Foot – L’énorme amertume de Laurent Koscielny

Dans un entretien accordé au journal l’Equipe, Laurent Koscielny revient sur sa mise à l’écart des Girondins. Il veut rester professionnel jusqu’au bout
Laurent Koscielny
Laurent Koscielny

Dans un entretien accordé au journal l’Equipe, Laurent Koscielny revient sur sa mise à l’écart des Girondins. Il veut rester professionnel jusqu’au bout

Crédit : DR

Sa mise à l’écart a provoqué l’effet d’une bombe ! Laurent Koscielny a été écarté de l’équipe première des Girondins de Bordeaux. L’international Français au 51 sélections, paie, avec d’autres joueurs, les mauvais résultats d’une équipe qui pointe à la 17e place du championnat. Informé par cette décision, il en a été beaucoup surpris, mais ne compte pas se laisser abattre, comme il le confie dans les colonnes de l’Equipe. “Je suis un combattant et je continuerai à me battre et à faire ce qu’il faut pour rester à haut niveau et aider le collectif“, tient à préciser le finaliste de l’Euro 2016 avec les Bleus.

“C’est compliqué d’avoir des résultats dans un club ou tout le monde se tire dessus”

Laurent Koscielny à l’Equipe

Mais l’international en a profité pour tacler la direction qui lui a fait des promesses en l’air. Sa venue à Bordeaux était aussi conditionnée à la mise en avant d’un club et d’une ambition de retrouver les sommets de la Ligue 1. Mais, depuis son arrivée en 2019, les Girondins enchaînent déceptions sur déceptions, dans le ventre mou du championnat au mieux, souvent en lutte pour le maintien, indigne de ce standing ! La faute aussi à des personnes qui ne tirent visiblement pas dans le même sens au sein du club bordelais. Et Laurent Koscielny est en colère quand on évoque un éventuel manque de professionnalisme.

Des remous et encore des remous aux Girondins de Bordeaux. Qui font parler d’eux, mais pas pour leurs résultats sportifs.

Total
0
Shares
Related Posts
Tulio De Melo
Read More

TULIO DE MELO SUR SON RETOUR AU CHAPECOENSE : “CE QUE J’AI FAIT EST NORMAL”

Le 29 novembre 2016, un terrible accident d'avion faisait 71 victimes dont de nombreuses personnes de l'équipe de football brésilienne du Chapecoense, qui s'apprêtait à disputer le match aller de la finale de Copa Sudamericana. Ancien joueur du club (2015) et du LOSC (2008-2013), Tulio De Melo est revenu dès le mois de janvier afin d'aider à la reconstruction. Il nous raconte son histoire et son retour au club du Chapecoense.