Cyclisme – Mark Padun – “Je ne suis pas un tricheur”

L’Ukrainien Mark Padun est revenu sur son parcours pour le journal l’Equipe. Il est arrivé cet hiver au sein de la EF-Easy Post.
Mark Padun

L’Ukrainien Mark Padun est revenu sur son parcours pour le journal l’Equipe. Il est arrivé cet hiver au sein de la EF-Easy Post.

Crédit : DR

Il avait suscité, si ce n’est de la suspicion, au moins de l’étonnement au mois de juin dernier. Alors coureur de la Bahreïn, l’Ukrainien avait survolé deux étapes du Dauphiné Libéré. Ses deux plus grandes victoires chez les professionnelles. Les critiques se sont alors abattues sur Mark Padun, accusé de dopage. Il est vrai que ses victoires interrogent. Jamais il n’avait évolué à ce niveau ! Cependant, il avait déjà montré des capacités, avec une 5e place aux mondiaux Espoirs en 2018. Année de sa première victoire professionnelle, lors de la 5e étape du Tour des Alpes. Bon grimpeur, il s’est confié ce matin au journal l’Equipe.

Certaines personnes ont écrit des choses sans fondement“, regrette l’Ukrainien ! On apprend que chez les jeunes, il s’est offert des succès de prestige devant de très bons coureurs. II gagne une étape du Tour du Frioul en 2015, devant Fausto Masnada et Giulio Ciccone. Mais aussi une étape du Tour de Val d’Aoste 2016… devant Enric Mas, Sergio Higuita et Aleksandr Vlasov.

Mark Padun est revenu sur sa non participation au Tour de France, dans la foulée de son excellent Dauphiné !

“Le management de l’équipe était content de mes résultats. Je suis parti seul en altitude au San Pellegrino. J’ai reçu des emails qui disaient que j’étais dans le premier groupe de sélection pour le Tour (…) On m’a appelé pour me dire désolé on a décidé de prendre un autre coureur. On ne m’a jamais expliqué pourquoi”

Mark Padun

Reste à savoir ce dont sera capable l’Ukrainien sous ses nouvelles couleurs.

Total
5
Shares
Related Posts