Rugby – France Galles féminin notes et résumé de la belle victoire (53-0)

France Galles féminin notes (VI Nations) : La France était trop forte pour des Galloises valeureuses mais limitées. Pour son entrée dans le tournoi, les Bleues ont parfaitement négocié le premier obstacle dressé devant elles. En quinze minutes, l’affaire était déjà entendue, avec un triplé de l’omniprésente Caroline Boujard (21-0, 14e). Les Bleues ont continué leur domination face à de valeureuses Galloises, qui n’ont pas hésité à envoyer du jeu, malgré des limites évidentes. Un poil maladroites sur certaines séquences, les Françaises assurent tout de même le bonus avant même la mi-temps. Agathe Souchat conclut parfaitement un magnifique ballon porté des siennes (31-0, 38e).

Emeline Gros omniprésente dans ce match (lire ci-dessous) inscrit le cinquième essai, sur un demarrage, après une mêlée (36-0, 54e). Les Bleues ont été davantage sanctionnées dans le second acte et également plus brouillonnes. Offrant des cartouches aux Galloises, qui n’ont pas su concrétiser leur venue dans les 22m françaises. Il ne faudra pas récidiver l’expérience face à des équipes plus solides. Cette même Emeline Gros s’offre un double (43-0, 63e). Les Bleues ont réalisé une belle prestation malgré tout et lancent idéalement leur tournoi. Pour sa (magnigique) première cape, Emilie Boulard s’offre son premier essai international (48-0, 79e) et Laure Touyé conclut le festival (53-0, 80+5). France Galles féminin notes.

France Galles féminin notes : Emilie Boulard une première pleine de promesses.

Emilie Boulard (7/10) : Une première belle prise d’intervalle pour lancer sa première cape en Bleue. Qui va donner le ton d’une excellente première période. Sa capacité d’accélération a mis la défense galloise en grande difficulté. Un peu moins performante dans le second acte ! Avec quelques faute de main et mauvais choix. Mais une première sélection pleine de promesse et qui devrait en appeler d’autres. Elle a su finir fort et son premier essai international (79e) n’est que justice.

Caroline Boujard (8/10) : Que dire ! En quinze minutes elle a signé un triplé ! Un essai plein d’opportunisme (3e), où elle exploite une faille défensive pour s’infiltrer dans le ruck. Elle double la mise sur un ballon de récupération (6e). Et le troisième en bout de ligne, au terme d’une action fantastique des Bleues. Un jeu au pied assez juste. Une belle capacité de relance et de couverture dans son propre camp. Proche du quadruplé en fin de match.

Maëlle Filopon (5/10) : Elle n’a pas été aussi performante que ses camarades de la ligne d’arrière. Trop souvent sanctionnée, elle n’a pas su, elle, bonifier les ballons. Elle a mieux fini le match en revanche.

Gabrielle Vernier (7/10) : Sa chistera finale propulse Caroline Boujard vers son troisième essai ! Elle a réalisé une première mi-temps intéressante, en franchissant à plusieurs reprises la défense galloise. Et a son actif également un gros travail défensif, avec des plaquages très féroces. La plus active dans ce domaine de la ligne d’arrière française. Qui laisse des promesses, dans des matchs qui seront plus fermés.

Pauline Bourdon a dynamisé le jeu des Bleues

Marine Ménager (non notée/10) : Assez discrète avant de sortir sur blessure, touchée à la cheville suite à un énorme plaquage subi. Malheureusement cela semble être assez grâve. Remplacée prématurément par Jessy Trémoulière (6/10) (34e). La joueuse française de la décennie a fait une entrée correcte sans plus. Jouant assez sobre sans faire de chichis ! Quelques jolies inspiration comme cette passe volleyée pour Boulard.

Morgane Peyronnet (7/10) : Un magnifique arrachage de ballon, et un turnover parfaitement exploité pour envoyer Caroline Boujard sur le deuxième essai français. Intéressante sans son jeu d’alternance, dans le premier acte, notamment au pied où elle a parfaitement exploité les soucis de replacement adverses. Remplacée par Imart (62e).

Pauline Bourdon (7,5/10) : Une indéniable volonté d’accélérer le jeu, que ce soit ballon en main, où dans la libération ! Elle a dynamisé le jeu français, elle a été également impeccable dans son jeu au pied également. Elle a fait briller les autres ! Remplacée par Sansus (70e).

Gaëlle Hermet (6,5/10) : Une grosse activité défensive de la troisième ligne, avec un nombre incalculable de plaquages.

France Galles féminine notes : Emeline Gros a fait un match plein

Emeline Gros (8,5/10) : Quelle performance dans le travail de l’ombre. Elle a fracassé la ligne adverse à plusieurs reprises, cassant des plaquages et mettant de facto son équipe dans l’avancée. Que c’est justice qu’elle soit à la conclusion, tout en cannes, pour le 5e essai français. Et s’offre son doublé moins de 10 minutes plus tard, sur une situation quasiment analogue. Un match absolument fantastique !

Céline Ferrer (5,5/10) : La plus discrète des troisième ligne ce soir. Elle a effectué un gros abattage défensif, précieux pour son équipe. Remplacée par Marjorie Mayans (64e).

Coumba Diallo (6,5/10) : On peut regretter un ou deux ballons tombés. Mais son travail défensif et son impact a fait mal aux Galloises. Elle a mis son équipe dans l’avancée. Un match de l’ombre, mais un travail utile aux siennes.

La première ligne, la petite déception de la soirée.

Madoussou Fall (5/10) : De la puissance elle aussi, mais une utilisation du ballon qui n’a pas été optimale, avec des petites fautes et parfois sanctionnée. Ca passe contre les Galloises, qui étaient en dessous, mais face à des équipes mieux organisées, ce sont des munitions gâchées. Irréprochable en revanche sur son travail défensif. Remplacée par Safi Ndiaye (58e). Qui a signé une grande entrée, fidèle à elle même, multipliant les caramels et provoquant plusieurs récupération de balles pour les siennes. On sent qu’elle est au dessus ! Elle sera utile encore une fois dans ce tournoi.

Clara Joyeux (5/10) : Son gros travail amène le premier essai français. On peut regretter qu’elle ait parfois été en difficulté en mêlée. Avant d’elle aussi rectifier le tir. Rem

Agathe Sochat (6/10) : Un peu en difficulté en début de match à la mêlée avant de se régler, comme l’ensemble de la première ligne. A la conclusion d’un magnifique maul qui amène le 4e essai français. Remplacé par Laure Touyé (62e). Qui a signé une entrée intéressante et a inscrit le huitième et dernier essai des Bleues.

Annaëlle Deshayes (5/10) : Un match discret, où elle est montée en puissance au fil du match, une rencontre où les Bleues ont mis du temps à prendre la mesure de la première ligne galloise. Remplacée par Aït Lahbib (62e).

Etienne GOURSAUD