Cyclisme – Dylan Van Baarle remporte un Paris Roubaix 2022 de légende

Dylan Van Baarle remporte le plus grand succès de sa carrière sur Paris Roubaix 2022. Au terme d’une course totalement folle.
paris roubaix 2022

Dylan Van Baarle remporte le plus grand succès de sa carrière sur Paris Roubaix 2022. Au terme d’une course totalement folle.

Crédit : DR

Toujours placé, jamais gagnant. Ce qu’on écrivait hier sur les Français, à propos de la campagne de classique 2022, s’appliquait aussi à Dylan Van Baarle. Le coureur d’Ineos, contrairement aux Français (qui font leur plus mauvaise classique jusqu’à présent) vient de briser la malédiction. Le Néerlandais remporte l’édition 2022 de Paris Roubaix, au terme d’une course de légende, où cela n’aura jamais débranché pendant plus de 200 bornes. Il vient récompenser une équipe d’Ineos au tempérament exceptionnel sur cette course, comme depuis l’an passé sur les classiques ! Victoire à l’Amstel, victoire à la Brabançonne. Désormais souvent dominé sur les courses à étapes, cette équipe a su se réinventer !

Bordure bien avant les pavés !

Ils sont complètements fous ces coureurs. Du moins, ils n’ont peur de rien et surtout pas de lancer les grandes manœuvres de très loin ! Paris Roubaix 2022 a encore une fois accouché d’une course de légende. 58 kilomètres de pavés au programme et pourtant, les coursiers ont décidé de tout faire exploser bien avant le premier d’entre eux. Au bout de 30 kilomètres de course, la Ineos a initié un coup de bordure. Parmi les piégés, pleïade de favoris. Wout Van Aert, Mathieu Van der Poel, Kasper Asgreen, Mads Pedersen ou encore Christophe Laporte et Stefan Kung ! Pendant plus de 100 kilomètres, ces grands favoris auront dû chasser pour réintégrer le groupe de tête. Ce qui a été fait avant le terrible enchaînement Haveluy/Trouée d’Arenberg !

Regroupés pour mieux se faire piéger. A plus de 100 kilomètres de l’arrivée, avant la Trouée, un groupe s’est dégagé avec le Slovène Matej Mohoric. Le vainqueur de Milan San-Remo a anticipé la grande bagarre et le peloton s’est une nouvelle fois regardé. Le groupe, avec le Français Laurent Pichon, comptera rapidement 2 minutes d’avance. Un peloton peut-être trop focalisé sur Wout Van Aert et Mathieu Van der Poel. Mais les deux mastodontes ne semblent pas dans la forme de leur vie. Du moins c’est l’impression qu’ils ont fait croire pendant les 3/4 de la course. Car, à Mons-en-Pévèle, ce sont eux deux qui ont fait exploser la course, avec seul Stefan Kung pour suivre. Alors que les crevaisons continuent de perturber la course. Wout Van Aert et Matej Mohoric sont piégés !

Paris Roubaix 2022 – Matej Mohoric le plus fort avec Wout Van Aert, mais Van Baarle le plus intelligent

Mais Mohoric est intenable et a une nouvelle fois tenté sa chance a 30 kilomètres de l’arrivée. Avec Dylan Van Baarle et Yves Lampaert, ils reprennent Tom Devriendt qui était dans le coup initial avec Matej Mohoric, mais retrouvé seul après la crevaison du Slovène ! Avant le dernier grand enchaînement Camphin-en-Pévèle / Carrefour de l’Arbre, Wout Van Aert change la physionomie de course ! Le Belge a réussi à se débarrasser de Mathieu Van der Poel. Le leader de la Jumbo-Visma, qui avait loupé deux semaines de course à cause du Covid, est en immense forme. Son équipe aura parfaitement bluffé sur les réseaux sociaux, en l’annonçant qu’en simple équipier sur la course. Il emmène Jasper Stuyven (qui crève dans la foulée) et le Suisse Stefan Kung, qui fait une course admirable ! Tandis que Van Baarle s’envole dans Camphin !!

Le Néerlandais aura fait une magnifique course, très rarement piégé toujours dans les bons coups. Peu cité, malgré sa 2e place au Tour des Flandres, le leader de Ineos est dans une grande journée ! Au sortir du Carrefour de l’Arbre, l’écart s’est creusé ! Habitué aux places d’honneur dans les Flandriennes (6e, 4e, 8e, 10e et 2e du Tour des Flandres) il est enfin récompensé, avec une grande victoire, avec un record de vitesse battu à plus de 45 kilomètres heure de moyenne ! Il s’impose devant Wout Van Aert et Stefan Kung. Encore une 3e place pour la Groupama-FDJ après celle de Valentin Madouas au Tour des Flandres

Laurent Pichon, qui aura attaqué dès le début et qui aura été du bon coup avant la Trouée d’Arenberg termine dans le top 10 (8e), comme Adrien Petit (6e). Pour le successeur de Frédéric Guesdon, on attendra encore une année !

Total
11
Shares
Related Posts