Cyclisme – UAE Emirates : Une dream-team pour Pogacar ?

Les dirigeants de UAE Emirates ont lancé un recrutement 5 étoiles : Almeida, Ackermann, Soler. Pogacar aura t’il la meilleure équipe du monde?
Pogacar à la tête d'une armada : La UAE trop forte pour ses adversaires?
Pogacar à la tête d’une armada : La UAE trop forte pour ses adversaires?

Sans doute le meilleur coureur du monde actuellement, Tadej Pogacar pourrait bien être le patron de la meilleure équipe du monde la saison prochaine. En effet, les dirigeants de la UAE Emirates ont lancé un recrutement 5 étoiles : Joao Almeida, Pascal Ackermann, Marc Soler… De quoi sérieusement concurrencer les deux grandes équipes du peloton, Ineos Grenadiers et Jumbo-Visma.


Tadej Pogacar est apparu comme quasi-imbattable cette année. Ultra-dominant sur le Tour de France, le Slovène a toutefois grandement bénéficié du travail d’autres équipes lors des étapes de montagne. Et pour cause, car il était souvent seul lors des arrivées au sommet. Rafal Majka et Davide Formolo, ses deux équipiers censés l’accompagner, n’ont pas su être au niveau attendu. Alors, pour remédier à ce problème, et se construire une équipe solide pour la saison 2022, les dirigeants de l’équipe émiratie ont décidé de mettre la main à la poche, et de recruter du lourd. Du très lourd.


UAE Emirates – Almeida veut être leader, un poste compliqué auprès de Pogacar ?


Alors que du côté des départs, il ne faut pas négliger celui d’Alexander Kristoff vers Intermarché Wanty-Gobert et de Sven Erik Bystrom qui suit le Norvégien, il faut surtout se pencher sur les arrivées. Pogacar manquait de soutien en montagne ? La saison prochaine, il pourrait être accompagné de 3 équipiers plus que solides ces dernières années. Le Portugais Joao Almeida débarque de la Deceuninck Quick-Step, tandis que Marc Soler arrive de chez Movistar et George Bennett de la Jumbo-Visma. 


Au service de la pépite Remco Evenepoel sur le dernier Giro, Joao Almeida n’avait pas apprécié ce rôle d’équipier, préférant jouer sa carte dès qu’il en avait l’occasion. Acceptera-t-il d’occuper cette place sur le Tour ? A moins qu’il soit de nouveau envoyé en Italie, là où il collectionne pour l’heure ses meilleures résultats (4e du Giro 2020, 6e en 2021) ? La question se pose également pour Marc Soler. Pas assez fort pour être le leader unique chez Movistar, il a plusieurs fois montré son mécontentement à l’idée d’être un équipier de luxe pour ses leaders. Le vainqueur de Paris-Nice en 2018 est un solide renfort pour Tadej Pogacar en montagne, tant sa régularité n’est plus à prouver. Mais jouera-t-il ce rôle à 100 % ? Rien n’est définitif.

George Bennett est lui plus habitué à occuper le rôle d’équipier modèle. Chez Jumbo-Visma, le voilà depuis plus de deux ans aux ordres de Primoz Roglic. Sera-t-il promu leader sur un Tour d’Italie ? Même s’il a déjà fini à 4 reprises dans les 12 premiers d’un Grand Tour, il n’a jamais fait mieux que 8e… Pas sûr que le Néo-Zélandais soit la meilleure carte. Joao Almeida pourrait bien être le leader d’UAE sur le prochain Giro. Felix Gross et Finn Fisher-Black, deux jeunes promesses du cyclisme mondial, rejoignent également UAE. Ils renforceront le pôle jeune de l’équipe, déjà bien fourni avec Juan Ayuso, présenté comme le futur très grand du cyclisme mondial, et qui a rejoint début août l’effectif professionnel, à seulement 18 ans. 

Ackermann et Hodeg, renforts pour le sprint


Sur les sprints, où seul Gaviria résistait ces derniers mois (sans toutefois être au niveau des Ewan, Merlier…), les arrivées de Alvaro José Hodeg (Deceuninck) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) renforcent un domaine qui apportera à coup sûr de nombreuses victoires la saison prochaine. En effet, même si l’Allemand n’est pas dans la plus grande forme de sa carrière, il a déjà remporté 2 étapes sur le Tour d’Italie et 2 sur le Tour d’Espagne. Sera-t-il sur le Tour l’été prochain ? Peu probable, tant Tadej Pogacar monopolise tous les espoirs d’un triplé. Hodeg n’a lui pas encore passé le cap de la promesse, mais Deceuninck se trompe rarement dans ses recrutements. Il faut sans doute au Colombien l’équipe qui le fera exploser, tant son talent paraît grand. Avec le départ de Kristoff, le besoin de sprinters de talent se faisait ressentir. 


