BASKET : KOBE BRYANT VOULAIT QUITTER NIKE

Avant sa mort tragique en début d’année dernière, Kobe Bryant prévoyait de quitter Nike pour lancer sa propre marque « Mamba ».

Si Kobe Bryant est une légende de son sport, c’est bien grâce à ses activités en dehors du terrain que l’ancien athlète a construit la majorité de sa fortune : 356 millions de dollars sont issus de contrats publicitaires et partenariats contre 323 millions de dollars en salaire de joueur. Après avoir quitté Adidas en 2003, celui que l’on surnommait le « Black Mamba » aura foulé les parquets NBA, baskets Nike aux pieds. Ce partenariat aura duré pas moins de 16 années ! Selon Forbes, son dernier contrat avec la marque à la virgule lui permettait de toucher 16 millions de dollars par an. La relation entre Kobe Bryant et Nike semblait donc être solide. Du moins c’est ce que l’on pensait…

Selon des révélations de Shervin Pishevar, cofondateur de Virgin Hyperloop, Bryant n’était plus satisfait de sa collaboration avec son équipementier de (presque) toujours : « J’ai rencontré Kobe Bryant fin décembre 2019, il n’était pas heureux avec Nike et prévoyait de quitter la marque en 2020. Kobe était sur le point de lancer Mamba, une société de sneakers détenue par des joueurs. Il est décédé quelques semaines plus tard. Ce qu’il était sur le point de réaliser dans le business allait éclipser sa carrière sportive. »

Les raisons de ce possible de départ ? Kobe « n’était pas content de l’engagement de Nike au niveau du marketing et de la promotion de la gamme Kobe. Et les ventes de ses chaussures étaient faibles et il en a voulu à Nike. Il avait conservé un contrôle strict de sa ligne car il ne faisait pas confiance au jugement de Nike en matière de design. »

Kobe Bryant était un homme d’affaires puissant avec un carnet d’adresses bien rempli. De BodyArmor (boissons énergétiques) à The Players Tribune (plateforme sportive), en passant par Epic Games (éditeur de jeux vidéo)… il multipliait les investissements.

Avec la création de sa marque, Bryant avait pour ambition de révolutionner le marché en proposant un modèle commercial unique. On ne sait pas si « Mamba » verra le jour mais Shervin Pishevar a dévoilé les premiers prototypes d’une paire au look futuriste.

Compétiteur dans l’âme, Kobe Bryant voulait décidément repousser ses limites, et ce, dans n’importe quel domaine.

Déborah Mondjo