Cyclisme – Colbrelli champion d’Europe, Cosnefroy en bronze !

Championnats d’Europe : Benoit Cosnefroy a pris une superbe 3e place tandis que Colbrelli a dominé au sprint Evenepoel !
Championnats d'Europe : Benoit Cosnefroy a pris une superbe 3e place tandis que Colbrelli a dominé au sprint Evenepoel !
Championnats d’Europe : Benoit Cosnefroy a pris une superbe 3e place tandis que Colbrelli a dominé au sprint Evenepoel !

Championnats d’Europe : Benoit Cosnefroy a pris une superbe 3e place tandis que Colbrelli a dominé au sprint Evenepoel !

Le feu d’artifice de l’équipe de France

Dans une course sans oreillettes et avec une seule voiture de directeur sportif par nations, la France a décidé d’emballer la course dès le kilomètre 0 ! Dans une échappée à 4 coureurs, on retrouve Aurélien Paret-Peintre mais aussi Franck Bonnamour aux avant-postes. Et c’est un véritable feu d’artifice dans la foulée, car l’Espagne décide à son tour d’emballer la course avec trois coureurs dont le basque Mikel Landa. Dans la roue des Espagnols, Thibaut Pinot. Le regroupement s’opère et l’échappée compte alors trois Français et trois Espagnols. Malheureusement, le regroupement s’opère moins de 30 kilomètres plus tard, tandis que des coureurs comme Romain Bardet, Remco Evenepoel tentent leur chance. On est à plus de 110 kilomètres de l’arrivée et la tactique est clair pour le sélectionneur Thomas Voeckler. Mettre le maximum de bazar dans le peloton et profiter d’une première moitié de course difficile pour éliminer les équipiers.

Romain Bardet tente sa chance de nouveau dans le deuxième tour du circuit final, à 70 km de l’arrivée, mais est rapidement repris, comme Tadej Pogacar ou encore Matej Mohoric auparavant. Les favoris se découvrent rapidement dans une course totalement débridée. A 60 kilomètre de l’arrivée, un coup se dégage à la pédale avec Pogacar, Cosnefroy, Trentin, Evenepoel, Colbrelli entre autres tandis que le peloton s’étire encore. Le suspense est à son comble dans cette course absolument magnifique ! Benoit Cosnefroy finalement seul français d’un coup de 9 coureurs, qui a définitivement fait le break à 50 kilomètres de l’arrivée ! Chaque leader est isolé et Thomas Voeckler a placé sa meilleure carte à l’avant !

Neuf pour la victoire

On entre alors dans une phase davantage de temporisation, avec Ben Hermans qui roule pour son leader Remco Evenepoel. Pour la première fois de la course, les attaques ne fusent plus et on est de retour dans une configuration un peu plus tactique. Benoit Cosnefroy reste bien calé dans les roues. Pavel Sivakov est le premier a lancer une banderille à 21 km de l’arrivée, contré par Evenepoel immédiatement suivi par un excellent Benoit Cosnefroy et également Sonny Colbrelli ! Le groupe de trois, tracté par le Belge hyper impressionnant fait tout de suite le trou ! 11 secondes à 18 km de l’arrivée, preuve du gros effort de Remco Evenepoel ! 30 secondes à 13 kilomètre de l’arrivée !

Malheureusement pour le clan français, Benoit Cosnefroy s’était mis dans le rouge et a explosé au pied de l’ultime montée ! Tandis que Colbrelli s’accroche dans la roue du Belge ! Malgré une accélération d’Evenepoel. Qui continue pourtant de rouler avec l’Italien sur le porte-bagages.

Total
13
Shares
Related Posts