Handball – Julien Bos – De l’ombre à la lumière

A l’occasion de ses premières sélections en équipe de France pour jouer la Golden League, découvrons Julien Bos et son bon début de saison.
Julien Bos, une des révélations de l'année
Julien Bos, une des révélations de l’année

A l’occasion de la trève internationale et ses premières sélections en équipe de France pour jouer la Golden League, découvrons Julien Bos pour comprendre son bon début de saison.

Ailier ou arrière droit, peu importe, le natif de Pessac fait un début de saison remarquable avec Montpellier (MHB). Pas surprenant sa convocation pour jouer la Golden League avec les Bleus sous “la nouvelle ère Valentin Porte” qui vient de récupérer le brassard de capitaine. Son coéquipier aussi sous le maillot du MHB. Un signe du destin? Sûrement mais pas seulement, la réussite ça se provoque. Le jeune homme de 23 ans, sous contrat jusqu’en 2023 avec son club a su profiter, derrière son rôle de joker, des opportunités laissées par des blessures et des méformes pour s’imposer.

C’est vrai que la concurrence était rude l’an passé au poste d’arrière avec Melvyn Richardson et Valentin Porte et Yanis Lenne à l’aile mais rien ne l’arrête: 9ème meilleur buteur avec 34 buts sur les 6 premières journées de la Ligue des Champions cette saison, 25 buts en Liqui Moly Starligue et premier but avec l’équipe de France face au Danemark samedi dernier lors du premier match de la dernière Golden League disputée par les Bleus. Une satisfaction pour ce gaucher né le 18 août 1998, génération dorée qui a presque tout gagné en équipe de France jeune, vainqueur de la Ligue des Champions en 2018 et du Trophée des Champions en 2019.

Julien Bos, un mix entre motricité et intelligence sur le terrain

Pour en arriver là, le facteur chance compte mais sans le talent, ce ne serait pas possible. Une de ses grandes qualités, sa motricité comme le confiait David Degouy, entraîneur adjoint du MHB, à nos confrères d’Handnews : “A l’entraînement, quand on fait des petits jeux de motricité, avec des balles de tennis ou d’autres exercices, il est toujours parmi les meilleurs.” Le tout combiné à une bonne lecture de jeu qui lui permet de tirer de n’importe où sur le terrain.

La perfection est recherchée par le jeune homme qui a été formé au sein de la MHB Academy dès 2016, avant d’intégrer le club professionnel. Du haut de son 1m88 et ses 83 kg, aucune négligence de sa part: “Il défend très bien, avec beaucoup de motricité et d’intelligence de jeu. Julien aime défendre et il aime le jeu. Il est vraiment très engagé dans tout ce qu’il fait que ce soit physiquement ou mentalement”, conclut David Degouy sur Handnews. Un avenir radieux se profile à l’horizon.

Anissa HOUARI

Total
6
Shares
Related Posts