Tennis – (WTA 125 Angers) Clara Burel renversante face à Karolina Muchova

Elle a sauvé une balle de match, mais est bien qualifiée pour le second tour de l’Open P2i d’Angers. Greet Minnen s’offre un bel exploit.
Clara Burel

Elle a sauvé une balle de match, mais est bien qualifiée pour le second tour de l’Open P2i d’Angers. Greet Minnen s’offre un bel exploit.

Crédits : Yann Le Gal / Sans Filtre

L’exploit du jour – Greet Minnen s’offre Tatjana Maria

Greet Minnen a surpris la dernière demi-finaliste de Wimbledon (7-5, 6-1)

Sortie hier avec brio des qualifications, face à Hina Inoue (6-2, 6,3), la Belge Greet Minnen s’offre un succès de prestige. La 214e mondiale, qui a été jusqu’à la 69e place, affrontait Tatjana Maria (70e), qui a été en demi-finale de Wimbledon cette année, avec des succès de prestige face à Maria Sakkari, ou Jelena Ostapenko.

Après un premier set accroché (7-5), elle a fait la différence dans la seconde manche remportée 6-1. Elle accède donc au second tour de l’Open P2i d’Angers.

Journée contrastée pour les Françaises à l’Open P2i d’Angers

Varvara Gracheva trop forte pour la Française Tessah Andrianjafitrimo

Tessah Andrianjafitrimo n’a pas trouvé les solutions face à Varvara Gracheva et s’incline 6-0, 6-3

Il n’y aura pas eu match entre la tête de série numéro 8, la Russe Varvara Gracheva et la Française Tessah Andrianjafitrimo. La tricolore, 239e mondiale faisait face à un joueuse expérimentée dans le top 10, malgré son jeune age (22 ans). Et la logique a été respectée. Sous forme d’un constat cruel. Dès le début du premier set, le décor est planté. La Russe ne fait pas de fautes, contrairement à Tessah Andrianjafitrimo, qui est débordé par la puissance de son adversaire. Les jeux défilent, dans ce qui est un début de match calvaire. Malgré quelques occasions, dont deux balles de debreak à 4-0 contre elle et des balles pour conclure son jeu de service à 0-5, elle doit concéder la manche 0-6.

Mais le début de second set est mieux. Tessah Andrianjafitrimo est plus agressive, s’accroche et parvient parfois à enfoncer son adversaire. Pas suffisant pour faire douter Varvara Gracheva, mais assez pour tenir le bras de fer (2-2). Malheureusement, elle doit concéder son service et voit la Russe prendre le large (5-2). La Française sauve même une balle de match sur son service, mais tient finalement sa mise en jeu (5-3). Elle sauvera même une nouvelle balle de match sur le service adverse. Mais sur un ace, Gracheva fait respecter la logique.

Clara Burel renversante face à Karolina Muchova

Dernière française à entrer en lice, Clara Burel, qui s’est hissée au 3e tour de l’US Open à la fin du mois d’aout, affrontait la Tchèque Karolina Muchova, 154e mondiale. Duel équilibré sur le papier, mais la Française est crispée alors que son adversaire est impériale au service et enchaîne deux jeux blancs consécutifs, là où Clara Burel peine à remporter ses jeux, en concédant trois balles de break. La dernière sauvée sur un magnifique ace, avant de recoller à 2-2. Mais pour mieux craquer. Elle concèdera quatre fois de suite sa mis en jeu. Et doit s’incliner 6-2 dans la première manche.

Ce qui tient la Française dans le match, c’est Muchova qui n’est plus aussi impériale sur son service. Du fait d’une nouvelle agressivité de Burel, qui rentre franchement dans la balle. Elle prendra deux fois le service de la Tchèque. Mais comme on disait, la jeune femme de 22 ans ne parvient plus à tenir sa mise en jeu, malgré trois occasions pour elle à 2-1. Et ne se détache donc pas (2-2). Les deux joueuses tiennent ensuite chacune leur service. Jusqu’à 4-5 Muchova, ou la Tchèque obtient une balle de match, mais magistralement sauvée d’un coup droit long de ligne par Clara Burel. Et c’est la Française, après 4 tentatives, qui parvient à breaker ! Mais malgré deux occasions de conclure, elle perd son service d’avance, suite à une vilaine double faute.

Et plus rien ne semble affecter la Française, surtout pas la perte d’entrée de son service, dans cette ultime manche. C’est bien Clara Burel qui dicte le temps. Et qui efface rapidement son break de retard (2-2). Elle obtiendra 2 autres balles de break pour mener 4-2, mais manque de réussite, avec une bande défavorable et une tranche ! Mais ce n’est que partie remise, puisque la Française prend le service de Muchova pour mener 5-3. Et effectue un

En Bref – Sofia Kenin réussit son entrée en lice

Sofia Kenin se rassure au premier tour (6-4, 6-2)

Elle était forcément attendue comme une des attractions de ce tournoi. Le public angevin a eu le privilège d’avoir sous ses yeux une vainqueur de Grand Chelem. Sofia Kenin, triomphatrice de l’Open d’Australie en 2020, mais aussi finaliste de Roland la même année faisait son entrée en lice contre l’Ukrainienne Dayana Yastremska. Un break d’entrée et tenu jusqu’au bout aura suffit à l’Américaine, retombée à la 240e place mondiale et en quête de confiance, pour boucler la première manche (6-4). Kenin qui break d’entrée de seconde manche, avant d’enfoncer le clou face à la 99e mondiale (5-1). Elle s’impose 6-4, 6-2 et rassure pour son entrée en lice

Elle aussi ancienne finaliste de Grand Chelem, face à Marion Bartoli, lors de Wimbledon 2013, Sabine Lisicki, rejetée au-delà de la 300e place mondiale, a subi la loi de la Danoise Clara Tauson (6-1, 6-1). Viktoria Tomova, tête de série numéro 7 a eu besoin de trois manches pour dominer Joanna Garland (1-6, 6-3, 6-0)

Total
8
Shares
Related Posts