Les Champions de la Paix

Réunis dans un collectif de plus de 100 sportifs de haut niveau engagés personnellement en faveur du mouvement de la paix par le sport, les « Champions de la Paix » constituent un des piliers fondamentaux de Peace and Sport.
Ils œuvrent pour faire du sport un outil de dialogue et de cohésion sociale.
Modèles, héros et source d’inspiration pour les jeunes du monde entier, ils mettent leur temps, leur notoriété, leur expérience d’athlètes au service de projets utilisant le sport en réponse à des enjeux sociaux.

Crédits Photos : Peace and Sport

Le sport change. Il change vite, plus rapidement que jamais. Avec l’arrivée des nouvelles technologies, il n’a jamais été aussi global, connecté et partagé. Les derniers Jeux olympiques d’été, organisés à Rio de Janeiro en 2016, ont été les plus digitaux de l’histoire. Deux ans plus tard, les Jeux d’hiver de PyeongChang ont permis de tester pour la première fois la 5G sur un événement sportif planétaire. Les prochains Jeux de Tokyo en 2020 s’annoncent comme les plus innovants de l’histoire en matière de technologies de communication et d’information. À Paris en 2024, les organisateurs proposeront au public de participer à certaines épreuves en réalité virtuelle, en voile ou cyclisme. La machine est lancée et elle ne s’arrêtera plus.

Ces changements affectent positivement tous les domaines du champ sportif. Grâce aux nouveaux médias et aux plateformes numériques, les grandes compétitions touchent aujourd’hui un public plus large que jamais. Elles deviennent accessibles à tous. L’émotion de l’athlète, dans la victoire ou la défaite, devient l’émotion de tous. Elle se partage. Les nouvelles technologies font également progresser les équipements. Le progrès technique bénéficie notamment aux athlètes paralympiques. Il les aide au quotidien, dans leur entraînement et leur vie de tous les jours.

Plus vite, plus haut, plus fort et surtout, plus solidaire et inclusif. Les nouvelles technologies ne contribuent pas seulement à amplifier la résonnance des événements sportifs sur l’ensemble de la planète. Elles renforcent également le rôle du sport comme outil de développement et de paix. Elles permettent de montrer au plus grand nombre la façon dont le sport peut changer la vie et la destinée d’un individu. Le phénomène est encore plus profond dans le mouvement paralympique, où les réseaux sociaux aident à découvrir et partager le parcours héroïque, le courage et les sacrifices des athlètes paralympiques. Leurs histoires deviennent source d’inspiration pour chacun.

Le sport m’a enseigné un grand nombre de valeurs importantes et de leçons de vie : la passion, la discipline et la persévérance, le respect des règles et des autres, le sens du partage, le goût du travail pour atteindre mes buts. Il rassemble les hommes et les femmes de toutes les nationalités et de toutes les origines autour d’une même passion.

En aout 2016, la toute première équipe olympique de réfugiés a participé aux Jeux d’été de 2016 à Rio de Janeiro. Cette initiative sera reconduite, et même étoffée, l’an prochain aux Jeux de Tokyo. En septembre 2017, le Comité international olympique a lancé la Fondation pour les réfugiés olympiques dans le but de soutenir davantage les réfugiés. Grâce à l’impact médiatique sans égal des Jeux olympiques de 2016, le monde entier a découvert leurs passés et leurs parcours. Dix jeunes hommes et femmes qui ont fui leur pays en quête de protection. Dix athlètes talentueux qui n’ont jamais abandonné. Les réseaux sociaux ont participé à relayer leurs histoires, jusqu’à leur donner une dimension planétaire. Grâce aux nouvelles technologies, le public a pu suivre en temps réel, en streaming, leurs performances aux Jeux. Et, surtout, les gens dans le monde entier ont compris le rôle décisif que le sport a joué dans leurs existences de réfugiés.

Je connais le sens du mot migrant. Ma famille a émigré d’Allemagne au Nicaragua, où je suis née. En 1979, la guerre au Nicaragua nous a obligés à quitter ce pays en abandonnant tout derrière nous. Nous avons trouvé soutien et accueil au Costa Rica. Avec ma sœur Claudia, nous y avons appris à construire une nouvelle vie, où le sport a eu un impact déterminant. Nous avons découvert la natation au Costa Rica. La natation a fait de nous deux, Claudia et moi, des olympiennes. Le sport a largement contribué à nous faire accepter dans notre pays d’accueil, le Costa Rica. La natation a ouvert des portes et nous a offert de nombreuses opportunités passionnantes.

Tout au long de mon parcours personnel, et encore aujourd’hui, le sport m’a enseigné un grand nombre de valeurs importantes et de leçons de vie : la passion, la discipline et la persévérance, le respect des règles et des autres, le sens du partage, le goût du travail pour atteindre mes buts. Dans une piscine, comme dans n’importe quel autre terrain sportif, le sport joue un rôle unique de catalyseur. Il rassemble les hommes et les femmes de toutes les nationalités et de toutes les origines autour d’une même passion. Il fait tomber les barrières. Les nouvelles technologies renforcent le rôle unique que peut jouer le sport et le rendent encore plus inclusif.

SYLVIA