Athlé – Renelle Lamote a encore du jus à Lausanne

Renelle Lamote a battu son record personnel sur le 800 m, avec une victoire en 1’57”84, lors du meeting Diamond League de Lausanne
Renelle Lamote

Renelle Lamote a battu son record personnel sur le 800 m, avec une victoire en 1’57”84, lors du meeting Diamond League de Lausanne

Crédit : DR

Renelle Lamote s’offre un record personnel sur 800 m

Une course en patronne pour la Française Renelle Lamote. La Française a remporté le 800 m. Une course certes en marge de la Diamond League à Lausanne, mais avec un plateau très intéressant, avec de solides concurrentes comme Lore Hoffman et Jemma Reekie. La Française s’est parfaitement mis dans les foulées de ses concurrentes, avant de porter l’attaque décisive à près de 200 m de l’arrivée. Au bout, elle a résisté à tout le monde et a réalisé un chrono de 1’57”84. Soit 14 centième de mieux que son précédent record personnel. La Française a parfaitement récupéré de ses championnats d’Europe et semble avoir de l’appétit en cette fin de saison.

Beau tir groupé sur 400 m haies

Nos finalistes de Munich sur le 400 m haies ont encore de la ressource. Dans une épreuve, comme le 800 m féminin, qui ne comptait pas pour la Diamond League, Wilfried Happio, médaillé d’argent à Munich renoue avec la 2e place, avec encore un joli chrono. Puisqu’il réalise 48”66. Ludvy Vaillant, héros malheureux de cette même finale (4e au centième) monte sur la boite en 48”94. Encore un chrono sous les 49 secondes et une magnifique saison malgré l’absence de médaille internationale. Victor Coroller prend la 5e place en 49”91 et valide encore un chrono sous les 50 secondes.

Jean-Marc Pontvianne 8e du triple saut

Dans un concours avec un triplé cubain, Jean-Marc Pontvianne, médaillé de bronze à Munich, lors des derniers championnats d’Europe, a eu du mal à trouver la bonne carburation. Ils étaient 8 athlètes dans le concours, donc le Français a pu avoir cinq sauts (en Diamond League, seuls les trois meilleurs ont le droit à un 6e essai). Il doit cependant se contenter d’une 8e place et d’un meilleur bond à 16,11 m. Andy Diaz remporte le concours avec un bond à 17,67 m, devant son compatriote cubain Lazaro Martinez avec 17,50 m et Jordan Diaz 17,44 m.

“PML” n’avait pas récupéré de Munich

Une 7e place et un chrono de 13”58. Course difficile pour Pascal Martinot-Lagarde, médaillé d’agent à Munich. Il est dominé par le bluffant Jamaïcain Broadbell qui casse la barrière des 13 secondes sur la distance (12”99). Grant Holloway, recordman du monde du 60 m haies est encore battu (13”11).

Margot Chevrier ne franchit aucune barre à la perche

Une fin de saison un peu compliquée pour Margot Chevrier fatiguée. La Française n’a franchit aucune barre. Elle a échouée par trois fois à 4,35 m à son entrée dans le concours. Son deuxième “0” de suite en Diamond League, après le meeting Herculis. Tina Sutej remporte le concours avec 4,70 m, la même barre que sa dauphine.

Le relais 4×100 m française n’est pas allé au bout

Comme à Munich, le relais 4×100 m (Floriane Gnafoua, Wided Atatou, Helène Parisot et Mallaury Leconte) n’a pas pu aller au bout. Il y a eu un problème entre Wided Atatou et Hélène Parisot

Total
36
Shares
Related Posts