Vincent Parisi

Jujitsu, sports de combat : #BeIN Sports #Ancien RTL 9 #Champion du Monde jujitsu 2012 #Champion d'Europe jujitsu 2002, 2004, 2008, 2012

Pendant cette édition 2018 de la Coupe du Monde en Russie, Sans Filtre fait intervenir des acteurs du sport pour vous donner leurs coups de cœurs à chaque journée de la compétition. C’est au tour de Vincent Parisi, le spécialiste des sports de combat et animateur chez BeIN Sports, de nous parler de ces premiers matchs du mondial dont l’intégralité de la compétition est à suivre sur BeIN Sports

L’ÉQUIPE

Le Sénégal, un vrai coup de cœur car je me rappelle encore de cette épopée en 2002 jusqu’en 1/4 de finale où ils nous avaient tous fait rêver. Et là, on les a vu avec une superbe mentalité, ce sont de vrais athlètes, il y a de l’intensité, de l’engagement, ils donnent vraiment tout pour le maillot.

Je pense que comme beaucoup de personnes vivant en France, nous avons tous envie de voir un pays Africain aller loin dans la compétition. Certains joueurs jouent ou ont joué en Ligue 1, on les connaît un peu plus que les équipes des autres continents.

Et la ferveur qu’il y a autour de ces équipes est exceptionnelle, c’est magique et j’aimerais vraiment que le Sénégal continue sur sa lancée du premier match et sorte des poules.

LES TEMPS FORTS DE SENEGAL-POLOGNE

LE JOUEUR

Cristiano Ronaldo.

Difficile de dire autrement. Trois buts pour le premier match contre le voisin espagnol où il a porté son équipe comme jamais.

Je me rappelle de sa première coupe du monde en 2006 et surtout de son premier Euro en 2004 où il se battait sur tous ballons. Figo jouait encore mais on remarquait vraiment Cristiano et on se disait déjà qu’il serait au-dessus du lot. Encore une fois c’est un joueur intelligent qui a su travailler énormément pour faire fructifier son talent.

Il peut être le grand monsieur de cette Coupe du Monde alors que beaucoup prédisait son déclin en début de saison.

LE FAIT MARQUANT

Thierry Henry sur un banc de touche.

J’ai toujours aimé ce joueur, sa rigueur et sa discipline tout au long de sa carrière. Il s’infligeait beaucoup de travail et on a tous vu le résultat. Je pense que chez les footballeurs avec beaucoup de talents c’est peut-être plus rare de voir cet état d’esprit même si on le voit chez Cristiano actuellement. Donc le voir sur un banc de touche me fait plaisir, je me dis qu’il va pouvoir transmettre cela à l’équipe de Belgique, qui est pétrit de talent justement.

Avec un rôle de coach assistant depuis quelques mois, il peut être plus proche des joueurs et je suis sûr que le courant ne peut que bien passer et son apport ne sera que bénéfique.

Bonne chance à lui et à nos amis Belges !

VINCENT