Rugby – Toulouse UBB notes de la victoire rouge et noir (21-9)

Le Stade Toulousain restait sur deux échecs consécutifs en demi-finales de Champions Cup, mais il va enfin pouvoir retrouver la finale européenne, onze ans après la dernière de ses quatre étoiles décrochée contre le BO. Aujourd’hui, les hommes d’Ugo Mola ont, non sans mal, battu l’Union Bordeaux-Bègles qui avait connu une préparation compromise par le Covid_19. Le match fut âpre, bien longtemps serré, mais les deux essais de Lebel et Dupont ont fait la différence, face à des Bordelais accrocheurs mais qui ont peut-être un peu lâché physiquement. Toulouse attend désormais le nom de son futur adversaire. Toulouse UBB notes.

NOTES TOULOUSE

Notes Toulouse UBB –  Richie Arnold précieux dans les contests

Cyril Baille (5/10) :Globalement il n’a pas fait le match de l’année, loin de son niveau vu avec l’équipe de France. Sanctionné Hors jeu avec Faumuina (20e). Mais aussi un peu en difficulté ballon en main, perturbé par un ballon un peu glissant. Il n’a pas non plus autant avancé que d’habitude. A son actif, une belle présence défensive. Remplacé par Castets.

Julien Marchand (5,5/10) : Hormis sa sanction (9), il a été très actif pour plaquer et de façon très propre. Mais, on peut regretter ses nombreux ballons perdus en touche dans le premier acte. Et également dans le second acte, autant de munitions gâchées. Un match un peu ambivalent car il a su être très précieux dans les rucks. Remplacé par Mauvaka (64e).

Charly Faumuina (6/10) : Il a été actif pour percuter. Une grosse percussion est à l’origine d’une situation qui aurait pu être dangereuse pour les siens. Parfois, comme d’autres avants, sanctionné, comme ce hors jeu qui a permis à Jalibert de redonner l’avantage aux siens (20e). Énorme poussée sur toutes les mêlées. Remplacé par Aldegheri (59e), qui a dû de suite sortir sur blessure. 

Richie Arnold (6,5/10) : Le maul s’est structuré autour de lui, a avancé et a propulsé les arrières dans des conditions idéales pour le premier essai. Ensuite, il a effectué un superbe match dans l’ombre, que ce soit en terme de plaquages, mais aussi en touche.

Placines énorme avant d’être très malheureux

Rory Arnold (6/10) : Un copier-coller de son frère. Une énorme activité sur le plan des plaquages et sur des contres précieux en touche. Remplacé par Tekori (64e).

Alban Placines (6,5/10) : Il a cassé un maul qui était très chaud pour les Bordelais (19e). A son actif également une très belle relance (30e). Très actif sur tous les fronts, il a avancé sur ses ballons. Malheureusement il a dû céder sa place rapidement remplacé par Elstradt (41e). Avec une suspicion de fracture du bras ! 

François Cros (6/10) : Parfois perturbé par l’alignement bordelais en touche, il a brillé par son sérieux sur les plaquages et sur toutes les situations défensives, notamment en première mi-temps quand la pression bordelaise était importante.

Jerome Kaino (6,5/10) : Il a mis un peu de temps à entrer dans son match, mais au fil des minutes il a été le symbole de la mise en route de son pack. Son agressivité a permis de récupérer quelques pénalités et a mis son équipe dans l’avancée constante et a fait souffrir les Bordelais. Remplacé par Miquel (74e).

Notes Toulouse UBB – Pita Ahki man of the match

Antoine Dupont (6,5/10) : Surveillé comme le lait sur le feu, il y a eu toute une volonté de jouer à la main, pour lancer le jeu des siens, souvent sans trop de réussite. Mais tout proche de l’essai à la toute fin de la première mi-temps. Une volonté de jouer qu’on a retrouvée, mais parfois de façon trop individuelle, s’isolant des soutiens et perdant des ballons. Mais, comme souvent, le “ministre de l’intérieur” est à la conclusion du second essai de Toulouse.

Romain Ntamack (6/10) : Sa passe allongée est à l’origine du premier essai de Toulouse. Mais une grossière erreur sur une pénalité où il ne trouve pas la touche, annihilant une belle cartouche pour les siens. Discret en début de seconde mi-temps. Son jeu au pied n’a pas été au niveau de celui d’un Mathieu Jalibert, dans le match dans le match entre les deux ouvreurs français. Correct en face des poteaux (3/4). Une donnée importante au vu de ce match fermé.

Mathis Lebel (7/10) : Il casse deux plaquages pour aller inscrire le premier essai des Toulousains (6e). Très actif au plaquage durant toute la première période.

