EHF Euro : France-Monténégro notes des Bleues (24-23)

France – Monténégro / notes des Bleues : Les Françaises n’ont clairement pas fait le match du siècle. Les voir à une longueur de retard à la pause (11-12) relève presque du miracle. Les Françaises ont souffertes en attaques placées. Trouvant peu de décalages et forçant trop les tirs (Niakaté 2/7, Sercien 1/5). L’indiscipline monténégrine, dans le dernier tiers de la mi-temps, a permis au Françaises de refaire surface, elles qui ont été menées de cinq buts (5-10). L’entrée de Kouyaté a 15 minutes de la fin a fait changer le cours du match. Deux buts consécutifs et des 7m provoquées en pagaille.

Les Bleues ont vaincu la malédiction du premier match, où elles avaient l’habitude de le perdre. Au vu du menu qui les attend par la suite, c’est une victoire précieuse et des points pris, qui ne seront plus à prendre pour la suite. On ne va pas retenir la manière, mais juste la victoire. Mais il faudra faire bien mieux par la suite. Car ce n’était clairement pas satisfaisant. Ce France-Monténégro n’était pas satisfaisant

France-Monténégro : Cléopâtre Darleux, second acte remarquable

Cléopatre Darleux (8/10) : Elle est rentré directement dans sa partie, avec deux ou trois parades importantes, notamment quand le Monténégro a repris trois buts d’avance. La Brestoise. Elle a dérouté les tireuses adverses, qui ont forcé. Cela s’est traduit par des tirs ratés qui ne comptent pas dans les stats, qui

Amandine Laynaud (5,5/10) : Parfois un peu abandonnée par sa défense, la gardienne française ne s’est pas montrée décisive dans les 20 premières minutes (1 seul arrêt). Avant de monter en puissance, avec trois parades consécutives. Une très bonne fin de mi-temps. Elle a remis son équipe dans le sens de la marche. Et sauvé son propre match. Du rodage encore pour une des “indispensables” chez les Bleues.

Sirama Dembelé-Pavlovic (4,5/10) : Elle est rentrée progressivement dans son match. Du moins en terme de temps de jeu. Car sur le terrain, la capitaine des Bleues a montré qu’elle avait besoin de reprendre ses repères. On attendra mieux sur la suite.

Coralie Lassource (3/10) : Un tir largement raté, une petite perte de balle évitable. Une entrée ratée et elle a vite cédée sa place. Match à oublier dans un poste ultra concurrentiel en bleu.

Chloé Valentini (5,5/10) : Difficilement trouvée sur son aile, elle s’est montrée très efficace sur ses deux situations. Un peu moins inspirée défensivement dans les vingt premières minutes, quand elle était sur le terrain. A vrai dire, on aurait aimé la voir un peu plus dans ce match. Dommage. D’autant qu’elle offre le but de la victoire (24-22, 59).

Estelle Nze Minko et Alexandra Lacrabère en difficulté

Pauline Coatanea (non notée/10) : Les Monténégrines sont venues lui dire bonjour sur un énorme contact. On ne l’a plus revue jusque dans les dix dernières minutes, avant un but important.

Laura Flippes (6/10) : Quelques petites failles à l’aile, où les Monténégrines sont passées de son côté, avant de rectifier défensivement. Malgré tout, elle a souffert défensivement, face à des Monténégrines qui ont trouvé du décalage. Peu de ballons à se mettre sous la dent en attaque durant une majeure partie du match. Comme les autres ailières, elle paie les pots cassés du manque d’inspiration dans le jeu français. Dommage, elle a montré qu’elle était adroite.

Kalidiatou Niakaté (4/10) : Trois tirs ratés avant de trouver une meilleure carburation. Mais malgré ses deux buts, dans le premier acte, elle a été en difficulté sur ses tirs. Avec quelques pertes de balles également. Un second acte dans la foulée du premier (3/9 45e).

France-Monténégro : Kouyaté une entrée gagnante alors que la maison était en péril !

Estelle Nze-Minko (4,5/10) : Celle qui était la détonatrice française il y a deux ans n’a pas pesé comme elle aurait du peser sur la défense adverse.

Grace Zaadi (4/10) : Beaucoup de tirs forcés, des pertes de balles. Clairement pas un début de match à l’avantage d’une des cadres françaises. Qui a aussi perdu quelques ballons, sur des passes ratées.

Méline Mocandy (6/10) : Elle est rentré et cela s’est tout de suite. Elle a dynamité le jeu des Bleues, avec ses appuis. Les Monténégrines ont éprouvé toutes les difficultés du monde pour défendre sur elle. On l’a un peu moins vu en fin de match, mais une vraie satisfaction. Une des rares.

Aïssatou Kouyaté (7,5/10) : Un but important plus un 2′ provoqué (20-20, 51e). Un second but pour donner l’avantage pour la première fois et un 7m provoqué pour le +2. Elle a fait basculer le match. Et montrée à son sélectionneur qu’elle pouvait prétendre à mieux qu’un poste de remplaçante. 15 minutes au top ! On a hâte de voir la prochaine feuille de match d’Olivier Krumbholz.

France-Monténégro : Béatrice Edwige au top !

Alexandra Lacrabère (3/10) : Une entame de tournoi bien compliqué pour l’arrière française qui a été en souffrance. Parfois en retard sur ses interventions défensives, libérant des espaces, elle s’est montré guère plus à son avantage offensivement. Elle a moins joué en seconde mi-temps, mais elle a eu le mérite d’être en réussite sur ses jets de 7m, du moins jusqu’à son raté qui aurait pu donner l’égalisation (18-19 48).

Océane Sercien (4/10) : On l’a souvent vu forcer un peu les décisions, peu à propos(1 seul but en 5 tirs). Quelques fautes provoquées. On sent de la puissance chez la jeune arrière.

Béatrice Edwige (7,5/10) : Tant sur le plan offensif, où elle a fait preuve deux fois de sang-froid (2/2), que sur le plan défensif, l’expérimentée pivot a tenu la barraque dans le premier acte.

Pauletta Foppa (non notée/10) :

Qu’avez vous pensé de ce France-Monténégro ?

Etienne GOURSAUD