Rugby – Les notes des Bleus après France-Italie (36-5)

Face à la Squadra Azzura, le XV de France nous a offert une prestation crescendo. Après un premier acte timoré, ponctué d’un seul essai à une passe avec la puissance de Jonathan Danty, les tricolores ont débloqué la situation dans la seconde période. Plus d’envie, moins de complexes et plus de vitesse, le cocktail qui a permis à cette bleusaille inédite et inexpérimentée à ce niveau de passer près de quarante points au final aux Transalpins. Un succès 36-5 avec cinq essais, de très belles révélations et le retour d’hommes clés qui pourront porter le groupe vers un match d’une toute autre ampleur le week-end prochain. En effet, ce sera la finale de cette Autumn Nations Cup, face à l’Angleterre, à Twickenham. Pour en revenir à ce soir, on se doute que, là-haut, un certain « Domi » a du apprécier. Voici les notes des Bleus après ce France-Italie :

Rodrigue Neti (5/10) : Le toulousain a vécu une première contrastée, car pas mal minée par des fautes en mêlée fermée, deux fois pénalisé en première période. En revanche, il a été mobile et précieux en défense dans ses 22 mètres, où il est à l’origine d’un ballon récupéré. On l’a vu plus plaqueur au retour des vestiaires.

Peato Mauvaka (4,5/10) : Il s’est enfermé, seul, après une percée dans l’axe à la sortie d’un maul (7e). Des ballons portés qu’il a par contre bien orchestrés, tout comme sa défense, plutôt solide et propre. Un lancer mal négocié en fin de premier acte. Ce fut un peu moins le cas après la 40e, avant sa sortie, où il s’est fait arracher un ballon sur maul.

Dorian Aldegheri (4,5/10) : Très souvent présent au contest ou au soutien au sol, il fut pénalisé une fois en mêlée fermée. Sa défense a beaucoup servi dans son camp. On l’a moins vu ballon en main.

Killian Geraci (5,5/10) : Très belle attitude du Lyonnais en défense, avec des plaquages comme s’il en pleuvait. Il a aussi tenu le ballon par moments. Parfois, il a relâché ses gestes et a laissé passer quelques adversaires. Légèrement moins en vue après la pause, il n’a pas stoppé les efforts, et c’est notamment lui qui chipe un lancer adverse quelques secondes avant l’essai de Villière.  

Les notes du XV de France : Pesenti impressionnant, Dulin magistral

Baptiste Pesenti (7/10) : Gros plaqueur, énorme activité défensive et une belle agressivité dont il a presque tout le temps pu faire preuve. Un des avants les plus servis en attaque, il a d’ailleurs avancé ballon en main et surtout tenu presque toute la rencontre ! Une première prestation très sérieuse et qui promet pour la suite, bravo au palois.

Cameron Woki (6/10) : Solide dans les airs avec des récupérations très propres sur les lancers tricolores, mais aussi avec un contre. Il est servi sur un décalage sur la droite, où il progresse et fait avancer les siens. Sur l’ultime essai, il a joliment servi après contact Couilloud, avant la passe pour Macalou. Le bordelais fut pénalisé deux fois sur des lancers adverses, ce qui ternit très finement sa prestation.

Sekou Macalou (5,5/10) : Un premier acte contrasté, avec d’entrée un superbe contest (5e) dès sa première tentative au sol. Le joueur du Stade Français a en revanche échappé un ballon intéressant grand côté (22e) ou sa course aurait pu faire la différence. Un peu après, il a été pénalisé deux fois sur la même action, dans son camp. Il s’est remis dans le droit chemin dès le retour des vestiaires, avec un très bon grattage (45e). A chaque début d’accélération, il a malheureusement perdu le contrôle du ballon. Au soutien, il inscrit l’essai final (81e).  

Anthony Jelonch (6,5/10) : Sollicité dans les airs sur les renvois en début de rencontre, le castrais fut solide, comme en défense, où son abattage fut remarquable. Bien sur, une telle activité n’empêche pas les fautes, comme lorsqu’il ne se sort pas d’une zone de plaquage (16e), mais cela lui permet aussi de gratter un excellent ballon (32e).  

Baptiste Serin (5/10) : Le toulonnais a plutôt bien commandé les mouvements, même s’il a régulièrement temporisé alors qu’il aurait pu accélérer le jeu, et aurait pu aussi jouer un peu plus vers l’extérieur et ses arrières. En deuxième période, ses passes furent plus approximatives. Et il n’a pas toujours bien utilisé ses coups de pied dans la boîte. Son essai, au soutien des gros (60e) sur le ballon porté, vient apaiser la note.  

Matthieu Jalibert (5/10) : Quelques jeux au pied beaucoup trop neutres par instants, en dépit d’une copie face aux perches plutôt propre. Solide en défense, ne se dérobant pas au plaquage, il a crée des mouvements intéressants par ses appuis, ses crochets, et un off-load pour Woki par exemple.

Gabin Villière (6/10) : Une première à retenir en termes d’intensité et d’agressivité, mais il a touché trop peu de ballons d’attaque et fut peu sollicité défensivement. Sa mobilité lui a malgré tout permis d’être très régulièrement au soutien. C’est d’ailleurs ainsi qu’il est servi, lancé par Serin en sortie de touche. Sa vitesse lui permet d’inscrire un très joli essai, à la Dominici.  

Jonathan Danty (6/10) : De nombreux plaquages sur ses vis-à-vis, dont certains beaucoup plus incisifs en fin de premier acte. Il a tenté de déchirer le rideau transalpin sans trop de réussite. En fait, il n’a pas eu besoin de le déchirer, mais juste de l’enfoncer sur son superbe essai (35e), tout en puissance. Peu ou pas concerné sur les autres essais, il a retrouvé les ballons en fin de match.

Jean-Pascal Barraque (4,5/10) : L’auvergnat a cafouillé un ballon d’attaque intéressant (18e), une de ses rares prises de balle offensives, même s’il n’est pas pour rien sur l’action du coup de pied pour lui même de Dulin, où il a crée des espaces côté ouvert. Il a malheureusement peu à peu disparu après la mi-temps. Sonné, il est sorti à douze minutes du terme.   

Teddy Thomas (5,5/10) : Trop tendre défensivement bien que plus sollicité que d’habitude. En première période, le racingman fut bien trop neutre en attaque, lâchant presque toujours la possession pour des coups de pied mal dosés. Plus tard, son action d’essai à la 59e aurait pu être fructueuse, mais il fut coupé dans son élan. Au soutien sur la percée parfaite de Dulin pour aplatir en terre promise (64e). 

Brice Dulin (7,5/10) : Impérial sur les duels aériens et les réceptions, il a fait prevue d’une grande qualité de relance depuis son camp. Le rochelais a très bien distillé ses jeux au pied. C’est un retour tellement réussi, avec une relance magnifique offrant à Thomas le quatrième essai, où l’ancien agenais a traversé plus de la moitié du terrain, parti de ses 22 après… un coup de pied parfaitement capté.    

Mathéo RONDEAU