L’humeur de Sans Filtre : Quand la vie ne tient qu’à un fil.

Tous les lundi, l’Humeur de Sans Filtre revient sur un ou plusieurs faits d’actualité. Aujourd’hui, l’accident de Romain Grosjean qui a ému le monde entier.

Diego Maradona, Jacques Sécrétin et bien sur Christophe Dominici. Les derniers jours nous ont cruellement rappelé à quel point la vie est courte, à quel point elle est précieuse. Et le destin aurait pu être encore plus cruel, nous ôter la vie d’un trentenaire fringuant. Romain Grosjean vit probablement sa dernière saison en Formule 1. Hier au volant de sa Haas, il a bien failli vivre la dernière journée de sa vie tout court (vidéo).

Au bout d’interminables secondes, le voir sortir de sa monoplace en flamme, tel un héros Marvel, relève presque du mystique. On est incontestablement dans le miracle. Un accident qui rappelle à toutes et tous, que ces as du volant jouent avec leur vie à chaque Grand Prix, parfois lancé à plus de 300 km/h, roue dans roue pour une place, pour un point.

La vie ne tient parfois qu’à un fil. Et les images des flammes, et de la monoplace totalement décapité, fait froid dans le dos. Un sort qui aurait pu être réservé à Romain Grosjean, si le Français avait eu moins de chance. Un accident qui rappelle à quel point la sécurité a progressé depuis les tragiques morts d’Aryton Senna, ou plus récemment Jules Bianchi. Une partie quasi indestructible. Cinq ans auparavant, nous pleurions peut-être le nouveau décès d’un Français en Fourmule 1.

La vie est courte et la vie est belle. On souhaite à Romain Grosjean de vite se remettre de ses blessures. La FFL a tremblé, n’a pas vanné. Avec elle, c’est toute la France qui a tremblé. Contrastante année 2020, éprouvante pour beaucoup de monde, mais qui aura su délivrer son lot de miracles. Avec Romain Grosjean, ce sont Remco Evenepoel et Fabio Jakobsen qui peuvent dire merci à leur belle étoile. En vie et capable de remonter sur ou dans la machine. Hommage champions. Vous ne rejoindrez pas Maradona, Sécrétin et Dominici. Et c’est tant mieux.

Etienne GOURSAUD