Pita Akhi (7,5/10) : Un excellent début de match, avec quelques gros plaquages, mais aussi un superbe jeu au pied qui aurait pu amener une superbe situation pour les siens. Il s’est un peu éteint en fin de première mi-temps. Avant de monter d’un cran dans le second acte en termes de bonne agressivité. Avec des plaquages offensifs très redoutables. Il a fait un match plus dans l’ombre qu’un Kolbe, mais c’est peut-être aujourd’hui le joueur le plus précieux du Stade Toulousain.

Cheslin Kolbe est monté en puissance au fil du match

Zack Holmes (6,5/10) : Il est sanctionné (3) mais très actif pour plaquer, en étant vraiment irréprochable sur ces phases de jeu, en parfait complément de Lebel. Cependant, sur les phases offensives il a été très timide dans le premier acte. Mais lui aussi, comme Kolbe, s’est libéré au fil du match et des espaces. C’est lui qui sert Antoine Dupont pour l’essai libérateur des Toulousains.

Cheslin Kolbe (7/10) : Il glisse sur une action de contre attaque (24e), peut-être son seul accroc du match. Énorme sur son dégagement où il suit et obtient une belle pénalité dans le camp adverse. Il a fait un match discrètement actif. Pas dans la folie qu’on peut lui connaître. Ni dans l’excès. Du moins jusqu’à son éclair de génie qui a permis aux siens de prendre 8 points d’avance. Il est monté en puissance au fil du match et sa chandelle récupérée est à l’origine du second essai des siens.

Maxime Médard (6,5/10) :Une merveille de passe volleyée pour décaler Mathis Lebel pour l’essai. Un bon match dans son jeu au pied, où il a bien renvoyé le jeu dans le camp bordelais. Encore à l’origine du second essai, en tant qu’avant dernier passeur. Qui vient récompenser son superbe match.

NOTES UBB

Toulouse UBB notes : Lamothe très présent

Thierry Paiva (5/10) : Sa première tentative de contest au sol (3e) est récompensée d’une pénalité, pour couronner son début de match très solide, avec de gros plaquages d’entrée. Il a poursuivi sur sa lancée, mais cette fois ballon en main, avec de beaux relais sur les pick and go bordelais près de la ligne toulousaine. Pénalisé en mêlée fermée (34e) face à Charlie Faumuina, qui l’a fait craquer.  

Maxime Lamothe (5/10) : Beaucoup de dynamisme pour le jeune talonneur, qui a touché de nombreux ballons, à la fois sur des actions à une passe mais aussi sur des mouvements plus élaborés, et il a souvent avancé et montré son punch à l’impact. Après avoir manqué sa passe sur un mouvement vers l’aile gauche, il est de retour en défense après la course de Dupont pour récupérer sa faute et le jeu au pied de Kolbe (40e). Pénalisé pour un soutien illicite (43e). Il s’isole dans la foulée au sol, avec un grattage de Marchand qui coûte trois points (45e).  

Vadim Cobilas (4,5/10) : Plutôt robuste en mêlée fermée, même si cela a été plus difficile face à Cyril Baille après la demi-heure de jeu, il a apporté aux bordelais sur les séquences proche de la ligne toulousaine. Il a également du défendre sur les nombreux assauts des avants rouge et noir. Il est sorti à plus d’une demi-heure de la fin de la rencontre, pour l’entrée de Tameifuna.

Kane Douglas (5/10) : Pas forcément très visible durant un match, il est de ceux qui ferraillent le plus souvent au sol et qui visent plus les jambes et les chevilles que le ballon. Il a ainsi plaqué à de très nombreuses reprises. 

Des joueurs de l’UBB trop pénalisés

Jandre Marais (5,5/10) : Il a bien défendu sa ligne sur le premier lancer toulousain, avec un contre qui atterrit malheureusement en touche (1e). Grosse défense comme pour son partenaire de seconde ligne. Le sud-africain s’est illustré pour un déblayage copieux sur son compatriote Kolbe, qui a fait monter d’un cran la tension. Il a essayé de poursuivre son travail défensif avec de gros plaquages.

Cameron Woki (4,5/10) : Suivant son coéquipier Marais, il lit bien et contre le deuxième lancer de Julien Marchand pour Toulouse (2e). Il est sanctionné d’un carton jaune (27e) – peut-être un peu sévère, surtout si c’est pour ne pas mettre d’essai de pénalité – pour un en-avant volontaire sur une transversale au pied toulousaine pour Lebel. Il a voulu mettre du rythme, comme ses arrières, notamment sur ce turn-over joué sur l’aile droite (58e).

