FOOT – OL OM arrêté : Retour sur les incidents

Dimanche soir, le choc OL-OM devait clôturer la 14ème journée. Des incidents ont interrompu puis définitivement arrêté le match. Retour sur les faits.
Dimanche soir, le choc olympien OL-OM devait clôturer la 14ème journée. Des incidents ont interrompu puis définitivement arrêté le match. Retour sur les faits.
Dimanche soir, le choc olympien OL-OM devait clôturer la 14ème journée. Des incidents ont interrompu puis définitivement arrêté le match. Retour sur les faits.

Dimanche soir, le choc olympien OL-OM devait clôturer la 14ème journée. Des incidents ont interrompu puis définitivement arrêté le match. Retour sur les faits.

Crédit DR

Une rencontre très attendue de part et d’autre, les deux équipes se disputent les places européennes et proposent du beau jeu. Une ambiance survoltée et moins de 3 minutes après le coup d’envoi, le match dérape.

Incidents OL OM – Jets de projectiles et insultes

Dès le début de la rencontre, des jets de projectiles et des insultes émanent d’une partie du public mais cette fois pas de filet pour protéger contrairement au clasico OM-PSG. Placé au poteau de corner, Dimitri Payet ne le tire pas et s’éloigne du bord de terrain, l’arbitre Ruddy Buquet adresse un avertissement aux tribunes. Le speaker lance un appel au calme et les joueurs se replacent après quelques secondes de flottement. Dimitri Payet, le capitaine de Marseille reçoit une bouteille d’eau sur la tête précisément à 3’59. L’auteur de ce geste est très vite repéré et évacué du stade grâce au dispositif de sécurité et aux caméras. Payet est au sol en se tenant la tête, les joueurs des deux équipes vont vers lui. Le match est bien évidemment interrompu, la tension monte et après quelques minutes tout le monde est renvoyé aux vestiaires. Dimitri Payet sort du terrain avec une poche de glace.

Le début d’une longue attente

Un désaccord sur la reprise ou non du match va entraîner la colère notamment des joueurs marseillais et de Dimitri Payet très touchés psychologiquement. Ce ne sont pas les premiers incidents auxquels sont confrontés les joueurs de Jorge Sampaoli. Déjà face à Nice, par exemple où le match a été reporté et Dimitri Payet pris pour cible. Une cellule de crise est organisée. Les autorités pour des questions d’ordre public veulent reprendre le match mais pas l’arbitre Ruddy Buquet et les joueurs.

L’annonce de la reprise indigne l’OM et surtout Alvaro Gonzalez, les Lyonnais retournent sur le terrain pour s’échauffer. Ruddy Buquet se rend dans le vestiaire de Marseille pour constater l’état psychologique. Peu après 22h20, les joueurs locaux retournent au vestiaire. Le match est finalement définitivement arrêté moins de deux heures après le début.

Incidents OL OM – Les réactions

Successivement, le président de l’OL Jean-Michel Aulas et celui de l’OM Pablo Longoria prennent la parole. Puis l’arbitre donne sa version des faits: ” Ma décision sportive a toujours été de ne pas reprendre le match. Il a été évoqué des risques de troubles à l’ordre public, qui ont été pris en considération dans un premier temps. […] Après il y a d’autres considérations à prendre en compte. […] Mais in fine, la décision de ne pas reprendre, c’est moi qui l’ai prise.”

Des incidents, des imbroglios, un match arrêté. Une mauvaise soirée pour le football français. D’autant plus que Dimitri Payet s’est rendu à la médecine du travail ce matin et n’a pas participé à l’entraînement. Le capitaine de l’OM a même porté plainte.

Anissa HOUARI

Total
2
Shares
Related Posts
Vincent Parisi
Read More

VINCENT PARISI : MES COUPS DE CŒUR, 2ÈME JOURNÉE RUSSIE 2018

Pendant cette édition 2018 de la Coupe du Monde en Russie, Sans Filtre fait intervenir des acteurs du sport pour vous donner leurs coups de cœurs à chaque journée de la compétition. Après avoir donné son avis sur la première journée de groupe, le spécialiste des sports de combat et animateur chez BeIN Sports nous parle de la seconde semaine du Mondial.