Envie d’un sport vraiment en marge ? Et pourquoi pas le tir à l’arc ?

Le tir à l’arc est aujourd’hui à la tendance. Une discipline sportive à part entière, il se pratique aussi comme simple loisir
Tir à l'arc

Le tir à l’arc est aujourd’hui à la tendance. Une discipline sportive à part entière, il se pratique aussi comme simple loisir. Mais encore, il est aussi légalisé en tant que sport santé pouvant être prescrit sur ordonnance par les médecins de France. Venez découvrir le tir à l’arc !

Crédit : DR

Qu’est-ce que le tir à l’arc et comment ça se passe en club ?

Souvent associé à Robin des bois et à la chasse, le tir à l’arc devient de nos jours une discipline sportive très appréciée. Catégorisé comme sport de précision et de concentration, il se pratique en tirant des flèches au centre d’une cible avec un arc. Pour atteindre cet objectif, il reste indéniable de maîtriser, non seulement son arc, mais aussi la technique de viser et de tirer. Voilà d’excellentes raisons pour lesquelles l’intégration d’un club de tir s’avère plus intéressante, surtout pour les débutants.

Un sport accessible à tous, il se pratique en club à partir de l’âge de 7 ans. Rien n’interdit de tirer à l’arc dans son jardin ou en plein air à la campagne, mais la sécurité reste une priorité. L’accès à un club permet de jouir d’un endroit plus sécurisé pour la pratique. Par ailleurs, que ce soit en famille ou entre amis ou pour s’entraîner en vue des compétitions, dans un club de tir à l’arc, vous aurez l’avantage de vous former convenablement à la pratique. Pour devenir compétiteur d’ailleurs, il est obligatoire d’être membre d’un club.

Les vertus du tir à l’arc

De l’exercice physique, que du bienfait pour la santé !

Tirer à l’arc demande de l’énergie. En effet, en étirant le câble pour une détente maximale avant le tir, vous aurez à dépenser de l’énergie. Par ailleurs, il faudra aussi marcher jusqu’à la cible pour récupérer les flèches, après chaque volée. Ce qui engendre également du travail physique. Lorsque vous serez sur le point de tirer à l’arc, le thorax, les muscles des bras et des mains, ainsi que les grands muscles du haut du dos sont aussi déployés. Mais ce n’est pas tout ! Le besoin d’appui et de stabilité pour la position de tir sollicite aussi le bas du corps. Les muscles des jambes et des pieds, autant que la ceinture abdominale, seront aussi mis à l’épreuve. Bref, le tir à l’arc mobilise pratiquement l’ensemble de notre corps. À force de répéter les mouvements d’armement et de tir avec un arc, ces muscles se renforcent. Plus les muscles sont renforcés, plus vous aurez de la force.

De la concentration et de la relaxation pour la santé mentale

La rigueur du mouvement pendant l’armement et la précision du tir exige une bonne concentration. Voilà une raison pour laquelle le tir à l’arc est recommandé aux enfants et aux adultes ayant du mal à se concentrer. En apprenant la manipulation de l’arc et la technique de tir, vous vous retrouvez dans l’obligation d’apprendre à vous concentrer. Mais avec cette concentration, l’archer devra aussi apprendre la relaxation mentale et la tension musculaire contrôlée. Les mouvements lents et fluides nécessaires à la pratique du tir à l’arc induisent également à une meilleure maîtrise de soi. Une concentration à toute épreuve, le tir à l’arc permet également de mieux contrôler le stress, d’apprendre à se calmer face aux épreuves du quotidien.

À quel âge peut-on commencer ?

Le tir à l’arc est un sport qui peut être pratiqué par toute personne, quels que soient l’âge et la capacité physique. Chez l’enfant, sa pratique est fortement conseillée pour développer la concentration et faciliter la coordination des mouvements. D’ailleurs, on sait que chez un enfant, la meilleure période d’apprentissage se situe surtout entre l’âge de 6 à 10 ans. La fédération française de tir à l’arc recommande ainsi l’apprentissage du tir à l’arc à partir de 7 ans. Toutefois, il existe des modèles d’arc spécialement conçus pour s’adapter aux enfants à partir de 5 ans pour un bon apprentissage dès le plus jeune âge.

Y a-t-il des risques ?

En loisir comme en compétition, le tir à l’arc peut se pratiquer en salle comme en plein air, aussi bien en ville qu’à la campagne. Dans tous les cas, la sécurité est essentielle. En soi, la pratique du tir à l’arc n’est pas dangereuse, surtout si elle est effectuée dans le respect des règles établies.

Quoi qu’il en soit, l’archer étant destiné à tenir l’arc au niveau des épaules avec les bras, certains soucis de santé peuvent se présenter au niveau des bras et du cou. Crampes et contractures des muscles sont les plus souvent observées. Les hématomes et les bleus peuvent aussi apparaître suite aux frottements et aux chocs de la corde de l’arc. Cependant, avec les différents accessoires de protection et de sécurité actuellement disponibles sur le marché, il n’y a pratiquement pas de risque à pratiquer le tir à l’arc.

Combien coûte l’équipement ?

Que vous souhaitiez vous initier au tir à l’arc ou améliorer votre niveau, il reste essentiel de bien s’équiper. L’arc étant un objet de grande précision, le prix varie en fonction du type d’arc, de sa taille et de son modèle. Si les modèles pour enfants s’acquièrent à partir d’une dizaine d’euro, les modèles haut de gamme pour la chasse ou pour la compétition peuvent atteindre dans les 1500 €, voire plus. Pour un modèle de qualité pas cher, les boutiques spécialisées en archerie en ligne vous offrent un grand choix, comptez 80€ pour un arc débutant recurve, dans un second niveau le premier prix pour un bon arc a poulie de compétition coute dans les 600€.

L’équipement de l’archer comporte de nombreuses pièces : Plastron, protège bras, palette, décocheur, carquois, sac à dos etc… on peut définir une enveloppe globale au alentour des 150€, retrouvez tous ces produits sur la boutique spécialisée en tir à l’Arc Hattila.

Liste de quelques gros clubs et nom de champions français

Quelques champions français du tir à l’arc :

  • Sébastien Flute, champion olympique en 1992 à Barcelone
  • Sophie Dodémont, Virginie Arnold et Bérengère Schuh, l’équipe féminine médaillée de bronze en 2008 à Pékin
  • Jean-Charles Valladont, vice-champion olympique en 2016 à Rio
  • Fabrice Meunier, médaillé d’argent aux Jeux Paralympiques de Pékin en 2008
  • Mélanie Gaubil, médaillée d’argent aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing en 2014

Quelques clubs de tir à l’arc de renom :

  • Le club de tir à l’arc de Domloup
  • Le club des Archers Riomois
  • Le Club de Chaville tir à l’arc
  • Le club des Archers du Phénix
  • L’Athletic club de Boulogne-Billancourt
Total
0
Shares
Related Posts
Programme Paralympiques 4 septembre
Read More

Jeux Paralympiques – Le programme du 4 septembre

Les Jeux Paralympiques se clôturent ce dimanche… Et la délégation française compte bien faire mieux que les 52 médailles obtenues à Pékin, en 2008 (51 actuellement). Ce samedi, plusieurs athlètes français peuvent monter sur le podium. Découvrez le programme de ce samedi 4 septembre :