Cyclisme – Wout Van Aert frustre Benjamin Thomas

Wout Van Aert remporte la 5e étape du Dauphiné au sprint. Les échappées ont été reprises à 200 m de la ligne. Frustrant !
Wout Van Aert

Wout Van Aert remporte la 5e étape du Dauphiné au sprint. Les échappées ont été reprises à 200 m de la ligne. Frustrant !

Crédit : DR

Sur le fil ! Wout Van Aert remporte la 5e étape du Dauphiné Libéré, devant Jordi Meeus. C’est déjà la 2e victoire du Belge sur ce Dauphiné. Son 5e top 10 en 5 étapes. Des chiffres à donner le vertige. Comme cette étape qui nous a livré un nouveau dénouement de folie. Car l’échappée a bien failli damner le pion au peloton.

Quatre hommes ont ouvert la route. Benjamin Thomas, Fabien Doubey, Jan Bakelants et Sébastien Schonberger. Une échappée qui a encore donné beaucoup de fil à retordre au peloton. Pourtant, à 70 kilomètres de l’arrivée, l’écart n’était que de 1’15 en faveur des fuyards. Mais le peloton, qui ne semble pas avoir tiré les leçons de la 2e étape et de la surprise Alexis Vuillermoz, a laissé cet écart remonter à 2′ à 30 kilomètres du but. Avec de solides garçons comme Benjamin Thomas, champion de France du chrono en 2021 et en grande forme cette saison, c’était jouer avec le jeu. A 2,9 kilomètres de l’arrivée, l’écart était de 22 secondes et l’état d’esprit changeait à tous les étages, avec l’espoir qui grandit devant, en même temps que la nervosité dans le peloton.

Malheureusement, les hommes devant se sont regardés et Van Aert a remonté Benjamin Thomas dans les 200 derniers mètres.

Groenewegen out

C’était sa dernière chance de gagner une étape dans ce Dauphiné, mais les jambes n’ont pas répondu dans le final, dans le dernier talus à 15 kilomètres de l’arrivée. Dylan Groenewegen, qui avait fait rouler son équipe tout au long de la journée, a explosé à l’arrière du peloton. Le sprinter Néerlandais a traversé ce Dauphiné comme un fantôme en ayant eu aucune occasion de disputer la victoire. De quoi l’inquiéter avant le Tour de France où les occasions de briller seront rares pour les purs sprinters comme lui. Sa non capacité à passer les bosses devient un vrai problème dans ce cyclisme moderne où les organisateurs aiment beaucoup troubler l’ordre établi d’un sprint massif.

Total
12
Shares
Related Posts