibles de rejoindre les clubs anglais membres de la SuperLeague (et ce, depuis le Brexit).

Après l’annonce de Manchester City faite hier soir, Raheem Sterling et le Français Aymeric Laporte se sont amusés de ce projet qui n’aura duré que 2 jours. « C’était rapide lol », a posté le défenseur des Citizens, sur Twitter.

Voilà, la SuperLeague, c’est de l’histoire ancienne. Même si elle a et aura des conséquences dans l’organisation, la réflexion et la gestion autour du système du football.

Nicolas Parant

Total
50
Shares
Related Posts