Voici nos Quick Questions, un méli-mélo de questions décalées pour mieux connaître vos athlètes préférés.

Alors que l’Équipe de France s’apprête à jouer la demi-finale de son Euro contre la Serbie, la star des Bleus Earvin Ngapeth s’est prêté à notre QQ. (Crédit photo : FIVB & FFVB)

Ton premier souvenir de volley ?

Le titre de champion de France de Poitiers quand j’avais seulement 10 ans et que mon père entraînait l’équipe.

Le métier que tu voulais faire quand tu étais petit ?

Footballeur !

Ton premier trophée en volley ?

Champion de France en benjamin.

Enfant turbulent ou calme ?

Turbulent… la turbulence… haha.

Ton plus gros raté en volley ?

Sur une action je n’ai pas de souvenir, mais ma plus grosse déception reste les jeux de Rio.

Ta première ou ta plus grosse bêtise enfant ?

Avec mon petit frère, nos parents n’étaient pas très attentifs. On est parti très loin de la maison, ils sont venus nous chercher. On était petits, genre 8 ans… C’était la 1ere grosse sanction qu’on ait prise, je m’en souviens encore du coup.

Ton plus beau souvenir en EDF ?

La ligue mondiale 2015 et l’Euro.

Chanson du moment ?

Thaïlande, de Dosseh et Bramsito.

Ton volleyeur préféré et ton sportif préféré ?

En volleyeur Frantz Granvorka et en sportif Magic Johnson.

Ta chanson détestée du moment ? ou l’artiste que tu ne peux plus écouter ?

Tout ce qui est techno, house, je ne peux pas.

Le meilleur volleyeur aujourd’hui au monde ?

Bruno Rezende.

Ton plat préféré ?

Poulet braisé, banane plantain attiéké.

Les points forts de l’équipe de France?

Le groupe.

Ta boisson préférée ?

Pas alcoolisé, le Coca. Alcoolisé, le Jack Coca.

Les points faibles de l’équipe de France ?

Le mental et la concentration.

Ton lieu de vacances favori ?

Poitiers, la maison. J’y suis tellement peu que quand j’y suis je suis bien.

L’adversaire le plus coriace pour la France à cet Euro ?

La Russie et la Pologne.

Ton hobby favori en dehors du volley ?

Le Rap.

Les chances de la France pour gagner l’euro ?

1 %, parce qu’on est parti beaucoup de fois favoris, et pourtant depuis 3 ans on ne passe pas les poules. L’objectif c’est donc de passer le 1er tour, on veut plus partir en mode favori on se met la pression.

(interview réalisée avant le début de l’Euro).

Ta célébration si vous gagnez ?

Si on est à Bercy et qu’on gagne l’euro ? Je ne peux pas te dire, mais je pense que je vais tomber, et pas dormir pendant …entre 1 et 7 jours !