Les Champions de la Paix

Réunis dans un collectif de plus de 100 sportifs de haut niveau engagés personnellement en faveur du mouvement de la paix par le sport, les « Champions de la Paix » constituent un des piliers fondamentaux de Peace and Sport.
Ils œuvrent pour faire du sport un outil de dialogue et de cohésion sociale.
Modèles, héros et source d’inspiration pour les jeunes du monde entier, ils mettent leur temps, leur notoriété, leur expérience d’athlètes au service de projets utilisant le sport en réponse à des enjeux sociaux.

Crédits Photos : Clément Samson

C’est une chose importante que de véhiculer les valeurs et les bienfaits du sport. C’est un engagement qui me tient vraiment à cœur. Encore aujourd’hui en 2019 nous voyons trop de haine, de racisme, dans la société, aux quatre coins du monde.

Lors de ma carrière ou même ma vie bien sûr j’ai connu des situations choquantes. Notamment du racisme. C’est blessant et ça peut même vraiment détruire une personne. La meilleure solution pour lutter contre ces fléaux est donc de sensibiliser les gens dès le plus jeune âge. À travers ce genre d’action avec Peace and Sport, c’est ce que nous faisons avec des enfants de 8 à 13 ans par exemple aujourd’hui. On créé des ateliers sportifs qui vont leur montrer que la solidarité, l’entraide, le respect, sont primordiales pour réussir ces activités et sont donc transposables dans la vie de tous les jours ensuite.

Dans le sport, les différences ethniques, religieuses et autres s’effacent. Dans une équipe, par exemple dans mon cas, au basket, nous avons des personnes d’horizons très différents mais qui ne feront qu’un sur le parquet. Le sport est un facteur d’union. J’y ai appris la tolérance, la différence, la solidarité, et bien sûr ensuite plein de choses liées à la performance, le dépassement de soi, l’abnégation etc.

Dans une équipe, par exemple dans mon cas, au basket, nous avons des personnes d'horizons très différent mais qui ne feront qu'un sur le parquet.

C’est ma première action physique avec Peace and Sport. Ce n’était pas simple de trouver du temps lorsque j’étais encore en activité, maintenant cela va être plus faisable. Je prends vraiment du plaisir à partager avec tous ces jeunes et également avec les autres athlètes qui sont là aujourd’hui. Ces sportifs viennent de pays différents et on échange donc sur les cultures, les situations des pays respectifs, c’est très enrichissant, et on partage vraiment le même message. Le but est que la paix au sens large soit répandue. Cela va des zones très conflictuelles dans le monde, où il y a des guerres notamment, jusqu’au zone sensible en France par exemple. Il y a des besoins partout.

Sensibiliser des enfants n’est pas si simple. Il faut trouver un moyen de leur faire passer des messages tout en ayant quelque chose de ludique. Le sport est donc parfait pour cela, les enfants seront plus réactifs et intéressés. Et la barrière adulte/enfant est également moins présente. Le sport devrait donc avoir encore plus de place dans notre société et je vais continuer à m’engager pour Peace and Sport pour accompagner tous ces enfants pour passer des bons moments et peut être améliorer leur avenir.

FLORENT