Foot – Pourquoi l’OM est-il si souvent au cœur des échauffourées ?!

Que ce soit pour des bagarres générales, face au PSG et l’OL, ou plus récemment, avec les incidents à l’Allianz Riviera et au Stade de la Mosson… Les Marseillais sont régulièrement dans les échauffourées. Alors, pourquoi l’OM se retrouve-t-il si souvent au cœur des problèmes ?
Sanctions Nice OM
Sanctions Nice OM

Que ce soit pour des bagarres générales, face au PSG et l’OL, ou plus récemment, avec les incidents à l’Allianz Riviera et au Stade de la Mosson… Les Marseillais sont régulièrement dans les échauffourées. Le tout, sans compter les incidents avec leurs propres supporters, comme l’attaque de la Commanderie, en janvier dernier, ou encore le fameux coup de pied de Patrice Evra, en novembre 2017. Alors, pourquoi l’OM se retrouve-t-il si souvent au cœur des problèmes ?

L’OM : un club aux nombreux rivaux…

PSG, Olympique Lyonnais, Girondins de Bordeaux, OGC Nice ou encore Montpellier Hérault SC… Nombreux sont les clubs entretenant une certaine rivalité avec le club phocéen ! Que ce soit pour des raisons purement sportifs ou géographiques, ces rendez-vous avec l’OM sont toujours très spéciaux : ambiance électrique, déchainement des passions… L’intensité sur le terrain est à son paroxysme et les supporters se déchaînent.

Parfois, la pression est telle que les différents acteurs perdent pied et voient rouge… En Ligue 1, les dernières grandes scènes de violence se sont déroulés lorsque l’équipe phocéenne était sur la pelouse. A savoir, le « Clasico » du 13 septembre 2020, « l’Olympico » du 18 mars 2018… Et désormais le tout récent « derby du Sud » entre Nice et Montpellier.

PSG – OM : 13 septembre 2020

Ce match de Ligue 1 entre l’OM et le PSG restera comme l’un des plus chauds de ces 20 dernières années. Au total, 17 cartons ont été distribués (12 jaunes et 5 rouges) : un record pour un match du championnat de France au 21ème siècle. En plus d’une animosité extrême sur la pelouse, qui s’était faite ressentir dès les premières minutes, avec une altercation entre Payet et Neymar… Le match de football a basculé dans l’extra-sportif quand une bagarre générale a explosé en toute fin de match entre les joueurs des 2 équipes.

Paris et Marseille reste certainement la plus grosse rivalité pour les phocéens. Et les incidents et échauffourées ne sont pas rares : que ce soit de la bagarre, en 1994, après une faute de George Weah sur Fabien Barthez, envenimé par Di Meco, jusqu’à l’épisode « Alvaro-Neymar », plus récemment, en janvier 2021, qui avait créé la polémique.

OM – OL : 18 mars 2018

Après la victoire des Lyonnais 3 buts à 2, avec un but de Memphis Depay à la 90ème minute, le match s’est continué jusque dans les vestiaires…

Cette échauffourée démarre d’un contact entre Adil Rami et Marcelo, à quelques secondes du coup de sifflet final. Les 2 joueurs ont continué de se provoquer après la fin de la rencontre et cela a mis le feu aux poudres : les spectateurs ont pu assisté à de longues minutes d’attroupement entre joueurs, staffs et personnels de sécurité, de l’abord de la pelouse jusque dans les couloirs du Vélodrome.

OGC Nice – OM : 22 août 2021

Certains supporters niçois ont eu un comportement inacceptable en jetant des bouteilles sur les joueurs marseillais… Dimitri Payet en a reçu une sur le dos, à la 75ème minute. L’attaquant de l’OM a réagi en renvoyant le projectile dans la tribune niçoise. Le défenseur espagnol Alvaro a directement envenimé la situation en insultant les Niçois, puis en leur tirant violemment dessus avec un ballon, qui était alors sur la pelouse. Un adjoint de Jorge Sampaoli est également impliqué dans la tournure dramatique qu’a pris cet événement, puisque ce dernier a porté un coup brutal à un supporter qui avait pénétré sur le terrain. Ces 2 réactions violentes ont apporté de la surenchère, dans une situation qui était déjà bouillonnante.

Vous l’aurez compris, que ce soit au Vélodrome ou à l’extérieur, les matchs de l’OM sont souvent brûlants, sur le terrain et dans les tribunes. Ce tempérament « chaud » est dans l’ADN de Marseille… Mais on préfère tous quand cette passion, cette ferveur reste dans l’esprit du football : les scènes de violence comme celle de dimanche dernier n’ont rien à faire sur un terrain et sont fortement condamnables.

Un club clivant, un club spécial !

Si l’OM déchaîne les passions et compte des centaines de milliers de supporters fidèles, le club olympien est, selon l’étude Statista European Football Benchmark 2021 (étude à retrouver ici), le club de Ligue 1 le moins aimé des Français, avec 29% des voix. A contrario, il est tout de même le 5ème club le plus apprécié. L’OM est donc un club clivant : on le déteste ou on l’adore, mais il n’y a rarement de demi-mesures !

L’OM ne laisse personne indifférent… Et si rien ne pourrait dédouaner le comportement des spectateurs des tribunes montpelliéraines et niçoises, en ce mois d’août 2021, cette indifférence à l’égard du club phocéen explique certainement pourquoi l’OM se trouve très souvent au cœur de ce genre d’échauffourées, à l’extérieur.

Le club phocéen est spécial et a une histoire unique : une histoire faite de succès et de scandales. On pense évidemment à la victoire finale en Ligue des Champions 1993, mais également aux condamnations des dirigeants marseillais pour avoir truqué un match et payé des joueurs de Valencienne afin qu’ils se sabordent volontairement.

Marseille, c’est une histoire, mais avant tout des supporters, des fans… Et de l’excès, de la démesure ! L’attaque de la Commanderie par les supporters marseillais en janvier dernier en est une preuve flagrante. Incendies, dégradation du centre d’entraînement, le bus du club caillassé… Tout cela dans le but de provoquer la démission du président Jacques-Henri Eyraud. Lorsque l’on pense aux faits marquant dans les tribunes du Vélodrome, ces dernières années, on pense aux supporters qui avait exhibé une potence avec une marionnette représentant Mathieu Valbuena (lors de « l’Olympico » 2015), alors que le joueur venait de quitter l’OM pour rejoindre Lyon. A Marseille, le football, ce n’est pas que du foot !  Le club s’est retrouvé à de nombreuses reprises au cœur des problèmes ! Et pour toutes ces raisons, l’OM est un club qui peut déranger, qui peut être détesté, mais ce sont tous ces excès qui rendent ce club si spécial.

Nicolas PARANT

Total
1
Shares
Related Posts
Duckens Nazon
Read More

DUCKENS NAZON: HAITI, ANCHORED BODY

At 23 years old, Duckens Nazon already has some great football experiences in France and abroad (India, England). It was also thanks to football that he was able to discover even more the country of his parents by wearing the jersey of Haiti's national team. The Coventry striker tells us about his career, the richness of his dual nationality and his best moments with the Grenadier