CYCLISME – 100 ans de Mondiaux en chiffres

A deux jours de la course en ligne masculine des Mondiaux de cyclisme, retour sur les 100 ans de la compétition en chiffres. Mondiaux 2021 cyclisme.
Championnats du monde de cyclisme

A moins de quarante-huit heures du coup d’envoi de la course en ligne des championnats du monde de cyclisme sur route, Sans Filtre évoque le centenaire de la compétition en chiffres. 100 ans pour les Mondiaux, créés en 1921 avec seulement une épreuve amateur en contre-la-montre et devenus, en 1927, ceux que l’on connaît de nos jours. Mondiaux 2021 cyclisme.

retrouvez le site officiel de la compétition ICI

Mondiaux 2021 cyclisme – La Belgique truste les records

89. La course en ligne qui s’élancera dimanche d’Anvers à destination de Louvain sera la 89e de l’histoire des championnats du monde de cyclisme sur route. La première course en ligne professionnelle a eu lieu en 1927 au Nürburgring, en Allemagne. Le maillot arc-en-ciel n’a pas été décerné de 1939 à 1945, au cours de la seconde guerre mondiale.

26. L’équipe nationale de Belgique est celle qui a le plus de fois décroché le maillot arc-en-ciel aux Mondiaux. Elle a remporté vingt-six fois la course en ligne, et est grimpé à cinquante reprises sur le podium. C’est moins que l’Italie (56 podiums), qui n’est pour autant pas plus montée sur la plus haute marche (19 fois). La France arrive en troisième position, avec 9 titres, et 36 médailles au total.

5. Ils sont cinq coureurs à être les plus titrés de l’histoire des Mondiaux de cyclisme. Alfredo Binda a été le premier à cumuler trois maillots arc-en-ciel (1927, 30, 32). Ont suivi les Belges Rik Van Steenbergen (1949, 56, 57) et Eddy Merckx (1967, 71, 74), puis l’Espagnol Oscar Freire (1999, 2001, 04), et beaucoup plus récemment le slovaque Peter Sagan (2015, 16, 17). 

20. Le Belge Karel Kaers, un des lauréats des championnats du monde, titré en 1934, est le plus jeune coureur à avoir remporté la compétition. C’est le seul à avoir triomphé à 20 ans (il avait précisément 20 ans, 2 mois et 15 jours). Suivent dans le palmarès son compatriote Jean-Pierre Monserré (21 ans, 11 mois et 6 jours), titré en 1970, et Lance Armstrong (21 ans, 11 mois et 9 jours), champion du monde en 1993.

Mondiaux 2021 cyclisme – Une compétition longtemps très européenne

38. Le plus vieux champion du monde de cyclisme de l’histoire est Joop Zoetemelk. Le néerlandais, déjà détenteur du record de deuxièmes places au classement général du Tour de France, a remporté le titre en 1985 à 38 ans, 8 mois et 29 jours. Il y a trois ans, en 2018, Alejandro Valverde avait été proche de le détrôner. L’espagnol a brillé à Innsbruck, à 38 ans, 5 mois et 5 jours.

6. Six coureurs ont remporté plusieurs titres de champion du monde à la suite. Cinq d’entre eux en ont décroché deux de rang. Il s’agit de Georges Ronsse (1928, 29), Rik Van Steenbergen (1956, 57), Rik Van Looy (1960, 61), tous trois Belges, ainsi que les Italiens Gianni Bugno (1991, 92) et Paolo Bettini (2006, 07). Encore plus fort, Peter Sagan a collectionné trois médailles d’or consécutivement : en 2015 à Richmond, 2016 à Doha et 2017 à Bergen. Il est d’ailleurs le seul coureur à avoir décroché l’arc-en-ciel sur des continents différents.

1974. En même temps, il a fallu attendre l’an 1974 pour que l’épreuve s’exporte en dehors du continent européen. Cette année-là, la course a eu lieu à Montréal, au Canada, et c’est Eddy Merckx qui décrocha l’or. Ensuite, la course sortira d’Europe en 1977 (San Cristobal, Venezuela), en 1986 (Colorado Springs, Etats-Unis), en 1990 (Utsunomiya, Japon), en 1995 (Duitama, Colombie), en 2003 (Hamilton, Canada), en 2010 (Geelong, Australie), en 2015 (Richmond, Etats-Unis) et en 2016 (Doha, Qatar). L’an prochain, c’est Wollongong en Australie qui accueillera la compétition. En 2025, Kigali, capitale du Rwanda, sera la première ville africaine à recevoir les Mondiaux.

Une ville a déjà accueilli 5 fois la compétition !

22. C’est le total de pays qui ont accueilli les championnats du monde de cyclisme sur route. Dans l’ordre chronologique : Allemagne, Hongrie, Suisse, Belgique, Danemark, Italie, France, Pays-Bas, Luxembourg, Espagne, Grande-Bretagne, Canada, Venezuela, Tchécoslovaquie, Etats-Unis, Autriche, Japon, Norvège, Colombie, Portugal, Australie, Qatar. Bientôt s’ajoutera donc un 23e pays, avec le Rwanda.

17. Dix-sept nations ont déjà remporté au moins une fois la course en ligne des Mondiaux de cyclisme. On y retrouve que des nations européennes, hormis les Etats-Unis (Greg Lemond avec 2 titres, Lance Armstrong un seul) et l’Australie (Cadel Evans champion du monde en 2009).

