Rugby – Gloucester La Rochelle notes de l’exploit des Maritimes (16-27)

Gloucester La Rochelle notes : Pour un huitième de finale, inédit en coupe d’Europe, les Rochelais se déplaçaient sur le terrain de Gloucester. Ce sont les Jaunes qui ont frappé en premier. Dillyn Leyds profite d’une belle percée de Kévin Gourdon pour aplatir le ballon (3-5, 9e). Malgré la reprise du score des Anglais, Arthur Retière, au terme d’une grosse séquence de son équipe, inscrit en coin le deuxième essai des Maritimes (6-13, 21e). Sur une action un peu casquette, Gloucester est revenu dans la partie pour basculer avec deux points de retard.

La deuxième mi-temps est encore plus tendue et s’est résumée à un duel du buteur. La Rochelle a pris huit points d’avance (13-21). Mais Andrew Brace s’est signalée d’une nouvelle erreur monumentale. Barton sèche Leyds à l’épaule et aurait dû écoper d’un rouge. Mais, même après vidéo, l’arbitre ne bronche pas. Une action qui devrait faire une nouvelle fois polémique. Gloucester revient à cinq points (16-21). Les Rochelais ont su terminer plus fort que leur adversaires. Jules Plisson donne 8 et 11 points d’avance aux siens (16-27, 72e). Les Rochelais ont parfaitement maîtrisé leur match et filent vers leur quart de finale à la maison ! Le rêve continue. Gloucester La Rochelle notes

Gloucester La Rochelle notes : Levani Botia était partout !

Dillyn Leyds (6,5/10) : Il inscrit le premier essai Rochelais, son déboulé est ensuite à l’origine du pénalité qui permet de redonner l’avantage aux siens. Il a donné beaucoup d’incertitudes à la défense anglaise. Capable de dégager au pied, mais aussi d’alterner avec des relances osées mais souvent réussies. Remplacé par Jules Plisson (61e) suite à un choc qui aurait du valoir rouge à un anglais. L’ex-Parisien a été propre, en usant beaucoup de jeu au pied et en signant un joli 2/2 au pied.

Arthur Retière (6/10) : En bout de ligne, il conclut magnifiquement en bout de ligne, un superbe mouvement rochelais, pour le deuxième essai du match. Discret par la suite, mais il a fait le travail, sur ce qu’on lui demande, c’est à dire bien défendre, notamment quand Gloucester à poussé

Raymond Rhule (5,5/10) : Une grosse percée, pour servir Botia, malheureusement pour un essai refusé ! Il a souvent tenté de porter le ballon avec des courses incisives, mais a parfois manqué un peu de lucidité dans ses choix. Remplacé sur commotion par Berjon (69e)

Levani Botia (8,5/10) : La magicien bulldozer a fait parler la poudre en première mi-temps. Il a transformé une patate en offrande en or, qui a amené l’essai de Retière (22e). Il aurait pu profiter à son tour de l’offrande de Rhule. Mais Andrew Brace a refusé le troisième essai Rochelais. Un contest précieux (45e), pour stopper la furia anglaise. Il arrâche un ballon et est tout proche d’amener Kerr-Barlow à l’essai (49e). Un peu moins en vue offensivement, mais toujours précieux en soutien défensif. Un match complet ! Comme un symbole, c’est lui qui gagne l’ultime pénalité qui libère les siens.

Ihaia West sur courant alternatif

Jules Favre (5,5/10) : En voulant sauver une touche, suite à une pénalité pour Gloucester, il remet le ballon en jeu. Et cela amène le premier essai anglais. Le mieux est parfois l’ennemi du bien. Il s’est très bien remis dans le sens de la marche, en lançant Rhule sur l’action qui aurait pu donner le troisième essai rochelais.

Ihaia West (5/10) : Sur courant alternatif dans ce match. Une première transformation ratée, puis un 100% ensuite sur deux coup de pied peu évidents. Il a bien orienté le jeu de son équipe, avec un peu d’alternance et de l’occupation. On peut regretter sa pénalité non trouvée en toute fin de mi-temps, qui laisse une dernière munition. Des munitions, il en a grillé en deuxième mi-temps. Une fois alors qu’il avait fait une jolie percée, une autre quand il s’isole dans la défense anglaise. Un superbe retour défensif en toute fin de match !

Tawera Kerr-Barlow (6/10) : Actif et volontaire pour libérer rapidement le ballon. Il est repris à 2 mètres de la ligne (49e), sur une action qui coute un carton jaune au Anglais. Il a fait un math sérieux et solide.

Victor Vito (6,5/10) : Bonne couverture dans le deuxième rideau sur les coups de pied de dégagement de Gloucester, et donc important sur la conservation et l’avancée du jeu rochelais. Il a couché plusieurs adversaires, lancé. Il a très bien servi après contact ses équipiers, toujours pour faire avancer les siens.

Gloucester La Rochelle notes : Kévin Gourdon a envoyé un message !

Kevin Gourdon (8/10) : Une course tranchante de l’international français pour décaler Leyds. Il a avancé de 40 m avant de délivrer une “assist”. Une action qui donne le ton de sa grosse première période. Il a trouvé les intervalles à plusieurs reprises. Tout comme dans le second acte, où sa percée est à l’origine de la pénalité qui a donné de nouveau de l’air aux siens. Omniprésent partout. Il a envoyé un message clair à Fabien Galthié. Il est un prétendant à l’équipe de France.

Wiaan Liebenberg (6/10) : Très actif en défense, percutant ballon en main, le troisième ligne a fait parler sa maîtrise dans ce premier acte. Remplacé par Greg Aldritt (57e)

Will Skelton (7/10) : En réussissant à passer les bras, il a réussi à magnifiquement décaler Kévin Gourdon. Il est donc à l’origine du premier essai. Il s’est appliqué en défense. En récupérant des ballons précieux. Un joueur omniprésent dans le combat, pour faire ch*er l’adversaire. Tout en gardant une vraie option d’avancée quand c’est lui qui a le ballon. Précieux dans une équipe qui ne rechigne pas à jouer au rugby.

Une première ligne un peu plus en dessous !

Romain Sazy (6,5/10) : Il a toujours ralenti les sorties de balle côté défensif. Il a essayé de garder debout les attaquants pour créer des mauls. Et beaucoup de plaquages. Il a été vraiment abrasif pour l’attaque adverse. Remplacé par Lavault (67e)

Arthur Joly (5,5/10) : Il a mieux tenu en mêlée que les autres membres de la première ligne, il a fait plus ou moins ce qu’on lui demande. Moins en vue ballon en main qu’un Dany Priso. Remplacé par Atonio (49e) qui a fait parler son énorme puissance dans les impacts. Il a avance ballon en main, démolissant les plaquages adverses.

Facundo Bosch (6/10) : Dans la lignée des talonneurs modernes, redoutables sur 10-15m de course. Précieux pour te faire gagner quelques mètres aux siens, ballon en main, il a imposé sa puissance en restant sobre. Remplacé par Bourgarit (49e)

Dany Priso (5/10) : Quelle puissance du pilier Rochelais. Deux courses qui ont battu des défenseurs et qui sont à l’origine du deuxième essai des jaunes ! Pris par la patrouille à deux reprises, sa défense à souffert parfois au niveau discipline. A l’image de la mêlée, à l’image de sa première ligne, où il a été en difficulté. Trente premières minutes correctes, mais il a vite baissé de pied. Remplacé par Wardi (49e).

Etienne GOURSAUD