Foot – Rachats OL, OM, Angers : Ça bouge dans les clubs de Ligue 1

Plusieurs actionnaires américains sont intéressés pour investir dans des clubs de Ligue 1 : c’est le cas à Lyon, à Angers ou à Marseille.
Rachats de clubs en Ligue 1
Rachats de clubs en Ligue 1

Plusieurs dirigeants de Ligue 1 cherchent à revendre leur club : c’est notamment le cas de Frank McCourt à Marseille ou de Saïd Chabane à Angers. Des actionnaires américains devraient également arriver à Lyon, pour récupérer près de 40% (voire plus) des parts du club rhodanien.

La Ligue 1 intéresse les États-Unis !

Pathé et IDG Capital détiennent 39% de l’OL, et souhaitent vendre leurs parts. D’après les informations de RMC Sport et d’Hugo Guillemet, 3 investisseurs américains sont intéressés pour les récupérer. Le premier, c’est Foster Gillett, fils du propriétaire de Liverpool entre 2007 et 2010. Jean-Michel Aulas (président du club et propriétaire à 28%) a négocié directement une gouvernance avec lui, en échange d’une partie de ses parts. L’offre de Gillett avoisinerait les 600 millions d’euros, et il deviendrait actionnaire majoritaire à plus de 50% du club rhodanien.

Les 2 autres candidats sont John Texor, un milliardaire américain déjà bien implanté dans le football avec ses expériences à Crystal Palace et à Botafogo, et un fond américain proche du milieu de la NBA, Iconic Sports, qui apprécie la présence de Tony Parker à Lyon. Mais quelle que soit l’issue des négociations, Jean-Michel Aulas restera président (et ce pendant encore quelques années).

Franck McCourt cherche depuis quelques mois un repreneur. Il ne souhaite plus réinjecter de l’argent dans le club phocéen. Selon Romain Molina, il y a eu des discussions avancées entre l’OM et un fond d’investissement saoudien. Mais le dossier tâtonne, et l’Arabie-Saoudite s’intéresse à d’autres clubs européens. Dans tous les cas, le dirigeant marseillais reste très discret (et dément même publiquement son intention de vendre), et fait travailler son propre réseau : un réseau majoritairement américain.

À Angers, Saïd Chabane cherche également à quitter le navire. Selon L’Equipe, il est actuellement en négociation avec un fond des États-Unis : GFC. Une équipe d’audit est arrivée hier, et devrait rester une semaine en France. Le prix de vente du SCO serait compris entre 65 et 75 millions d’euros. Une bonne nouvelle pour le 14e de Ligue 1, qui devrait retrouver un peu de sérénité (après 2 saisons compliquées marquées par un déficit budgétaire alarmant et les nombreuses accusations d’agressions sexuelles visant le président Chabane).

On voit bien que la Ligue 1 attire de plus en plus d’investisseurs étrangers, et notamment aux États-Unis. À voir ce que cela peut donner !

Total
17
Shares
Related Posts