Cyclisme – Le week-end en jaune pour Annemiek Van Vleuten

Au lendemain de son premier succès sur le Tour femmes, Annemiek Van Vleuten a récidivé sur les pentes de la Super Planche des Belles filles.
Annemiek Van Vleuten

Au lendemain de son premier succès sur le Tour femmes, Annemiek Van Vleuten a récidivé sur les pentes de la Super Planche des Belles filles.

Crédit : DR

Le panache de Demi Vollering

La Néerlandaise a tenu longtemps la roue de sa compatriote Van Vleuten hier, avant de craquer et de concéder plus de 4 minutes. Mais Demi Vollering n’a pas rendu les armes. La leader de la SD Worx, maillot à pois de ce Tour de France a d’abord fait rouler son équipe sur un incident mécanique d’Annemiek Van Vleuten. La leader au général rejetée à 30 secondes du peloton principal a cependant fait un retour assez facile, dès les premiers mètres du ballon d’Alsace, la seconde difficulté du jour, mais le premier gros morceau de cette ultime étape du Tour Féminin. Mais la guérilla n’a pas cessé !

Demi Vollering a profité des pentes exigeantes du col des Vosges pour tester Annemiek Van Vleuten à plusieurs reprises. Mais sans parvenir à la décrocher. Malgré plusieurs attaques sèches. Elle n’a pas renoncé à renverser le Tour, mais ne parvient pas à s’isoler, alors qu’un groupe navigue devant, avec entre autres, Mavi Garcia, 9e du classement général. L’Espagnole profite d’ailleurs d’un moment de temporisation derrière, dans le groupe maillot jaune, pour repasser virtuellement devant Evita Muzic. La championne d’Espagne fait alors, à 20 kilomètres de l’arrivée, une très belle opération.

La Super Planche des Belles Filles juge de paix final de ce Tour de France Femmes

Mais la Trek-Segafredo et la Canyon-Sram d’Elisa Longo Borghini et Katarzyna Nieuwadoma ont roulé pour réduire l’écart et l’entente devant est plus que précaire, alors que la Super Planche se profile à l’horizon. Juge de paix de ce Tour femmes 2022, cette ascension était attendue et crainte de toutes les protagonistes de l’épreuve. La FDJ-Suez Futuroscope est venu prêter main forte aux équipes qui roulaient en tête de peloton ! Et dès les premières pentes de cette ultime difficulté, Cécilie Uttrup Ludwig durcit le rythme et prend le relais de l’équipe française ! Et le relais est pris par Elisa Longo Borghini. La bataille pour le podium fait rage.

Annemiek Van Vleuten la voulait

Attaquée, harcelée sur un terrain qu’elle n’affectionnait guerre et victime de soucis mécanique, Annemiek Van Vleuten a voulu remettre les points sur les “i” dès le pied de la montée. Son attaque a été fatale a tout le monde, sauf sa dauphine Demi Vollering, qui est resté pendant de nombreux mètres à une vingtaine de mètres de la leader au classement général ! Mais la 2e a du rapidement rendre les armes. Sans être aussi impressionnante qu’hier, Annemiek Van Vleuten fait l’écart, alors que Cecilie Uttrup Ludwig rend les armes à 3 kilomètres du sommet.

Annemiek Van Vleuten remporte un succès de prestige et remporte ce Tour de France femmes. Devant Demi Vollering qui a réalisé un très gros dernier kilomètre et qui terminera dauphine derrière sa compatriote. Katarzyna Niewadoma s’offre une place sur le podium. Juste devant Juliette Labous, 5e de l’étape mais qui sera 4e du classement général ! La Française signe un excellent tour de France et s’inscrit parmi les meilleures coureuses au général au monde. Et sera accompagnée par Evita Muzic qui est 8e du général. Les deux Françaises, nées en 1998, prennent date pour l’avenir !

Total
0
Shares
Related Posts
Paris Games Week
Read More

La Paris Games Week fête ses 10 ans : tous invités !

Du 30 novembre au 3 décembre prochain, le parc des expositions de la Porte de Versailles accueillera la dixième édition de la Paris Games Week, le désormais célèbre salon annuel du jeu vidéo. Et pour cette édition anniversaire symbolique, le salon se veut désormais tourné vers tous, loin de l’habituel cliché de l’entre-soi geek des gamers.