Hand – Le titre au bout du suspense pour Metz Handball

Metz Brest

Metz a renversé Brest au terme d’un combat immense (25-22) et remonte son handicap de deux buts pour s’imposer au but à l’extérieur

Crédit : Lucas Deslangles

Dominer une saison régulière de bout en bout n’aura pas été gage de finale facile. Metz aura du puiser au bout de ses forces pour faire tomber Brest en finale de la LBE. Dominées de deux buts à l’aller, Metz s’impose de +3 au retour (25-22). Au bout du suspense, au bout d’un combat magnifique entre deux équipes du top 8 européen encore une fois cette saison. Un combat digne de la Ligue des Champions qu’a pu diffuser Sport en France.

Metz Brest – Les TOPS

La défense messine

Quatre buts encaissés dans les 19 premières minutes. Le ton du match a été donné. Celui d’une muraille messine dans ses Arènes. Une muraille oui, mais une muraille mobile. Brest a essayé de faire voyager le ballon de droite à gauche, mais la défense du Metz Handball a parfaitement coulissé. En n’oubliant pas de contenir la menace Pauletta Foppa en pivot. L’internationale française n’a quasiment pas touché de ballon et n’a pas pu se mettre en situation de tir durant le premier quart d’heure. Brest a perdu énormément de ballon gêné par cette grande agressivité. Preuve de la réussite défensive, Ivana Kapitanovic n’a eu que six ballons à négocier dans les cages (2/6). Au final, Metz aura encaissé que 11 buts !

Et le second acte s’est poursuivi dans le même tempo. Metz a gagné le titre non pas en surdominant Brest comme les joueuses ont pu surdominer le championnat cette saison, mais grâce à une véritable muraille qui a fait exploser des Brestoises pourtant très conquérantes et qui ont évolué à un niveau de jeu également très solide. Les repli de Metz, après les buts marqués et perte de balle ont été probants. Brest n’a quasiment pas marqué sur attaque rapide.

Les arènes de Metz

Des animations et une ambiance de folie avant le match, avec un jeu de lumière très réussi. Metz Handball avait mis les petits plats dans les grands pour cette finale retour de la Ligue Butagaz Energie. Et l’ambiance aura été exceptionnelle de la première à la dernière minute. Y compris quand son équipe était en grande difficulté ! Et que dire de l’intensité quand les Messines ont repris le manche en deuxième période, repassant devant les Brestoises. Une ambiance incandescente pour porter son équipe. Le titre s’est peut-être joué là !

Jenny Carlson et ses impacts aux tirs

L’arrière Brestoise a fait beaucoup de mal à la défense de Metz et à Ivana Kapitanovic ! Avec un 6/7 aux tirs ! Avec des impacts variés, dans les lucarnes mais des tirs sans appuis au niveau de la hanche de la gardienne croate, qui n’a jamais pu s’ajuster. Elle a notamment permis à Brest de se maintenir à flot en début de deuxième période, alors que son équipe a subi le retour de Metz. Car, en plus de balancer des mines dans les cages messines, elle a distribué quelques caviars. Profitant d’une défense qui montait plein pot sur elle, elle a parfois parfaitement suivi ses coéquipières, dans le dos de la défense !

Metz Brest – Les FLOPS

Le trou d’air terrible des Messines

Un 4-0 encaissé ! Alors que tout allait bien, notamment sur le plan défensif, Metz a encaissé 4 buts en 4 minutes. Pour passer de +2 à -2 (6-8, 22). Les Messines ont en grande difficulté pour développer leur jeu ! Avec énormément de pertes de balles et des difficultés à trouver des solutions offensives. Alors que Brest était en difficulté pour trouver des situations de tirs, la pression défensive de Metz s’est également un peu assoupli. Pour prendre un gros 4-0. Avant ce trou d’air, les Messines pouvaient déjà nourrir quelques regrets de ne pas avoir su concrétiser les occasions, en butant sur Toft, alors que la défense se montrait impérial face aux Brestoises (lire plus haut).

Total
1
Shares
Related Posts