UAE Emirates – Une équipe forte et pleine de promesses 


Avec ce recrutement, et les coureurs déjà présents, UAE Emirates compte bien se positionner en place forte du cyclisme mondial. Les Emirats arabes unis sont visiblement décidés à tout mettre en place pour devenir l’une, si ce n’est la, des meilleures équipes au monde. En montagne, il possède aujourd’hui sans doute ce qui ce fait de mieux au monde en la personne de Tadej Pogacar. Ce dernier est aussi très performant dans les Ardennes (vainqueur de Liège-Bastogne-Liège cette année) et sur les chronos (victoire à Laval devant Stefan Küng). Mais le double vainqueur du Tour de France ne sera pas seul. Avec Davide Formolo, Brandon McNulty, Rafal Majka, Juan Ayuso, Joao Almeida, Marc Soler ou encore George Bennett, le Slovène devrait être bien entouré sur les routes montagneuses de la Grande Boucle l’été prochain.

Tous ces coureurs ne seront pas présents, mais un simple échantillon devrait permettre de convaincre tous les observateurs. De plus, l’équipe possède de nombreux coureurs d’expérience capables de l’accompagner sur ses routes piégeuses. Rui Costa, ancien champion du monde ou Vegard Stake Laengen étaient présents il y a quelques semaines pour protéger leur leader du vent et des chutes. Tout comme Marc Hirschi, qui malgré son jeune âge, connaît déjà les rouages du métier. Le Suisse est également capable de jouer sa carte personnelle, comme l’an passé chez DSM. 


Quand on voit la facilité avec laquelle Tadej Pogacar a remporté ce Tour de France, en particulier lors de l’étape du Grand Bornand, on vient même à douter du besoin d’équipiers très solides autour de lui. Ne vaut-il mieux pas un seul leader unique, et des hommes de devoir autour de lui ? La formation UAE Emirates a-t-elle en tête de remporter les 3 grands tours l’année prochaine ? Son effectif pourrait en tout cas le lui permettre. A seulement 22 ans, Tadej Pogacar représente le présent et le futur du cyclisme mondial. Avec Ayuso (18 ans), McNulty (23 ans), Almeida (23 ans) ou encore Fisher-Black (19 ans), les prochaines années chez UAE risquent d’être toutes aussi belles. Mais une équipe composée de plusieurs co-leaders réussira-t-elle face aux concurrents, souvent constitués d’un leader fort ?


UAE EMIRATES – Une concurrence forte mais sans renforts 


Il est temps désormais d’étudier la concurrence, et plus particulièrement Ineos et Jumbo-Visma. Ces deux formations règnent depuis plusieurs années sur le peloton. Issu de la Sky, Ineos possède en son rang de nombreux grands coureurs, équipiers la plupart du temps mais aussi capable de jouer pleinement leur chance quand on les y autorise. Ils savent toutefois rentrer dans le rang en cas d’objectif clair de leur directeur sportif. Un domaine sans doute perfectible chez UAE, avec le talentueux mais incontrôlable Almeida, peu enclin à respecter les règles il y a quelques mois en Italie…

De son côté, Jumbo tient en Primoz Roglic son leader unique dès lors qu’il est engagé dans une course. Avec comme équipiers Jonas Vingegaard (2e du Tour 2021), Sepp Kuss, Steven Kruijswijk ou encore Wout Van Aert, le Slovène se sait parfaitement entouré. Mais le bât baisse quand on parle de recrutement. En effet, ces deux équipes n’ont pour l’heure officialisé aucun recrutement important, à contrario d’UAE. 


Pour l’heure, il est difficile de juger si UAE sera la meilleure équipe du peloton la saison prochaine. Mais à la vue du recrutement proposé, il apparaît clairement que l’équipe émiratie veut entourer de la meilleure des manières son prodige slovène Tadej Pogacar, tout en s’offrant d’autres cartes lorsque son leader est absent. Il s’agit en tout cas d’un recrutement plus qu’intéressant. On attend désormais de voir ce que tous ces coureurs donneront ensemble la saison prochaine. Abondance de biens ne nuit pas, mais attention toutefois à ne pas se marcher dessus, au risque de tout perdre.

Total
1
Shares
Related Posts