Guido Petti (5,5/10) : L’argentin a souvent plaqué, et on l’a vu saisir des opportunités, notamment sur les nombreux ballons tombés par les toulousains, afin de lancer des relances pour l’UBB. Il a continué à mettre de la pression au sol après la pause, alors que les siens péchaient un peu physiquement, comme sur ce contre-ruck après un renvoi bordelais (47e).  

Alexandre Roumat (4,5/10) : Avec moins de réussite que ses équipiers en début de match, il a tenté de contester les lancers toulousains. On l’a observé à l’ouvrage en défense, bien entendu. Il s’est bien entendu avec Lucu et a bien sorti les ballons des mêlées, en offrant de belles relances. Contré en l’air sur un lancer de Lamothe, par un des frères Arnold (52e). Assez bêtement pénalisé pour un plaquage en retard sur Dupont, devant ses perches (64e).  

Toulouse UBB notes : Jalibert s’est peu à peu effacé

Maxime Lucu (6/10) : Il est éliminé par Matthis Lebel le long de la ligne de touche sur un un-contre-un dès la première séquence offensive toulousaine (6e) avec un essai au bout. L’ancien biarrot s’est bien remis dans le match, avec une bonne défense et de bonnes libérations de balle. Toujours si propre sur ses ballons d’occupation au pied, quand il s’agit de sortir de ses 22 mètres. Au fil des minutes, il a poursuivi son abattage, défensif notamment, à l’image de son retour sur un Dupont qui avait joué rapidement une pénalité.

Matthieu Jalibert (5,5/10) : Dans un match aux conditions difficiles et qui ne signifiaient pas forcément beaucoup d’espaces, il a décidé d’utiliser tout de même le jeu au pied. Ca n’était pas loin de fonctionner sur son petit « chip » (11e). Il s’est isolé sur une sortie de camp qu’il a joué perso (13e), sur laquelle il a perdu le ballon au sol, ce qui a amené une pression toulousaine vers l’en-but. Face à un Ntamack beaucoup plus sobre que lui, il a constamment cherché à briser la ligne défensive toulousaine. En seconde période, il a moins bien distribué les rares ballons bordelais.   

Ben Lam (4,5/10) : Il touche son premier ballon du match dans une situation un peu périlleuse (9e), servi par Ducuing avec réussite et face à un rideau toulousain pressant, mais il a très bien joué son rôle en avançant malgré tout, avec plusieurs défenseurs sur le dos, et il obtint même une pénalité. Sa fonction de tour de contrôle n’est pas forcément visible, mais il fait rarement d’erreurs, notamment en défense.  

Yoram Moefana (5/10) : Peu de possibilités sur les rares mouvements offensifs des siens. Il a pas mal apporté sur les quelques relances à la main des Girondins, mais a surtout été présent dans son rôle défensif. Il a plus touché le ballon après le retour des vestiaires, pour avancer et faire progresser l’équipe face à une pression grandissante des toulousains. Il ne peut se sortir de la tenaille Ahki qui se jette sur ses chevilles sur un mouvement bordelais (54e). Il tombe un ballon dommageable sur une séquence de pression des siens (60e).

Toulouse UBB notes : Uberti beaucoup sanctionné

Pablo Uberti (4/10) : Le jeune bordelais arrive un peu trop tard pour arrêter Lebel sur l’action du premier essai (6e) et son plaquage ne stoppe pas sa course vers l’en-but. Soutien pénalisé auprès de Lucu (26e) pour avoir plongé vers le sol et empêché le contest. Il a bien défendu en général, n’a notamment pas hésité à se mettre en travers de la route d’un Julien Marchand plus lancé que jamais (37e). A nouveau pénalisé pour son soutien illicite sur Moefana (39e) ce qui cette fois coûte trois points. 

Romain Buros (5,5/10) : Quasiment condamné sur le premier essai toulousain, il tente une montée en pointe un peu suicidaire mais il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire (6e). Il est bien mis en difficulté par le jeu au pied profond de Ahki (14e) et doit le rentrer dans son en-but, sous pression. Très belle percée, tranchante, pour venir mettre le danger sur le camp toulousain (28e). Superbe retour sur la percée de Dupont qui partait à l’essai (40e).  

Nans Ducuing (4,5/10) : Un début de rencontre sous le signe du manque de réussite. Sur un bon mouvement, il récupère la passe de Buros sur un décalage mais seulement en trois temps. Puis, sur une chandelle pour lui-même, il manque de peu de récupérer son ballon. Il a manqué son duel face à Kolbe dans les airs en fin de rencontre, ce qui amena peu de temps après le second essai toulousain (72e).   

Etienne GOURSAUD et Mathéo RONDEAU

Toulouse UBB notes