5. Eh oui ! Sur 89 éditions, une ville a déjà reçu les championnats du monde a cinq reprises ! Et pourtant, c’est loin d’être la plus peuplée, avec ses 6000 habitants aujourd’hui. Il s’agit de Fauquemont, aux Pays-Bas, plus connu sous le nom de Valkenburg, habituel théâtre du final de l’Amstel Gold Race. La petite ville du Limbourg a accueilli la grande kermesse du cyclisme en 1938, 1948, 1979, 1998 et 2012. Les Belges ont bien sûr en souvenir la dernière en date, avec le triomphe du wallon Philippe Gilbert dans le Cauberg.

Juste derrière Valkenburg, on retrouve Copenhague avec quatre réceptions, mais également le circuit du Nürburgring, trois fois site d’arrivée.

Mondiaux 2021 cyclisme – Les coureurs de Grand Tour pas toujours en réussite

31. C’est une statistique intéressante, qui confirmera bien le fait que les championnats du monde obéissent à une logique singulière. Sur les 88 titres décernés depuis 1927, trente-et-un ont été remportés par des vainqueurs de Grand Tour (soit 35,2%). Si, anciennement, les vainqueurs du Tour pouvaient également briller sur les courses d’un jour, c’est plus compliqué aujourd’hui. Dans les trente dernières années, seuls Abraham Olano, Cadel Evans et Alejandro Valverde ont réussi à décrocher Grand Tour et Mondial.

Binda, Guerra, Speicher, Magne, Kübler, Coppi, Bobet, Baldini, Janssen, Altig, Merckx, Adorni, Gimondi, Maertens, Moser, Hinault, Saronni, Lemond, Zootemelk, Roche, Bugno, Olano, Evans, Valverde

5. En se replongeant dans les palmarès, on peut bien évidemment ressortir quelques surprises. Nous en avons sorti cinq, en suivant des critères précis : le coureur champion du monde ne doit pas avoir remporté de Monument ou d’étape de Grand Tour. C’est donc le cas pour le suisse Hans Knecht en 1946, l’allemand Heinz Müller en 1952, le néerlandais Harm Ottenbros en 1969, l’espagnol Igor Astarloa en 2003 et, très récemment, le danois Mads Pedersen en 2019.

23. C’est le plus haut nombre d’années qui a séparé deux victoires d’un français lors des Mondiaux de cyclisme sur route. C’était l’an passé, lorsque Julian Alaphilippe a succédé, vingt-trois ans après, à Laurent Brochard, vainqueur à Saint Sébastien en 1997.

Valverde lui aussi dans les tablettes

1. A une seule reprise, les championnats du monde ont été le théâtre d’un triplé pour une unique nation. C’était d’ailleurs lors de la première édition, en 1927, au Nürburgring, avec trois italiens aux trois premières positions. Alfredo Binda, quintuple vainqueur du Giro d’Italia, remporta la course devant Costante Girardengo et Domenico Piemontesi.    

10. Si l’on excepte le triplé évoqué plus haut, on dénombre dix doublés dans l’histoire des Mondiaux, où une nation a trusté les deux premières places du podium. Dans l’ordre : Alfredo Binda/Learco Guerra (Italie, 1930), Alfredo Binda/Remo Bertoni (Italie, 1932), Georges Speicher/Antonin Magne (France, 1933), Rik Van Steenbergen/Rik Van Looy (Belgique, 1956), Benoni Beheyt/Rik Van Looy (Belgique, 1963), Marino Basso/Franco Bitossi (Italie, 1972), Rudy Dhaenens/Dirk De Wolf (Belgique, 1990), Abraham Olano/Miguel Indurain (Espagne, 1995), Igor Astarloa/Alejandro Valverde (Espagne, 2003) et Alessandro Ballan/Damiano Cunego (Italie, 2008).

15. C’est un gouffre. Il représente le nombre d’années qui se sont écoulées entre la première et la dernière médaille décrochée par Alejandro Valverde aux Mondiaux. Argenté en 2003, il remporta l’or en Autriche en 2018. Avant lui, c’est Raymond Poulidor qui détenait ce record, avec treize années passées entre sa médaille de bronze de 1961 et son argent de 1974. 

Mondiaux 2021 cyclisme – Des podiums souvent bleu-blanc-rouge

25. Jusqu’à maintenant, ils sont vingt-cinq coureurs français à être monté au moins une fois sur le podium de la course-en-ligne des championnats du monde. Le premier d’entre eux est Ferdinand Le Drogo, médaillé d’argent en 1931, et le dernier, bien évidemment, Julian Alaphilippe, tenant du titre.  

Le Drogo, Speicher, Magne, Lazaridès, Teisseire, Bobet, Darrigade, Poulidor, Stablinski, Anquetil, Guimard, Martinez, Danguillaume, Bernaudeau, Hinault, Mottet, Gayant, Jalabert, Leblanc, Virenque, Brochard, Robin, Geslin, Bardet, Alaphilippe

16. C’est, en quelque sorte, le podium le plus prestigieux de l’histoire des Championnats du monde. En 1971, Eddy Merckx a remporté la course devant Felice Gimondi et Cyrille Guimard. Si l’on additionne les Grands Tours remportés par chaque membre du podium (pas pour le druide), on obtient 16 victoires, onze pour Merckx et cinq pour Gimondi. En deuxième position, on retrouve les éditions 1967 (13 Grands Tours, Merckx 11, Janssen 2) et 1981 (13 Grands Tours, Maertens 1, Saronni 2, Hinault 10). Plus récemment, l’épreuve de Duitama en 1995 avait été assez brillante. On retrouvait 10 Grands Tours sur le podium, avec Olano (1 victoire), Indurain (7) et Pantani (2).

Mathéo RONDEAU

Mondiaux 2021 cyclisme

Total
1
Shares
Related Posts