Foot – Interview de Kylian Mbappé : PSG, Madrid, Giroud, Neymar… Tout ce qu’il faut retenir !

Kylian Mbappé a accordé une longue interview à Jérome Rothen. Elle a été diffusée ce mardi, sur RMC. Retrouvez les meilleurs moments ici :
mbappé prolonger psg

L’émission de Jérome Rothen « Rothen s’enflamme », sur RMC, était très attendue, ce mardi, puisque Kylian Mbappé a accordé une longue interview d’une heure à l’ex-joueur du PSG et de Monaco. Retrouvez les différentes déclarations de l’attaquant de 22 ans ici :

Pénalty raté et affaire Giroud :

Le joueur parisien revient sur « l’affaire Giroud », et la déclaration du buteur milanais autour du fait que ses appels étaient ignorés par Kylian Mbappé : « L’histoire avec Giroud, moi, je l’ai trainé 2 jours. Le soir même, j’avais la rage… Mais après, c’était terminé. Je ne lui en tiens pas rigueur, j’espère qu’il va performer et s’il revient en Equipe de France, je lui ouvrirai la porte, grande ouverte […] C’est simplement une question de profil, je n’ai rien contre lui ! Je ne suis pas en mode : « lui, je ne lui donne pas les ballons », je ne suis pas un con. Olivier, c’est un joueur de surface, qui touche moins de ballons (qu’un Karim Benzema) »

Il a également évoqué l’Euro raté des Bleus… Et son penalty raté face à la Suisse. Le joueur du PSG l’assume et déclare qu’il n’a pas ressenti de « manque de soutien » de la part de ses coéquipiers après cet épisode : « J’ai raté mon penalty. Je voulais juste rentrer, prendre ma douche et oublier au plus vite. Je ne recherchais pas de soutien. J’ai raté et je l’assume. Mais à aucun moment il y a eu de « ils ne sont pas venu me voir ». Non. »

Transfert avorté au Real et prolongation de contrat au PSG :

L’attaquant du PSG ne se cache pas et l’admet : il voulait quitter le PSG, cet été : « J’ai demandé à partir fin-juillet. A partir du moment où je ne voulais pas prolonger, je voulais que le club ait une indemnité de transfert. J’ai toujours été très heureux, les 4 ans que j’avais passé au club… Et je l’ai annoncé assez tôt pour que le club puisse se retourner. Je voulais que tout le monde sorte grandi, main dans la main. […] Je l’ai dit à tout le monde, comme ça, personne ne pouvait dire qu’il n’était pas au courant. Ils ne voulaient pas me vendre et je l’ai respecté. Je leur ai dit « si vous ne voulez pas que je parte, je reste, pas de problème » »

Mbappé révèle qu’une prolongation de contrat au PSG est toujours possible, mais que pour le moment, il n’y a plus eu de contact entre le club et le joueur, depuis la fin du mercato. « La vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui et ne sera pas celle de demain. La vérité, c’est que j’ai voulu partir cet été… Mais ça peut évoluer. Après, je ne veux pas baratiner les gens avec ça. C’est fatigant pour tout le monde. Perturber tout le monde avec des interviews d’après-match sur mon avenir etc… Je ne veux pas ! […] (Sur ma prolongation) Non, je n’ai pas de nouvelles depuis.

Critiques, sifflets au Parc des Princes

Les supporters parisiens se sont sentis trahis par la volonté « tardive » de Kylian Mbappé de quitter le club. L’attaquant français a été la cible de sifflets à son retour au Parc des Princes, lors du match opposant le club de la capitale au RC Strasbourg, en août dernier. « Honnêtement, les sifflets, c’est compréhensible. Les gens ils avaient quoi ? Des informations de personnes qui se prétendaient avoir des infos, mais qui n’en avaient pas… C’est normal qu’il y ait eu de la frustration. Je les comprends. Moi j’aurai siffler pareil, je pense, si j’avais été à leur place. Mais ça ne veut pas dire qu’ils ne m’aiment pas… Les supporters m’ont toujours soutenu. »

Mbappé revient sur les nombreuses critiques des Français et des médias français à son encontre : « Quand tu es français, il y a ce côté « ce joueur il est à nous, nous, on peut lui taper dessus. » Mais c’est aussi une marque d’affection. C’est pour ça que je ne les prends pas mal. […] Après, je l’ai toujours dit : les critiques du terrain, c’est normal… Et ça fait avancer un joueur. Dire « tu as fait un mauvais match », ce n’est pas une critique, c’est une vérité. Attaquer la personne, c’est autre chose. Pour attaquer la personne, il faut la connaître. Mais je fais un métier public, donc j’accepte cela, c’est comme ça.

Nasser Al-Khelaïfi, Neymar et Lionel Messi

Le président du PSG avait évoqué, au moment de la signature de Messi, la déclaration de Mbappé, qui souhaitait « une équipe compétitive » pour le club parisien. L’attaquant de 22 ans répond aux personnes l’accusant d’avoir mis la pression aux dirigeants parisiens : « Je n’ai pas mis la pression au PSG. Moi, à 22 ans, je vais dire au président ça et ça … ? Non ! Bien sûr que j’étais content du mercato, mais à aucun moment, je n’ai donné une direction, donné un nom, etc.[…] Le président, je m’entends très bien avec lui. Je respecte beaucoup son travail. »

Nasser Al-Khelaïfi avait déclaré : « Mbappé ne partira jamais libre ». Le joueur français avoue avoir été déstabilisé par les mots de son président : « Ça fait peur quand ton président dit cela.  Quand j’ai entendu ça, j’ai avalé de travers. Je me suis dit « Donc, il va se passer quoi là ? ». Mais après réflexion, tu te dis : « C’est une marque d’affection, c’est la preuve que le club tient à moi. » C’est pour ça qu’il ne faut jamais parler à chaud. »

Mbappé revient sur sa réaction à chaud, visant Neymar, pendant le match face à Montpellier (« clochard »). Il a tenu à calmer la situation : « Ce sont des choses qui arrivent dans le foot. Il n’y a pas de mal-être avec Neymar. Non, non. J’ai beaucoup de respect pour l’homme et le joueur qu’est Neymar. »

Et concernant Lionel Messi, l’attaquant français n’a pas tari d’éloges à propos de l’Argentin : « J’ai la chance d’être avec Messi dans le vestiaire. Je n’aurai jamais imaginé jouer avec lui. Le mieux que j’aurais pu faire, dans ma tête, c’était jouer contre lui. C’est un génie du foot. Son talent, c’est un truc de fou. Il faut vraiment savourer cette chance de l’avoir. »

Son arrogance et ses ambitions

Kylian Mbappé peut être vu médiatiquement comme un joueur parfois trop arrogant, avec un égo surdimensionné, pouvant être nuisible au collectif. Le joueur de 22 ans a répondu simplement sur ces critiques à son égard : « Je n’ai jamais voulu égratigner le collectif pour m’élever moi-même… Et encore plus en sélection. Si j’en suis là, c’est grâce aux nombreux collectifs que j’ai connus, qui m’ont mis dans les meilleures conditions pour performer. C’est peut-être l’exigence que j’ai envers moi-même et envers mes coéquipiers qui peut être mal perçus par les gens. »

« Je peux comprendre les gens qui me trouvent arrogant, je n’ai pas de problèmes avec ça. Je suis entier, c’est comme ça, parfois ça ne plait pas. Mais je ne suis pas têtu, des fois, je le dis, j’ai fait de la merde… Et j’en ferais encore. Même si je vais essayer d’en faire le moins possible. »

Nicolas PARANT

Total
19
Shares
Related Posts