Biathlon – Elvira Oeberg remporte la mass-start d’Otepää

Dans une mass-start qui a tenu toutes ses promesses jusqu’au dernier tir, c’est Elvira Oeberg qui a fait la différence et s’est imposée à Otepää.
Elvira Oeberg

Dans une mass-start qui a tenu toutes ses promesses jusqu’au dernier tir, c’est Elvira Oeberg qui a fait la différence et s’est imposée à Otepää. La suédoise signe là sa quatrième victoire depuis le début de l’hiver. Derrière elle, Denise Herrmann et Marte Olsbu Roeiseland complètent le podium.

Une superbe course jusqu’au bout

Quelle course ! Le public estonien en a pris plein les yeux tout au long de ce samedi de mass-starts, avec des épreuves pleines de suspens. La course féminine était partie tranquillement tout à l’heure, et forcément les premières erreurs sur le pas de tir s’avéraient vite rédhibitoires. Devant filaient déjà les Roeiseland, Wierer, Hauser et autre Elvira Oeberg, quand certaines connaissaient le pas de tir et perdaient du terrain. Les tricolores avaient connu un bon début de course, mais elles se sont retrouvées en retrait après le deuxième passage couché.

Un tir qui permettait à Hanna Oeberg de se replacer, croisant sa soeur qui commettait une faute. Impeccable derrière la carabine, Franziska Preuss impressionnait par sa santé, suivant sans problème le rythme initié par la dossard jaune Marte Roeiseland, toujours au top sur les fondamentaux. Mais le premier debout offrait un autre regard et un nouvel avenir à la course. Des filles de tête, seule l’allemande Preuss tirait son épingle du jeu, tandis que Roeiseland ou Persson s’en allaient tourner sur l’anneau. C’est donc Franziska Preuss qui menait la danse dans l’avant-dernier tour

Elvira Oeberg la plus solide dans l’ultime tour

Dans l’échelon juste derrière la leader du classement général de la Coupe du monde, l’armée des skieuses arrivait malgré tout à se replacer en réalisant un 5/5 sur le premier debout. Elvira Oeberg, Denise Herrmann, Justine Braisaz Bouchet se retrouvaient alors en compagnie du dossard jaune de Roeiseland, à la poursuite de l’allemande en tête. Preuss ouvra la porte en manquant son unique balle du jour, elles étaient alors cinq à pouvoir se saisir de la première place. Seule Justine Braisaz-Bouchet partait à la faute, il restait ainsi quatre filles pour se jouer la gagne.

Mais, alors qu’elle avait déjà prouvé sa solidité sur les derniers tirs, Elvira Oeberg l’a fait sur le début de piste. Elle n’a laissé presque aucun suspens en entamant l’ultime tour tambour battant et décrochant Marte Roeiseland. Sans beaucoup d’aide, la norvégienne a plié, laissé filer la Suédoise qui partait s’offrir sa quatrième victoire en carrière, toutes obtenues cet hiver. Denise Herrmann, restée dans le sillage de Roeiseland jusqu’à l’arrivée dans le stade, s’octroyait au sprint la deuxième position, alors que la scandinave se contentait de la troisième.

Un petit suspens pour le classement général ?

Linn Persson, qui a tenté de s’accrocher au gros rythme imprimé dans le dernier tour, n’a pu obtenir mieux qu’une déjà très correcte 4e place. L’unique erreur de Franziska Preuss s’est payée très cher, l’allemande terminant au 5e rang. La première française est Justine Braisaz-Bouchet, 7e. La championne olympique de la mass start était revenue dans la course à la victoire avec un premier debout solide, mais a tourné une fois de trop pour jouer devant. Tiril Eckhoff (8e) et Hanna Oeberg (9e) ont connu une après-midi un peu plus en retrait.

Chez les autres françaises, Chloé Chevalier termine 13e, Anais Chevalier-Bouchet 17e, Anais Bescond 23e. Julia Simon a croisé sa ligne en avant-dernière position, 29e, avec une inquiétude liée à son genou.

Si la course du jour n’a absolument pas bouleversé le classement général, elle a redonné un peu plus d’intérêt au dernier week-end de compétition, la semaine prochaine. Avec ce nouveau succès, l’accrocheuse Elvira Oeberg s’est offert le droit de rêver encore un peu au gros globe, grattant quelques points à Marte Roeiseland au classement général. Les deux scandinaves sont désormais séparées de 82 points. Une victoire offre 60 unités, et il y aura un week-end complet à Holmenkollen (sprint, poursuite, mass-start).

les résultats complets ICI et le classement général ICI

Total
22
Shares
Related Posts