Cyclisme – Koen Bouwman remporte la 7e étape du Giro 2022

7e étape Giro 2022 – Gros travail collectif de la Jumbo-Visma qui propulse le Néerlandais Koen Bowmnan vers la victoire.
7e étape Giro 2022

7e étape Giro 2022 – Gros travail collectif de la Jumbo-Visma qui propulse le Néerlandais Koen Bowmnan vers la victoire.

Crédit : DR

Le fait de cette 7e étape du Giro 2022 – Une bagarre folle de 80 kilomètres pour prendre l’échappée

Si, hier, l’étape était propice pour une bonne sieste, aujourd’hui, il ne fallait pas louper le départ de l’étape. Car cela a été un véritable feu d’artifice tout du long des 80 premiers kilomètres de l’étape. Des attaques de partout, y compris de gros clients comme Mathieu Van der Poel. Mais le Néerlandais était trop juste aujourd’hui, malgré ses tentatives. Du coup, pour être dans l’échappée, il fallait être fort mais il fallait être malin et économiser ses coups de pédale. Ce que n’a pas su faire Wout Poels. Le Néerlandais était bien dans le bon coup, mais a cédé à 60 kilomètres de l’arrivée, dans le difficile Monte Grande Di Viggiano.

On a même vu un coureur comme Richard Carapaz tenter sa chance. Mais il a été rapidement ramené à la raison par un peloton extrêmement nerveux à ce moment là ! On pouvait alors s’attendre à une course de mouvement à tous les étages. La course sera finalement plus calme que prévue et un Wout Poels, qui a roulé à bloc seul pendant plus de 15 kilomètres, paiera l’addition.

Bouwman maillot rose virtuel

Du coup, le coureur de la Bahreïn était accompagné de Tom Dumoulin, Koen Bouwman, Bauke Mollema, Davide Formolo, Diego Camargo et Davide Villela. L’échappée a compté plus de 5’30, d’abord contrôlée par la Trek-Segrafredo, du maillot rose Juan Pedro Lopez (qui avait pourtant Mollema devant). Un maillot rose menacé par Bouwman, devant Mollema au général. Alors que Bauke Mollema peut entrer dans le cercle des vainqueurs d’étapes sur les trois grands tours en cas de succès. A 45 kilomètres de l’arrivée, c’est l’équipe Ineos qui a pris le relais, dans un peloton bien plus calme. D’autant que l’échappée a été plus limitée que prévu en terme de nombre. Ce qui favorise un contrôle plus facile du peloton.

Neutralisation entre cadors

Hormis quelques défaillances, il n’y a pas eu de gros enseignements après l’Etna, aujourd’hui il n’y en aura pas davantage sur cette étape. Les favoris, après un début d’étape totalement fou, on a senti de la fatigue. Enormément de fatigue à tous les étages. Avec l’étape du Blockhaus qui se profile dès dimanche, personne n’a voulu prendre de risque ! Alors que, devant, la course d’usure fait son effet. Carargo cède en premier, suivi plus loin de Villela. C’est Bouwman qui cède suite à l’attaque de Bauke Mollema, bien inspirée. Formolo contre à la jonction ! On sent tous les coureurs au courage, car l’Italien ne parvient pas non plus à faire le break ! Une bataille magnifique entre l’échappée !

Et une bagarre à 4 pour une victoire et c’est le plus véloce qui s’impose. Succès de prestige pour Koen Bouwman qui prend également la tête du classement du meilleur grimpeur. Et sauve le Giro très mal embarqué de sa formation de la Jumbo-Visma.

Total
1
Shares
Related Posts