Foot – Que retenir de la pré-saison du PSG au Japon ?

Le PSG vient de clôturer sa tournée au Japon (3 matchs et 3 victoires). Voici ce qu’il faut retenir de la pré-saison parisienne :
Que retenir de la pré-saison du PSG au Japon ?
Que retenir de la pré-saison du PSG au Japon ?

Le PSG a clôturé sa tournée de pré-saison au Japon, ce lundi. Alors, à 11 jours de la reprise du championnat, que faut-il retenir de ces 3 matchs face aux clubs japonais ?

Le nouveau PSG en 3-4-3

Christophe Galtier avait laissé sous-entendre, lors de sa présentation, que le PSG jouerait dans un système à 3 derrière, la saison prochaine. Et c’est effectivement ce qu’on a vu lors de cette tournée japonaise. Ce dispositif a permis à Hakimi, Nuno Mendes et Juan Bernat de jouer plus haut et de s’illustrer offensivement, que ce soit dans le but ou dans la passe.

Alors, le PSG a encore des progrès à faire défensivement. En ayant concédé 3 buts en 3 matchs face à des adversaires modestes, il y a évidemment des axes d’améliorations. Les défenseurs parisiens ont joué quasiment toute leur carrière dans un système à 4, et il est logique de ne pas encore voir les automatismes… D’autant plus quand les changements de joueurs coulent à flot.

Dans tous les cas, 3 victoires en 3 matchs, ainsi que 11 buts inscrits : le bilan reste positif.

Neymar revient en force

Le Brésilien avait bien terminé la saison précédente, et tout nous amène à penser qu’il commencera bien celle qui arrive. Arrivé très affûté à la reprise de l’entraînement, on a vu un Neymar effectivement en forme, virevoltant, ce lundi, face à Gamba Osaka. Des passements de jambes, des crochets, des feintes… Le Neymar dribbleur qu’on aime voir est de retour, certes, face à des adversaires d’un tout autre niveau, mais quand même ! Impliqué sur 3 buts (sur les 6 de son équipe) : le maestro brésilien de 30 ans n’est pas fini.

Il avait lui-même annoncé un retour fracassant pour 2022/23 : « Cette saison, tous les tirs vont rentrer, les coups francs, les têtes… Je me sens bien. Je suis confiant, je me suis beaucoup entraîné pendant mes vacances » et on peut le croire. Pour atteindre ses objectifs, le PSG aura besoin d’un grand Neymar.

Malheureusement trop souvent vu comme un « problème » par les supporters, Galtier le voit certainement comme une solution, lui qui est un vraie leader technique, capable de jouer sur l’aile comme dans l’axe dans un 3-5-2.

Du côté de Lionel Messi, avec 2 buts et 1 passe décisive, l’Argentin semble être revenu aussi avec de belles ambitions pour cette nouvelle saison.

Vitinha prend ses marques

Le Portugais, arrivé le 30 juin dernier, a pris ses marques aux côtés de Marco Verratti, face à Osaka. Titularisé pour le premier match aux côtés de Gueye, il n’avait pas été tellement convaincant, avec trop de latéralité dans son jeu. Mais ce lundi, Vitinha a joué vers l’avant, à l’image de sa superbe passe décisive pour Nuno Mendes sur le 3e but.

Il y a de fortes chances pour que le milieu à 2 du PSG soit Vitinha-Verratti cette saison, et cette association sera très attendue. Pour l’heure, ça à l’air pas mal.

Zaïre-Emery : la révélation du groupe

Le titi parisien a été étincelant dans cette tournée au Japon, notamment dans le 2e match du PSG face à Urawa Reds (3-0). Le jeune joueur de seulement 16 ans a choqué tous les spectateurs de par son sang-froid et la maturité de son jeu.

Pendant les 70 minutes qu’il a joué, il ne s’est pas caché et a toujours été juste et propre avec le cuir… Avec une volonté farouche de gagner des mètres et ne pas jouer vers l’arrière. Sous pression et dans les petits espaces, il a montré une faculté à faire le geste juste : un dribble, une passe. Il a également montré de belles qualités défensives, en récupérant de nombreux ballons.

Comme l’a dit son entraîneur à l’issue du match face à Urawa : « Warren est surprenant de maturité et de clairvoyance. »

Alors, Zaïre-Emery sera-t-il la révolution de la saison prochaine ? En tout cas, Galtier a affiché son envie d’intégrer des jeunes. Et dans un milieu de terrain aux joueurs très décevants et incertains (Wijnaldum, Paredes, Gueye…), il y a clairement une place, même de premier ou deuxième remplaçant, à aller chercher.

Donnarumma inquiète

Alors que Navas a gardé sa cage inviolée pendant les 60 minutes qu’il a joué lors de la tournée (comme Sergio Rico), le portier italien a quant à lui concédé les 3 buts de la tournée parisienne.

Donnarumma a fait une erreur de main sur le premier but d’Osaka. Quand l’Italien semble partir avec le statut de gardien n°1, on se demande si Galtier fait le bon choix ? L’entraîneur parisien avait dit que le titulaire pouvait passer remplaçant s’il n’était pas bon. On verra dans quelle forme il sera dans ce début de saison.

Sarabia et Kalimuendo en tant que supersub

Bien que les 2 ne soient pas promis à une place dans le 11 parisien, Pablo Sarabia et Arnaud Kalimuendo ont gagné des points dans cette tournée. Quand leur avenir dans la capitale était incertain, les 2 ont même certainement redistribué les cartes. Alors que le PSG cherchait à se renforcer sur la pointe de l’attaque (avec Ekitike, et Scamacca auparavant), Galtier avait peut-être le remplaçant de Kylian Mbappé sous les yeux depuis son arrivée : Kalimuendo. Lui qui n’a été titularisé dans aucun des 3 matchs a pourtant inscrit 2 buts.

Pablo Sarabia pourrait également retrouver son rôle de supersub qu’il avait sous Thomas Tuchel. Double-buteur dans cette tournée comme Kalimuendo, il également marqué des points.

Mauro Icardi : le grand perdant de la tournée

Alors que son avenir à Paris n’est pas assuré, c’était pour lui le moment de s’illustrer. Et l’Argentin a été le seul joueur offensif parisien à ne pas avoir trouvé le chemin des filets dans cette tournée. Avec Ekitike qui fera bientôt ses débuts avec son nouveau club, l’histoire d’Icardi à Paris semble terminée…

Retrouvez notre article sur les 10 ans de Marco Verratti au PSG ici :

Total
2
Shares
Related Posts