Cyclisme – Le sans-faute de Juliette Labous sur ce début de Tour

La Française Juliette Labous occupe la 7e place du classement général du Tour femmes, à 1’09 de la leader Marianne Vos.
Juliette Labous
Lagunas de Neila – Spain – cycling – Juliette Labous (FRA – Team DSM) Demi Vollering (NED – Team SD Worx) pictured during Vuelta a Burgos Feminas (2.WWT) stage 4 from Covarrubias to Lagunas de Neila (125.1KM) – Photo: Rafa Gomez/SCA/Cor Vos © 2022

La Française Juliette Labous occupe la 7e place du classement général du Tour femmes, à 1’09 de la leader Marianne Vos.

Crédit : Team DSM

Des étapes pièges bien négociées pour Juliette Labous

Sur un début de Tour qui ne lui était pas favorable, avec des étapes piégeuses, que ce soit lors de la 3e étape punchy vers Epernay, ou le lendemain sur les chemins blancs vers Bar-le-Duc, Juliette Labous avait tout à craindre. La Française, meilleure carte tricolore pour le classement général, est ressortie plus que rassurée de ce début de tour de France. La leader de la Team-DSM, avec la sprinteuse Lorena Wiebes, occupe au matin de la 6e étape, une belle 7e place au classement général, à seulement 1’09 du maillot jaune Marianne Vos.

Elle se retrouve même devant de grandes prétendantes, comme la favorite avant le Tour, Annemiek Van Vleuten, 9 secondes derrière la Française. Juliette Labous devance également de 43 secondes la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig. Mavi Garcia, l’Espagnole est elle rejetée à plus de 1’21 ! On a vu Juliette Labous très solide à Epernay, malgré un parcours peu à sa convenance. Après l’étape, elle confiait s’être trouvée plus puncheuse qu’à son habitude.

Elle va retrouver ce week-end son terrain de jeu

Et la montagne arrive pour la Française, son terrain de jeu favori. Elle qui a remporté en mai le classement général du Tour de Burgos mais aussi plus récemment l’étape reine du Giro Donne, à la suite d’une magnifique échappée en solitaire. Dès demain, Juliette Labous va retrouver un terrain de jeu à sa convenance. Hier, au micro de France TV Sport, la Française rappelait ses ambitions : “J’ai le leadership dans l’équipe”. Et la Team-DSM va forcément aborder ce week-end vosgien avec l’esprit plus léger que d’autres formations. En effet, sa sprinteuse Lorena Wiebes a scoré à deux reprises. Le souci de la victoire d’étape n’est plus pour la formation néerlandaise. “Avoir une coéquipière qui gagne, cela galvanise”, confiait Juliette Labous, au micro de France TV.

Défaillante sur le Giro, à cause de la chaleur, sur une étape très vallonnée, la Française a confié avoir franchi un cap physique depuis la course italienne début juillet. “J’arrive mieux à encaisser les attaques, chaque jour je récupère de mieux en mieux. J’espère toujours le Top 5, je pense que c’est jouable”. Surtout, elle aborde la montagne en avance sur bon nombre de filles. Si Marianne Vos apparait comme une solide leader, ses performances en montagne ne sont plus ce qu’elles étaient du côté de la Néerlandaise. Mais attention derrière. Notamment Annemiek Van Vleuten. Malade en ce début de Tour, elle a perdu du temps mais limité la casse. Si elle retrouve sa pleine condition et au vu de ce qu’elle a montré sur le Giro, ce sera une sacrée cliente, qui pourrait bien menacer la position de Juliette Labous.

Demain sera un beau test pour la tricolore, avec un enchainement indigeste, Petit Ballon, Platzerwasel et pour finir le Grand Ballon, avec ses 13,5 kilomètres à presque 7 % de moyenne. Indéniablement une étape qui va mettre chaque fille à sa place ! Et un enchainement usant qui devrait plaire à Juliette Labous, qui aime monter au train. Dont certaines concurrentes pourraient voir leur punch émoussé par l’enchaînement des ascensions !

Total
21
Shares
Related Posts