Cyclisme – Tadej Pogacar entre dans l’histoire du cyclisme au Lombardie !

Tadej Pogacar a remporté le Lombardie 2021 – Il devient le 3e homme après Fausto Coppi et Eddy Merckx a remporté un GT et deux Monuments la même année.
Tadej Pogacar a remporté le Lombardie 2021 - Il devient le 3e homme après Fausto Coppi et Eddy Merckx a remporté un GT et deux Monuments la même année.
Tadej Pogacar a remporté le Lombardie 2021 – Il devient le 3e homme après Fausto Coppi et Eddy Merckx a remporté un GT et deux Monuments la même année.

Tadej Pogacar a remporté le Tour de Lombardie 2021 – Il devient le 3e homme après Fausto Coppi et Eddy Merckx a remporté un Grand Tour et deux Monuments la même année.

Une première partie de course attentiste

Comme on pouvait le craindre, le changement de parcours, dans cette édition du Tour de Lombardie 2021, n’était pas propice aux grimpeurs. Ni à la course de mouvement. Malgré quelques escarmouches, dans l’avant dernière ascension du jour, avec quelques pointures comme Jonas Vingegaard, Pavel Sivakov, Romain Bardet, Nelson Powless et d’autres. Pas d’attaque de Remco Evenepoel, qui n’a pas tenté de grands raids solitaires. Mais rien de concluant et aucun groupe royal qui ne s’est dégagé avant le pied de la dernière grande difficulté du jour, le Passo Di Ganda, dans une configuration de course un peu trop décevante ! Là où enfin les premières grandes manœuvres peuvent commencer.

La Deceuninck et la DSM durcissent le rythme, Nibali le premier à Bouger

Dans ce fameux Passo Di Ganda, d’entrée de jeu, deux formations prennent les commandes. La DSM menée par Tiesj Benoot, vainqueur des Strade Bianche en 2018, et la Deceuninck par Fausto Masnada. Les deux qui travaillent pour les Français Romain Bardet et Julian Alaphilippe. Un rythme qui fait mal, puisqu’après seulement 1 kilomètres, ils ne sont plus qu’une petite trentaine de coureurs à pouvoir suivre. Avec quelques surprises, comme Dylan Teuns lâché, mais aussi le jeune suisse Marc Hirschi, Aleksandr Vlasov et le vétéran Rigoberto Uran, qui ne verront même pas le début de la bagarre. C’est alors qu’intervient la première grande surprise, avec Remco Evenepoel qui lâche, distancé par Benoot.

Pogacar contre et s’envole en solitaire sur ce Lombardie

Le premier favori à oser est Vincenzo Nibali, qui attaque à 37,3 kilomètres de l’arrivée. Il est repris avant de retenter et d’être suivi par Romain Bardet et surtout Tadej Pogacar le double vainqueur du Tour. Qui contre et s’envole en solitaire ! Il prend rapidement une grosse trentaine de secondes, tandis que Adam Yates tente de sortir, suivi par Julian Alaphilippe. L’Anglais fait le ménage et il ne reste plus qu’une dizaine de coureurs parmi les favoris. Le travail est essentiellement assuré par Fausto Masnada, le coéquipier de Julian Alaphilippe, qui a bien résisté aux grimpeurs hormis le meilleur d’entre tous , qui bascule avec une grosse trentaine de secondes d’avance sur un petit groupe, avec trois Français en son sein.

Pas d’entente derrière, Masnada recolle au Slovène

Pogacar seul, plus efficace que le groupe derrière. Fausto Masnada tente sa chance et derrière, tous les leaders se regardent. L’écart monte à 45 secondes à 26 kilomètres du terme. Le bras de fer s’engage avec Fausto Masnada, revenu à 13 secondes du Slovène tandis que l’écart ne bouge pas avec le groupe des autres favoris. Un groupe de favoris qui ne s’entend pas avec Vingegaard, le seul équipier de Primoz Roglic, et seul équipier tout court qui fait tout le travail, mais qui perd du temps. Masnada au prix d’une descente vertigineuse fait la jonction avec le Slovène ! Quel numéro !

Qui pouvait battre Tadej Pogacar au Lombardie ?

Et l’Italien ne passe plus dans la roue du Slovène. L’écart commence à tomber ! 35 secondes à 10 kilomètres de l’arrivée. Mais incoryable, alors que l’entente semblait etre revenu dand ce groupe, la désorganisation fait de nouveau rage. Ce qui est favorables aux deux hommes devant. Pogacar, dans l’ultime courte difficulté du jour, tente de lacher l’Italien porté par tout un peuple. Masnada s’accroche comme un damné, sous les encouragements des Tiffosi, venu en nombre vers Bergame. Les deux hommes vont s’expliquer au sprint, avec un sprint court. A ce jeu, Tadej Pogacar était imbattable aujourd’hui et fait le doublé avec Liège-Bastogne-Liége. Il rejoint un cercle très fermé avec Fausto Coppi et Eddy Merckx. A 23 ans, il entre plus que jamais dans l’histoire du cyclisme.

Etienne GOURSAUD

Total
1
Shares
Related Posts